UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Brych et la valeur de l'expérience

L'arbitre allemand de la finale de l'UEFA Europa League Felix Brych a confié à UEFA.com avancer pas à pas et croire en la valeur de l'expérience.

Felix Brych au Juventus Stadium la veille de la finale
Felix Brych au Juventus Stadium la veille de la finale ©Sportsfile

Felix Brych était le quatrième arbitre de la finale de l'UEFA Europa League l'année dernière. Cette année, il sera au centre de la pelouse à Turin, pour "le match le plus important de sa carrière", qui vient récompenser son approche pas à pas.

"Quand vous commencez à arbitrer, vous vous fixez de nouveaux objectifs à chaque étape", explique l'arbitre munichois à la veille du grand rendez-vous de 2014. "D'abord, vous essayez d'être l'un des meilleurs arbitres de votre région, puis de Bundesliga. Ensuite, vous cherchez à travailler avec la FIFA. Une fois que vous êtes arbitre FIFA, vous commencez à songer aux finales. L'année dernière, j'étais le quatrième officiel de la finale. L'étape suivante était évidemment d'être au centre du terrain."

C'est exactement où sera Brych lors du choc entre le Sevilla FC et le SL Benfica. Brych est parfaitement conscient du chemin parcouru pour en arriver là, après deux décennies de travail. "L'expérience est vitale pour ce genre de match, ce serait impossible en début de carrière. J'ai une cinquantaine de matches européens derrière moi, à travers toute l'Europe. Il faut être physiquement prêt et mentalement fort, mais l'expérience est sans doute le plus important pour ces événements."

Brych se montre totalement confiant en observant le Juventus Stadium depuis l'entrée du tunnel. Son dénivelé important signifie que les spectateurs seront juste au-dessus de l'action ce soir. Pas de quoi perturber l'homme au sifflet. "C'est ma première fois ici, mais les stades comme cela sont fréquents en Allemagne, surtout depuis la Coupe du monde, alors je suis habitué à ces conditions", explique-t-il. "De ce point de vue, il n'y aura aucune surprise pour moi."

Brych, 38 ans, a bien étudié les joueurs et les équipes pour justement limiter les surprises, mais il sait aussi qu'il faut souvent s'attendre à l'inattendu. Dernier exemple en date, il s'apprêtait à prendre sa chambre d'hôtel avant un match de Bundesliga quand son téléphone a sonné. À l'autre bout du fil, la voix était celle de Pierluigi Collina, responsable des arbitres de l'UEFA, lui signifiant qu'il avait été sélectionné pour la finale de Turin."

C'était le dernier épisode en date d'une carrière qui avait pourtant débuté par une grande déception. "Je jouais au foot mais je me suis blessé à l'âge de 18 ans. Cela dit, j'ai toujours été attiré par l'arbitrage, je ne sais pas pourquoi", raconte Brych. "Chaque fois que je le pouvais, j'essayais de diriger les rencontres interclasses à l'école. Alors quand je me suis blessé, j'ai pris ma licence, c'était une première étape naturelle." La première d'une longue série.