UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Croatie 3-1 Écosse, Modrić envoie la Croatie en huitièmes

Auteur d'un but et d'une passe décisive, Luka Modrić a relancé la Croatie après la pause.

Croatie 3-1 Écosse
Croatie 3-1 Écosse

Les Croates n'ont finalement douté qu'après l'égalisation écossaise. Car dés que le meneur du jeu du Real Madrid a trouvé la faille, son équipe a déroulé.

Stats, photos, déclarations

Le résumé du match

La Croatie et l'Écosse avaient tout à perdre mais aussi tout à gagner, lors de cette dernière journée du Groupe D car un résultat qui aurait éliminé les deux équipes. Et tout partait bien pour les joueurs de Zlatko Dalić. Sur un long centre de la droite, Perišić s'élevait plus haut que son défenseur et de la tête remisait en retrait. Vlašić, son partenaire du CSKA Moscou, reprenait du pied gauche, au milieu de deux défenseurs écossais. Marshall était battu sur sa droite (1-0, 17e).

Callum McGregor exulte après son but
Callum McGregor exulte après son butPOOL/AFP via Getty Images

Alors que l'on pensait que les finalistes de la dernière Coupe du Monde avaient fait le plus difficile, ils prenaient une douche froide, écossaise en l'occurrence. Sur un contre très rapide, le ballon naviguait dans la surface de réparation de Livaković. La défense croate repoussait à deux reprises. Mais la frappe finale de vingt mètres de Mc Gregor finissait au fond des filets (1-1, 38e). C'était le premier but en 34 sélections avec l'équipe nationale pour le joueur du Celtic Glasgow.

Pour les Croates, la délivrance allait intervenir en seconde période. Luka Modrić inscrivait un but magistral, d'une frappe extérieur du pied droit d'une vingtaine de mètres (2-1, 62e). Quel but du meneur du jeu croate et du Real de Madrid ! Il devenait au passage le premier joueur croate à marquer lors de trois phases finales de l'EURO (2008, 2016, 2020), et aussi le plus jeune (22 ans et 273 jours, lors de la victoire 1-0 contre l'Autriche en 2008) et le plus vieux (35 ans et 286 ans aujourd'hui contre l'Écosse) buteur croate en phase finale de l'EURO.

Luka Modric marque un but fabuleux pour relancer la Croatie
Luka Modric marque un but fabuleux pour relancer la CroatiePOOL/AFP via Getty Images

Et c'est encore lui sur corner qui déposait le ballon au premier poteau, pour une tête décroisée de Perišić (3-1). L'attaquant de l'Inter Milan inscrivait son neuvième but en sélection, lors d'un tournoi majeur. La Croatie pouvait savourer sa qualification pour les huitièmes de finale, mais seulement au coup de sifflet final, après la victoire de l'Angleterre sur la République tchèque (1-0) synonyme de deuxième place du Groupe D pour la Croatie, à la différence de buts inscrits...

UEFA via Getty Images

La Star du match : Nikola Vlašić (Croatie)

Il a marqué le premier but important pour mettre la Croatie sur la voie. Il a trouvé de bonnes positions grâce à ses déplacements sur la ligne de front et a causé de réels problèmes à l'adversaire. Il était toujours une menace lorsqu'il avait le ballon et cherchait toujours à pénétrer.
Packie Bonner, observateur technique UEFA

Toutes les Stars du match à l'EURO 2020

Les réactions :

Luka Modrić, milieu de terrain et capitaine (Croatie)
Nous sommes heureux car nous avons joué un grand match et nous nous sommes qualifiés pour le prochain tour. Nous n'étions pas satisfaits des performances lors des deux premiers matchs et nous savions que nous pouvions être meilleurs. Quand nous jouons comme ça, nous sommes dangereux pour tout le monde. Ce but signifie beaucoup pour moi, mais notre jeu signifie davantage, du début à la fin. Je suis heureux que mon but ait aidé, mais le plus important est que l'équipe ait gagné.

Callum Mc Gregor, attaquant et buteur (Écosse)
Nous avons tout donné dans ce match, après un match difficile vendredi. Nous n'avons juste jamais été à la hauteur en termes de performance, mais nous étions face à une équipe de haut niveau. Ils ont eu des moments vraiment de qualité dans le match. On voyait que le deuxième et le troisième but étaient de haut niveau et il faut prendre cette déception et en tirer le maximum d'enseignements. C'est tout à notre honneur, nous nous créons des occasions. La différence à ce niveau est probablement d'être assez impitoyable pour les mettre au fond. Quand vous êtes au sommet du jeu, vous devez essayer de capitaliser - et nous ne l'avons jamais fait au cours des trois matches.

Josip Juranović, arrière droit (Croatie)

Nous l'avons voulu dès le premier jour, mais nous n'avons pas réussi à prendre le dessus. Au fur et à mesure que le tournoi avance, je pense que nous allons devenir encore meilleurs et plus déterminés en attaque. Mon seul objectif était d'aller jouer au mieux de mes capacités pour aider l'équipe, et au final j'ai réussi à contribuer au premier but. Nous en sortons plus forts, en nous concentrant d'un entraînement à l'autre, et d'un match à l'autre.

Nikola Vlašić, milieu de terrain (Croatie)

C'était un excellent match. Nous savions que nous pouvions jouer comme ça. Après leur égalisation, nous avons gardé notre calme et nous savions que nous étions la meilleure équipe et que nous pouvions nous créer plus d'occasions. Au final, nous avons gagné de manière convaincante, et je pense que c'est la Croatie que nous souhaitons tous voir. Je suis toujours prêt, que je sois dans le onze de départ ou sur le banc. Je peux ne pas entrer en jeu pendant un certain temps, mais cela n'a pas d'importance. Je suis toujours là pour cette équipe. Avec si peu de places, je veux en faire partie autant que possible.

Steve Clarke, entraîneur (Écosse)

Je suis triste pour les joueurs. Nous avons attendu longtemps pour participer à un tournoi et c'est un bon groupe de joueurs qui nous a amenés ici. Au cours de la phase de groupe, il y a eu beaucoup de bonnes choses, mais finalement pas les points dont nous avions besoin. Ce soir, nous étions face à une équipe aguerrie au tournoi et qui savait comment jouer le troisième match du groupe - et nous ne l'avons probablement pas fait. C'est pourquoi nous rentrons à la maison et que la Croatie passe. Je pense qu'en parlant d'être prêts pour le tournoi - nous n'avons rien obtenu du premier match, ce qui signifie que nous avons dû aller à Wembley et dépenser beaucoup d'énergie, physiquement et mentalement, pour nous donner une chance. Nous en avons peut-être souffert lors du troisième match. C'est quelque chose que nous pouvons apprendre pour le prochain tournoi. Je vous promets que le prochain ne sera pas dans 23 ans.

Les stats clés :

  • C'est la troisième fois que la Croatie marque trois buts dans un match de l'EURO après le 3-0 contre le Danemark (EURO '96) et le 3-1 contre la République d'Irlande (EURO 2012).
  • Luka Modrić est désormais à la fois le plus jeune buteur croate en tournoi final de l'EURO (22 ans et 273 jours, lors d'une victoire 1-0 contre l'Autriche en 2008) et le plus âgé (35 ans et 286 jours aujourd'hui contre l'Écosse).
  • L'Écosse n'a pas réussi à marquer lors d'un seul de ses cinq derniers matches internationaux contre la Croatie.
  • L'Écosse a marqué un but en première période lors de cinq de ses six derniers matches internationaux contre la Croatie.
  • L'Écosse n'a remporté que trois de ses neuf derniers matches de la phase finale de l'EURO.

Les compositions :

Croatie : Livaković; Juranović, Lovren, Vida, Gvardiol (Barišić 70e); Kovačić, Brozović; Perišić (Rebić 81e), Modrić, Vlašić (Ivanušec 76e); Petković (Kramarić 71e)

Écosse : Marshall; McTominay, Hanley (McKenna 33e), Tierney; O'Donnell (Patterson 84e), McGinn, Robertson; Armstrong (Fraser 70e), McGregor; Dykes, Adams (Nisbet 84e)

Et ensuite

Croatie – contre le deuxième du Groupe E à Copenhague, le 28 juin
Écosse – éliminée