2000 - Équipe du tournoi

Archives : Laurent Blanc, Lilian Thuram, Patrick Vieira et Zinédine Zidane figurent dans l'équipe-type de l'UEFA EURO 2000, avec quatre Italiens.

Zinédine Zidane
Zinédine Zidane AFP via Getty Images
©Getty Images

Gardien : Francesco Toldo (Italie)
Longtemps remplaçant de Gianluigi Buffon chez les Azzurri, Toldo n'avait que rarement l'occasion de jouer. Après avoir participé à quatre phases finales majeures sans entrer en jeu, l'occasion s'est présentée à l'UEFA EURO 2000, car Buffon s'est blessé à la main juste avant le tournoi. Toldo a excellé pendant toute la compétition, notamment pendant la victoire sur les Pays-Bas en demi-finale, où il a arrêté trois penalties. Le gardien a vécu une campagne mémorable en UEFA Champions League avec l'ACF Fiorentina en 1999/2000, avant de partir pour le FC Internazionale Milano en 2001. Il allait remporter cinq fois le Scudetto et l'UEFA Champions League 2010 lors de sa neuvième et dernière saison chez les Nerazzurri avant de raccrocher les gants.

©Getty Images

Défenseur : Laurent Blanc (France)
Blanc a été élu dans l'Équipe du tournoi de l'UEFA dans trois Championnats d'Europe de l'UEFA (1992, 1996 et 2000), avant de pouvoir se retirer des terrains sur une victoire en finale, un honneur dont il avait été privé à la Coupe du Monde de la FIFA 1998, à cause d'une suspension. Surnommé le "Président" en hommage à son autorité, son élégance et son leadership, Blanc a honoré 97 sélections. Après avoir débuté sa carrière au Montpellier Hérault SC au poste de milieu de terrain, il a glissé en défense au fil des neuf clubs dont il a porté le maillot, dont le FC Barcelona, le FC Internazionale Milano et le Manchester United FC. Ancien défenseur élégant et multi-récompensé, il est désormais sélectionneur de l’équipe de France.

©Getty Images

Défenseur : Fabio Cannavaro (Italie)
Cannavaro portait le brassard de l'Italie lors de sa victoire contre la France en finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2006, obtenant ainsi une belle revanche après avoir perdu la finale de l'UEFA EURO 2000 face aux Bleus, alors qu'il était à quelques secondes du sacre. Cannavaro a disputé tous les matches en Belgique et aux Pays-Bas, mais c'est en 2006 qu'il était à son apogée, en remportant la Coupe du Monde, le Ballon d'Or et le titre de Joueur de l'année de la FIFA. Vainqueur de la Coupe UEFA 1999 avec le Parma FC, le natif de Naples rejoignait la Juventus, après avoir remporté deux fois la Liga avec le Real Madrid CF, puis terminait sa carrière de joueur au Al-Ahli Club (Dubaï) après avoir honoré 136 sélections pour l'Italie.

©Getty Images

Défenseur : Paolo Maldini (Italie)
Défenseur au plus haut niveau pendant un quart de siècle, Maldini a réécrit quelques livres des records. Il a fait ses débuts avec l'AC Milan à 16 ans. Quelque 901 matches plus tard, il avait remporté cinq Coupes des champions et sept Scudetto et avait été sélectionné 126 fois par l'Italie. Le fils de Cesare, ancien international italien et ancien sélectionneur de la Nazionale a brillé dès sa première grande phase finale, en 1988, et il a passé très près de la consécration à la Coupe du Monde 1994 et à l'EURO 2000.

©Getty Images

Défenseur : Lilian Thuram (France)
Recordman des sélections en équipe de France (138), Lilian Thuram a disputé quatre Championnats d’Europe de l’UEFA. Il en a gagné un en plus de la Coupe du Monde de la FIFA lors de laquelle il a inscrit ses deux premiers (et uniques) buts sous le maillot bleu en demi-finale contre la Croatie. Il fut en 2004 le troisième Français à dépasser la barre des 100 sélections après Didier Deschamps et Marcel Desailly. Il a pris sa retraite internationale à l’issue de l’EURO 2004 avant de revenir, en compagnie de Zidane, un an après, pour atteindre la finale de la Coupe du Monde 2006. Formé à l’AS Monaco FC, a passé dix saisons en Italie (cinq au Parma FC et cinq autres à la Juventus) avant de migrer au FC Barcelona en 2006.

©Getty Images

Milieu : Patrick Vieira (France)
Milieu de terrain longiligne et puissant, Vieira est entré au cours de finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1998 pour offrir le troisième but à Emmanuel Petit, son partenaire à l'Arsenal FC, auteur du doublé Premier League - FA Cup quelques semaines plus tôt. Vainqueur de ses trois premiers tournois internationaux (France 98, EURO 2000 et Coupe de Confédérations de la FIFA 2001, il a disputé tous les matches de la Coupe du Monde 2006 et a marqué contre le Togo, le jour de ses 30 ans, et contre l'Espagne (où il remplaçait Zinédine Zidane, suspendu). Il fut aussi le capitaine des célèbres Invincibles d'Arsenal en 2003/04. Transféré à la Juventus en 2005, puis au FC Internazionale Milano l'année suivante, il a terminé sa carrière au Manchester City FC. Il entraîne désormais le New York City FC.

©Getty Images

Milieu : Zinédine Zidane (France)
Zinédine Zidane représente pour beaucoup LE milieu de terrain, par son exceptionnelle qualité de passe, son toucher de balle époustouflant et la rapidité et la détermination avec laquelle il a fait basculer plus d'une rencontre au premier rang desquelles la finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1998 dans laquelle il inscrivait deux buts de la tête. Il guidait ensuite son équipe vers le triomphe à l'UEFA EURO 2000. Zidane a pris une première retraite internationale après la phase finale de l'EURO 2004 au Portugal, mais a décidé de revenir en sélection pour aider les Bleus à se qualifier pour la Coupe du Monde 2006 dont il atteignait la finale. En club, il a fait le bonheur de l'AS Cannes, du FC Girondins de Bordeaux, de la Juventus (où il gagnait l'UEFA Champions League en 2002) et du Real Madrid CF, club dont il est aujourd'hui l'entraîneur.

©AFP

Milieu : Luís Figo (Portugal)
Avec 127 sélections entre 1991 et 2006 et 32 buts, Figo est le recordman du Portugal. Par ses dribbles imprévisibles et ses centres millimétrés, il a connu son heure de gloire lors de l'UEFA EURO 2000, où il a guidé le Portugal jusqu'aux demi-finales, ce qui lui vaudra de décrocher le Ballon d'Or six mois plus tard. Sur ses terres en 2004, Figo aide même le Portugal à se hisser en finale, mais il devra s'agenouiller devant la Grèce. Malgré sa retraite internationale, il participe à la Coupe du Monde de la FIFA 2006, sa dernière grande compétition internationale. Figo est l'un des rares joueurs à avoir porté le maillot du FC Barcelone et du Real Madrid CF, avant de rejoindre le FC Internazionale Milano. Il remporte deux championnats avec chacun de ces clubs et prend sa retraite en 2009.

©Getty Images
©Getty Images

Milieu : Edgar Davids (Pays-Bas)
Renvoyé à la maison lors de l'EURO '96 pour avoir publiquement critiqué son entraîneur, Davids s'est racheté lors de la Coupe du Monde de la FIFA 1998 et de l'UEFA EURO 2000 en aidant les Pays-Bas à atteindre les demi-finales, toutes deux perdues aux tirs au but. Courageux, déterminé et dynamique, il a contribué au succès de l'AFC Ajax en UEFA Champions League 1995, avant de partir en Italie : après une saison à l'AC Milan, il rejoint la Juventus et remporte trois Scudetti en sept ans. Il portera ensuite le maillot des FC Barcelona, FC Internazionale Milano et Tottenham Hotspur FC. Après une nouvelle demi-finale avec les Pays-Bas à l'UEFA EURO 2004, il met un terme à sa carrière internationale l'année suivante.

Attaquant : Patrick Kluivert (Pays-Bas)
C'est tout simplement le meilleur buteur des Pays-Bas, et il aurait probablement amélioré son total de 40 buts s'il était resté quelques années de plus au plus haut niveau. Le buteur a participé à trois Championnats d'Europe de l'UEFA ; c'est en 2000, chez lui, qu'il brille le plus, avec cinq réalisations dont un coup du chapeau contre la Yougoslavie. C'est pourtant lui qui échoue aux tirs au but contre l'Italie, en demi-finale. Auteur du but de la victoire avec l'AFC Ajax en finale d'UEFA Champions League 1995, à seulement 18 ans, il acquiert rapidement une renommée internationale. Buteur contre l'Argentine et le Brésil à la Coupe du Monde de la FIFA 1998, il est recruté par le FC Barcelona, avant de découvrir les championnats anglais et français.

©Getty Images

Attaquant : Francesco Totti (Italie)
Largement célébré comme le meilleur joueur de l'histoire de l'AS Roma, Totti a aidé son club à décrocher le Scudetto en 2000/01 et a battu tous les records de matches joués et de buts du club. S'il a aidé son pays à remporter la Coupe du Monde de la FIFA 2006, il ne tenait plus une place déterminante dans la sélection et a mis fin à sa carrière internationale peu après, avec 58 caps et neuf buts. Expulsé de la Coupe du Monde 2002 et suspendu lors de l'UEFA EURO 2004, Totti a manqué ses grands rendez-vous internationaux, à l'exception de l'EURO 2000, où il inscrit deux buts et inspire l'attaque italienne. Homme du match de la finale, il aura causé de nombreux soucis à l'arrière-garde française.

Autres contenus