EURO 2020 : villes et stades

Tout savoir sur les 12 villes de l’UEFA EURO 2020.

UEFA EURO 2020: The host cities

Amsterdam

Matches : 3 matches du Groupe C (14, 18, 22 juin), 8e de finale (27 juin)

  • Capitale mondiale du cyclisme (60 % des déplacements dans le centre d'Amsterdam se font en vélo et il y a plus de vélos que de résidents), Amsterdam est également un paradis pour les touristes, avec environ 17 millions de visiteurs par an.
  • Le Rijksmuseum est le joyau d'une couronne culturelle riche. Il y a des canaux à gogo et 1 500 ponts. Amsterdam regorge également d'espaces verts pour une si petite ville, tandis que Leidseplein déploie ses bars le long de sa place.
  • Le stade était le premier en Europe à être doté d'un toit coulissant lorsqu'il a ouvert ses portes en 1996. Il a été renommé Johan Cruijff ArenA en 2018 en l'honneur de l'ancien joueur et entraîneur de l'Ajax, né à Amsterdam et décédé en mars 2016.

Bakou

Matches : 3 matches du Groupe A (13, 17, 21 juin), quart de finale (4 juillet)

Getty Images/iStockphoto
  • Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan, est la capitale la plus basse du monde (28 m au-dessous du niveau de la mer) et est surnommée localement “la ville des vents”.
  • La richesse de Bakou provient du pétrole, qui est exporté d'ici depuis le XIXe siècle. Baku regorge d'architecture ultra-moderne, mais vous pouvez avoir une idée de ce qu'elle était avant le commerce du pétrole en visitant la vieille ville fortifiée, Icheri Sheher.
  • Classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, il abrite la Maiden Tower et le grand palais des Shirvanshahs du XVe siècle.
  • Le stade olympique de Bakou a accueilli la finale de l'UEFA Europa League 2019 au cours de laquelle Chelsea a battu son rival londonien d’Arsenal. C’est aussi le berceau de l'équipe nationale d'Azerbaïdjan.

Bilbao

Matches : 3 matches du Groupe E (15, 20, 24 juin), 8e de finale (28 juin)

Getty Images
  • Dixième plus grande ville d'Espagne et la plus grande du Pays basque, Bilbao était réputée à l'époque de Shakespeare pour ses épées (connues sous le nom de “bilbos”). La nourriture est au cœur de la culture basque, avec des pintxos - des tranches de pain bien garnies de tout, de la morue salée à l’oursin - un must.
  • L'extraordinaire musée Guggenheim de Frank Gehry a rehaussé l’image de Bilbao, avec la célèbre statue de chiot de Jeff Koons à l'extérieur. La vieille ville de Bilbao est fermée à la circulation et abrite la spectaculaire cathédrale de Santiago datant du XIVe siècle.
  • Inauguré en 2013, le nouveau stade a remplacé l'ancien San Mamés. Une statue du héros du club, Rafael Pichichi Moreno, a été déplacée de l'ancien site. Les capitaines de clubs visiteurs présentent traditionnellement un bouquet à la statue lors de leur première visite.

Bucarest

Matches : 3 matches du Groupe C (14, 18, 22 juin), 8e de finale (29 juin)

Getty Images/iStockphoto
  • La capitale de la Roumanie est la ville où Ilie Năstase a appris le tennis et où Constantin Brăncuşi a étudié l’art avant de s’installer à Paris. Bucarest était connue sous le nom de “Micul Paris” (Petit Paris) de 1918 à 1947, avant une métamorphose sous l'ère communiste.
  • L'imposant Palatul Parlamentului (Palais du Parlement) de Bucarest et la Piata Revolutiei (Place de la Révolution) donnent une idée de la complexité du XXe siècle de Bucarest.
  • La National Arena se trouve sur le site de l'ancien stade national, qui a organisé deux concerts de Michael Jackson. La finale la plus prestigieuse du nouveau stade a été la finale de l'UEFA Europa League 2012, où l'Atletico de Madrid a battu l’Athletic Club de Bilbao 3-0.

Budapest

Matches : 3 matches du Groupe F (16, 20, 24 juin), 8e de finale (28 juin)

Statue de lion sur le Pont des chaînes à Budapest
Statue de lion sur le Pont des chaînes à BudapestGetty Images/iStockphoto

  • Formée de la fusion de Buda et d'Obuda, sur la rive ouest du Danube, et de Pest à l'est, la capitale de la Hongrie a donné au monde entier Ferenc Puskás et de nombreux autres Magyars magiques des années 1950, ainsi que 80 sources géothermales, et le plus grand système de grottes thermales.
  • Le plus récent stade de Budapest porte le nom de son plus célèbre joueur et abrite les matches de l'équipe nationale hongroise. Son prédécesseur, le Népstadion (Stade du Peuple), a été témoin de la plus lourde défaite internationale de l’Angleterre, 7-1 contre la Hongrie le 23 mai 1954.
  • Site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, la colline du château, longue de 1 km, abrite de nombreux sites clés, notamment la place de la Trinité, l'église Matthias (Mátyás templom) et le bastion des pêcheurs (Halászbástya). Le musée d'histoire de Budapest présente l'art et l'histoire à l'intérieur de l'imposant château de Buda.

Copenhague

Matches : matches du Groupe B (13, 18, 22 juin), 8e de finale (29 juin)

Getty Images
  • Reconnue comme l'une des villes où il fait le meilleur vivre dans le monde, Copenhague accueille plus de la moitié des habitants de la ville à vélo, chaque jour. Elle est reliée à Malmö, en Suède, par le pont Øresund, rendu célèbre par le drame criminel nordique The Bridge.
  • Situé à quelques minutes de la gare centrale, le parc d'attractions Tivoli présente une architecture exotique, des bâtiments historiques, des jardins luxuriants et des manèges pour nostalgiques particulièrement charmants la nuit. Fondé en 1843, c'était l'un des lieux favoris de Hans Christian Andersen.
  • Avec près de 38 000 spectateurs, le Parken Stadium est le plus grand stade de football du Danemark et abrite le FC Copenhague, ainsi que l'équipe nationale masculine A. Il organisait la finale de la Coupe des vainqueurs de coupe européenne 1994 et la finale de la Coupe UEFA six ans plus tard, toutes deux impliquant Arsenal.

Dublin

Matches : 3 matches du Groupe E (15, 19, 24 juin), 8e de finale (30 juin)

Getty Images
  • Ancienne colonie viking connue en irlandais sous le nom de Black Pool (dubh Lind), la capitale irlandaise a célébré son millénaire officiel en 1988, après avoir donné au monde Guinness, Sinéad O'Connor, Oscar Wilde, Bram Stoker, James Joyce et U2.
  • De la Guinness Storehouse, mondialement célèbre, au Book of Kells du Trinity College, Dublin est chargée d’histoire. La rue animée O'Connell Street, bordée de monuments commémorant les héros de la lutte pour l'indépendance de l'Irlande, possède un souffle dramatique.
  • Avec une capacité de plus de 50 000 places assises, la Dublin Arena abrite les équipes de la République d’Irlande du football et du rugby. Radamel Falcao y a brillé lors de la finale de l’UEFA Europa League 100 % portugaise en 2011 entre Porto et Braga.

Glasgow

Matches : 3 matches du Groupe D (15, 19, 23 juin), 8e de finale (30 juin)

Getty Images/iStockphoto
  • Plus grande ville d'Écosse et troisième plus grande ville du Royaume-Uni, le "cher lieu vert" (selon son nom gaélique écossais, glas chu) a accueilli le premier match de football international jamais organisé : Écosse 0-0 Angleterre, en 1872. Édimbourg, capitale de l’Écosse est à 70 km.
  • Les bâtiments des City Chambers, situés dans le centre de George Square, témoignent de la richesse et du prestige de Glasgow à l'époque où elle était la deuxième ville de l'Empire britannique.
  • Hampden Park, plus grand stade au monde de 1908 à 1950, a rassemblé 149 415 spectateurs pour le match Écosse-Angleterre en 1937. Les grands clubs de la ville, le Celtic et les Rangers, ont leurs propres stades ; Hampden Park abrite l’équipe nationale écossaise et les amateurs jouent à Queens Park.

Londres

Matches : 3 matches du Groupe D (14, 19, 23 juin), 8e de finale (27 juin), demi-finales (7, 8 juillet), finale (12 juillet)

 
 Getty Images/iStockphoto
  • Ville la plus visitée au monde avec environ 31,2 millions de touristes par an, Londres compte près de 9 millions d'habitants. Elle a vu naître et grandir la reine, Charles Dickens et le punk rock. C'est également le seul lieu à avoir accueilli les Jeux olympiques à trois reprises : 1908, 1948 et 2012.
  • Abbaye de Westminster, cathédrale Saint-Paul, palais de Buckingham, British Museum, Galerie nationale, Trafalgar Square... les options pour les touristes sont infinies, même si le quai 93/4 de la gare de King's Cross Station commence à se faire une place de choix.
  • Plus grand stade du Royaume-Uni et siège de la Fédération anglaise de football, Wembley a accueilli plus de 21 millions de visiteurs depuis sa réouverture en 2007. L'ancien Empire Stadium a officiellement ouvert ses portes en 1924 et était célèbre pour ses tours jumelles ; aujourd’hui, il se distingue pas son arche gigantesque.

Munich

Matches : 3 matches du Groupe F (16, 20, 24 juin), quart de finale (3 juillet)

Getty Images
  • Avec ses orchestres et musées de renommée mondiale, dont les trois Pinakotheks, ainsi que Siemens, BMW et le Bayern München, Munich est fière de son sens de la Gemütlichkeit (amitié ou bonne humeur), comme en témoigne la célèbre fête annuelle de l’Oktoberfest.
  • Stade du Bayern, la Football Arena München a été achevée en avril 2005 à temps pour la Coupe du Monde de la FIFA 2006. Elle peut accueillir 70 000 spectateurs pour les matches internationaux, et s’il fait beau on voit le stade depuis les Alpes autrichiennes.
  • L’Englischer Garten (jardin anglais) est plus grand que Central Park à New York, tandis que le vieil Olympiapark, qui a accueilli les Jeux olympiques de 1972, vaut également la peine d'être visité.

Rome

Matches : 3 matches du Groupe A (12, 17, 21 juin), quart de finale (4 juillet)

Getty Images
  • Figurant parmi les destinations touristiques les plus prisées au monde, avec la chapelle Sixtine, la fontaine de Trevi, le château Saint-Ange, le Forum romain et le Colisée, Rome est connue comme la Caput Mundi (capitale du monde) et la Ville éternelle.
  • Partagé par la Roma et la Lazio, l’Olimpico a subi plusieurs transformations depuis son inauguration officielle en 1953. Il a accueilli quatre finales de la Coupe des champions, les Jeux olympiques de 1960 et les finales de l'EURO 1968 et de la Coupe du Monde 1990, ainsi que divers matches de l'Italie.
  • Colisée, musées du Vatican, basilique Saint-Pierre, fontaine de Trevi, marches espagnoles et le Panthéon ne sont que quelques-uns des lieux qui font que Rome est un trésor d'art et une splendeur architecturale, notamment l'auditorium moderne Parco della Music.

Saint-Pétersbourg

Matches : 3 matches du Groupe C, (13, 17, 22 juin), quart de finale (3 juillet)

Getty Images/iStockphoto
  • Deuxième ville la plus peuplée de Russie après Moscou, Saint-Pétersbourg est connue comme la Venise du Nord en raison de son réseau de canaux élégants et de ses 342 ponts. Elle est célébrée pour ses “nuits blanches”, ses longues soirées d'été où le soleil ne se couche jamais pleinement.
  • Antre du Zenit depuis avril 2017, le Stade de Saint-Pétersbourg a accueilli sept rencontres lors de la Coupe du Monde 2018. Ce lieu a été conçu par l'architecte japonais Kisho Kurokawa. Se vision fut celle d’un vaisseau spatial qui aurait atterri sur les rives du golfe de Finlande.
  • Fondé en 1764 par Catherine la Grande, le musée de l'Ermitage abrite plus de 3 millions d'œuvres d'art et d’objets culturels, dont une infime partie est exposée dans 360 pièces. Il est composé de cinq bâtiments, le plus célèbre étant le magnifique Palais d’hiver.
Haut