Reprise du jeu : l'UEFA se prépare pour le retour en toute sécurité de ses compétitions d'élite.
En savoir plus >

Classiques de l'EURO : URSS - Pays-Bas 1988

Cette somptueuse finale de l'EURO 1988 est à revoir sur UEFA.tv (en anglais).

Battus deux fois en finale de la Coupe du Monde dans les années 1970, les Pays-Bas ont l'occasion de remporter leur premier titre majeur à Munich, à l'occasion de la finale du Championnat d'Europe de l'UEFA 1988. Mais face à eux se dresse une Union soviétique flamboyante, qui dispute en tant que telle l'une de ses dernières phases finales.

CLIQUEZ ICI POUR VOIR CE MATCH SUR UEFA.tv (en anglais)

Pour bien profiter du match...

Les plus beaux buts de l’EURO 1988
Les plus beaux buts de l’EURO 1988

Stade Olympique de Munich, 25 juin 1988. La colère du sélectionneur néerlandais Rinus Michels, après la défaite 1-0 lors du premier match de son équipe, contre... l'URSS (1-0) est à peine retombée quand cette finale, la première des Pays-Bas dans l'Histoire de la compétition, offre une occasion de rachat. "On est trop mous sur le plan collectif", se lamente encore le sexagénaire, "on n'a pas le mental du vainqueur. On était menés et en seconde période, on a manqué d'agressivité, on n'a fait que quatre fautes dans toute la mi-temps. Ce n'est pas professionnel."

EURO 88 : Angleterre 1-3 URSS
EURO 88 : Angleterre 1-3 URSS

Depuis cette entame, on peut dire que son équipe s'est endurcie. Elle a notamment sorti l'Allemagne qui évoluait à domicile à l'issue d'un derby historique en demi-finale. Il reste une marche à franchir pour la formation emmenée par Frank Rijkaard, Ruud Gullit et Marco van Basten. L'URSS, de son côté, est l'outsider de ce tournoi où elle a battu l'Angleterre dans les groupes, en plus des Pays-Bas. Elle arrive à Munich en provenance de Stuttgart où elle a écarté l'Italie (2-0) en demi-finale et dans le sillage de son gardien miraculeux Rinat Dassaev, elle rêve de rééditer le succès de 1960.

Ils ont brillé dans ce match

Marco van Basten et Ruud Gullit
Marco van Basten et Ruud Gullit VI-Images via Getty Images

Marco van Basten vient de remporter la Serie A pour sa première saison avec l'AC Milan, mais l'avant-centre a dû surmonter une blessure à une cheville durant cette période. L'avantage, c'est qu'il est arrivé en Allemagne frais qu'il en est à quatre buts inscrits pour les Oranges avant cette finale qu'il va éclabousser de son talent.

Oleh Protasov est l'archétype du technicien dont le sélectionneur Valeriy Lobanovskiy fait les équipes qui gagnent, comme au Dynamo Kyiv où les deux hommes ont un long passé commun. Protasov a déjà été deux fois buteur avant cette finale.

Ruud Gullit, lui aussi milanais depuis l'été précédent, va remporter le Ballon d'Or en 1988. Milieu offensif à tout faire, il fait parler son sens du placement et son physique à tous les matches, gardez-le à l'œil lors de cette finale.

Bon match à tous !

Autres contenus

Haut