UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Italie 1-1 Angleterre (3-2 t.a.b.), « It's coming Rome! »*

L'Italie a remporté son deuxième titre de championne d'Europe après celui de 1968, grâce à énorme réaction après avoir été malmenée par les Anglais en première période. *Ça arrive à Rome

Le joie italienne après la finale
Le joie italienne après la finale Getty Images

Même en étant menés rapidement au score, les Italiens n'ont jamais lâché dans cette finale. Grâce à l'égalisation de Bonucci, ils se sont offerts une séance de tirs au but où Donnarumma a encore fait des merveilles. Il est joueur du tournoi.

Buts

2' Shaw (Angleterre)
67' Bonucci (Italie)

Le match

Le gardien de l'AC Milan a arrêté l'ultime tentative signée du jeune joueur d'Arsenal, Bukayo Saka pour donner le trophée à l'Italie, après avoir mis en échec Jadon Sancho. Pourtant, dans cette séance comme dans le match, l'Angleterre était le mieux partie avec l'échec d'Andrea Bellotti, qui échouait sur Jordan Pickford. Marcus Rashford (poteau) était le premier Anglais en échec et le sursis offert pas Jorginho était de courte durée pour l'Angleterre au bout d'une soirée incroyable.

 Leonardo Bonucci après son égalisation
Leonardo Bonucci après son égalisationGetty Images

Car la tension était palpable dès le coup d'envoi de cette finale de l'UEFA EURO 2020. L'Angleterre n'avait remporté aucun tournoi majeur depuis la Coupe du Monde 1966, déjà chez elle et à Wembley. Et les Italiens, eux, ne s'étaient plus imposés en finale de l'EURO depuis 1968, avec au compteur deux finales perdues en 2000 contre la France et en 2012 face à l'Espagne.

Feuille de match, stats, photos de cette finale

Dés le début de la rencontre, les Italiens étaient littéralement étouffés par les Anglais. L'effet Wembley sûrement. D'ailleurs, sur la première poussée anglaise, Luke Shaw était totalement abandonné au second poteau par la défense italienne, au terme d'une action anglaise marquée par une énorme détermination collective. La reprise du défenseur de Manchester United laissait Donnarumma au tapis (0-1, 2e).

Et quel coaching de Gareth Southgate ! Le sélectionneur anglais avait décidé d'aligner Trippier en toute dernière minute. Or le défenseur de l'Atlético de Madrid était passeur décisif sur le but de Shaw, qui au passage inscrivait le but le plus rapide dans une finale d'EURO (1'56), battant les 5 minutes 17 de Chus Pereda (Espagne 2-1 Union Soviétique, 21/06/1964).

Tirs au buts

✅ 1-0 Berardi (Italie)
✅ 1-1 Kane (Angleterre)
❌ 1-1 Belotti (Italie)
✅ 1-2 Maguire (Angleterre)
✅ 2-2 Bonucci (Italie)
❌ 2-2 Rashford (Angleterre)
✅ 3-2 Bernardeschi (Italie)
❌ 3-2 Sancho (Angleterre)
❌ 3-2 Jorginho (Italie)
❌ 3-2 Saka (Angleterre)

Tout au long de la première période, le rouleau-compresseur anglais continuait d'étouffer le onze italien. Mais pour autant, Donnarumma ne se retrouvait jamais véritablement en danger. Pire, les Three Lions commençaient ensuite à jouer bloc bas, abandonnant totalement le jeu à des Italiens affichant donc une bonne possession au terme des 45 premières minutes mais totalement inoffensifs.

Luke Shaw pensait avoir fait le plus dur
Luke Shaw pensait avoir fait le plus durUEFA via Getty Images

Dés le retour des vestiaires, la Nazionale était métamorphosée. Plus en jambes, plus libérés, rejouant enfin à une touche de balle, leur force lors des matches précédents, les Transalpins bousculaient enfin les Anglais. Et c'est logiquement, que sur un corner, Bonucci profitait d'un ballon qui traînait dans la surface de réparation pour égaliser (1-1, 67e). Pour sa 109e sélection, le défenseur de la Juventus inscrivait son 8e but sous le maillot italien. Et quel but important !

En tout cas, c'était la première fois que les deux équipes marquaient en finale depuis l'EURO 2000, entre l'Italie et la France. Mais pour autant, le score n'évoluait plus jusqu'à la fin du temps réglementaire (1-1). Dés le début de la prolongation, les Italiens prenaient résolument le jeu à leur compte. Et les joueurs de Mancini se procuraient les meilleurs situations. L'entrée en jeu de Grealish permettait aux Anglais de reprendre en peu leur marche, mais pas assez pour éviter la séance des tirs au but. Et c'est finalement les Italiens qui ont remporté le deuxième titre de champion d'Europe de leur histoire (1-1, 3 tab à 2) après celui de 1968.

UEFA via Getty Images

Star du match : Leonardo Bonucci (Italie)

Une bonne performance défensive, de bons lancements de jeu et le but de l'égalisation.
Packie Bonner, observateur technique de l'UEFA

Toutes les Stars du Match Heineken à l'UEFA EURO 2020.

Réactions

Roberto Mancini, sélectionneur de l'Italie
Les joueurs ont été forts. On a pris un but tout de suite, on a été en difficulté. Ensuite, nous avons dominé cette partie. Je ne sais quoi dire Les joueurs ont sorti une réaction merveilleuse. Nous avons gagné et nous avons bien joué. Nous sommes vraiment heureux de cela.

Gareth Southgate, entraîneur de l'Angleterre
Nous sommes extrêmement déçus. Je pense que les joueurs ont été un crédit absolu, ils ont donné tout ce qu'ils pouvaient. Ce soir, c'était exactement la même chose, ils se sont épuisés.

Par moments, ils ont très bien joué, par moments nous n'avons pas assez bien gardé le ballon. Surtout au début de la deuxième mi-temps. Mais il n'y a pas de récriminations. C'était un vrai plaisir de travailler avec eux, et ils sont allés plus loin que nous depuis longtemps. Mais bien sûr, ce soir, c'est incroyablement douloureux dans ce vestiaire.

Stats

  • L'Italie est la quatrième équipe à remporter plusieurs EURO après l'Allemagne (3), l'Espagne (3) et la France (2).
  • L'écart de 53 ans entre les deux titres est le plus long de l'histoire de l'EURO.
  • L'Italie est la première équipe à remporter deux séances de tirs au but lors d'une même phase finale de l'EURO.
  • Bonucci (34 ans et 71 jours) est le joueur le plus âgé à marquer dans une finale de l'EURO.
  • Le but de Shaw a été chronométré à 1'56, le but le plus rapide dans une finale de l'EURO, et le cinquième plus rapide dans l'histoire du tournoi.
  • C'était la septième finale de l'EURO à aller en prolongation (après 1960, 1968, 1976, 1996, 2000 et 2016) et la deuxième à aller aux tirs au but (1976).
  • Jorghino (Chelsea) est seulement le dixième joueur à jouer et gagner le finale de la Champions League et celle de l'EURO la même saison.
  • L'Italie compte 34 matches sans défaite, depuis septembre 2018.
  • L'Italie n'avait encaissé le premier but dans aucune de ses 18 sorties précédentes avant la finale.
  • Bonucci a fait sa 18e apparition en phase finale de l'EURO, un record en Italie.
  • Harry Kane a disputé son 11e match à l'EURO, égalant le record de Gary Neville pour l'Angleterre.

Compos

Italie : Donnarumma; Di Lorenzo, Bonucci, Chiellini, Emerson (Florenzi 118e); Barella (Cristante 54e), Jorginho, Verratti (Locatelli 96e); Chiesa (Bernardeschi 86e), Immobile (Berardi 55e), Insigne (Belotti 91e)

Angleterre : Pickford; Walker (Sancho 120e), Stones, Maguire; Trippier (Saka 70e), Rice (Henderson 74e; Rashford 120e), Phillips, Shaw; Mount (Grealish 99e), Sterling; Kane

Et ensuite ?

L'Italie pourrait terminer l'année 2021 avec deux trophées, car elle est également qualifiée pour la phase finale d'UEFA Nations League en octobre à domicile. Elle affrontera l'Espagne en demi-finale, et si elle réitère sa victoire en demi-finale de l'UEFA EURO 2020, elle affrontera la Belgique ou la France en finale. Mais avant cela, la Squadra Azzurra et l'Angleterre ont toutes deux trois matches de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA 2022 en septembre.