UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Rodrigo détendu pour un Benfica revanchard

Le buteur du SL Benfica Rodrigo a insisté sur le fait qu'il n'était "pas du tout nerveux" avant de défier le Sevilla FC en finale.

Rodrigo a affiché son calme à Turin
Rodrigo a affiché son calme à Turin ©Sportsfile

Battu lors de ses sept précédentes finales européennes, on pourrait pardonner au SL Benfica une once d’appréhension à la veille de la finale de l’UEFA Europa League 2014 face au Sevilla FC à Turin.

Il n’y avait cependant pas la moindre marque d’inquiétude chez le buteur espagnol Rodrigo, un talent plein d’énergie dont les jeunes épaules sont suffisamment solides pour supporter le poids de l’attente. "L’idée que nous sommes maudits vient de la presse", a expliqué le joueur de 23 ans, qui a disputé 66 minutes lors de la défaite face au Chelsea FC en finale la saison dernière. "Personne dans l’équipe n’est inquiet, nous ne croyons pas en la malchance et nous ne sommes pas sous pression. Nous aborderons le match de manière calme ; je ne suis pas du tout nerveux et c’est juste un nouveau match pour moi."

Un tel optimisme a gagné une équipe de Benfica qui a éliminé la Juventus en demi-finale et a déjà remporté le titre de championne du Portugal et la Coupe de la Ligue 2013/14. "Nous sommes heureux d’être ici, tout footballeur serait ravi de disputer une rencontre de cette ampleur. La conquête de deux titres nous donne encore plus de confiance", s’est enthousiasmé Rodrigo.

"Nous sommes ici pour gagner, bien sûr, mais ce sera juste un nouveau match de main. Nous n'avons pas l'avantage, juste une bonne dose de confiance. Nous sommes habitués aux grands matches dans cette compétition et la Champions League. Nous avons acquis de l'expérience et une connaissance de ces matches qui devraient nous placer en position de force demain soir."

"Séville mérite d'être ici, personne n'atteint la finale par hasard. Ils sont forts sur coups de pied arrêtés et possèdent des joueurs fantastiques dont (José Antonio) Reyes et (Carlos) Bacca", a expliqué l'attaquant, qui attribue sa bonne campagne à son entraîneur Jorge Jesus.

"Quand je suis arrivé ici, j'étais très jeune. J'ai beaucoup progressé comme joueur et l'entraîneur a joué un rôle très important", a-t-il déclaré. "Il s'agit sans aucun doute de la troisième et meilleure saison de ma carrière en termes de buts, de qualité et de confiance. J'ai travaillé pour le groupe et nous avons livré une grande saison, une saison de triomphes."