UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Palop explique son hommage à Arconada en 2008

Andrés Palop, en larmes en 1984, a rendu un bel hommage en 2008 au gardien auquel il a succédé, Luis Arconada.

Palop explique son hommage à Arconada en 2008
Palop explique son hommage à Arconada en 2008 ©UEFA.com

De nos jours, les changements de tenue sont de mise lors des remises de trophée, les joueurs ôtant leur traditionnel survêtement au profit par exemple d’un t-shirt sur lequel on peut souvent lire un message personnel. Mais à l’occasion de l’UEFA EURO 2008, Andrés Palop a revêtu une tenue qui allait en surprendre plus d’un.

Alors que l’Espagne célébrait la fin de 44 longues années de disette, le gardien de but rejoignait les vestiaires au pas de course, en ressortant vêtu d’un maillot vert très distinctif – le maillot de Luis Arconada en 1984 – et la forte envie de mettre les pendules à l’heure. Pendant 24 ans, le nom d’Arconada était synonyme de cette faute de main permettant à Michel Platini d’inscrire le but vainqueur pour la France contre l’Espagne à la 119e minute de la finale du Championnat d’Europe de l’UEFA. À Vienne, le portier remplaçant espagnol Palop tenait à souligner son influence sur le football ibérique, comme il l’explique à UEFA.com.

Je me souviens de la demi-finale contre le Danemark, Arconada a qualifié l’Espagne pour la finale grâce à ses nombreux arrêts. Alors, je voulais vraiment voir Arconada soulever ce trophée. Je pensais qu’au vu de leur forme du moment, l’Espagne pouvait devenir championne d’Europe, mais je savais que la France possédait une très bonne équipe et que cela ne serait pas facile. Cette défaite en finale a mis fin à mes espoirs de voir l’Espagne sacrée. Bien sûr, tout le monde se souvient de cette finale à cause de l’erreur d’Arconada. J’en ai pleuré. J’avais dix ans à l’époque, et je m’en souviens parfaitement.

Les gens se souviennent d’Arconada à cause de cette erreur. Cela m’a toujours embêté. J’ai eu l’opportunité de rendre hommage à Arconada lors de notre victoire à l’EURO, de remettre les pendules à l’heure. On ne peut pas juger un joueur sur une seule erreur – vous devez prendre en compte sa carrière entière, ses titres et distinctions. Arconada ne se résume pas à cette erreur. C’est pour cela que j’ai décidé de lui rendre hommage.

J’avais pensé à envoyer un message à Arconada, pour lui dire que c’était un super gardien qui a inspiré de nombreux jeunes joueurs. J’en parlais avec la presse à Séville, et j’ai rencontré ce journaliste qui était lui aussi fan d’Arconada. C’était un de ses amis, il avait un des ses maillots chez lui. Nous sommes également devenus amis par la suite, et nous avons décidé de faire quelque chose de spécial à l’EURO.

Arconada brille lors de la demi-finale
Arconada brille lors de la demi-finale©Getty Images

Quand je suis allé recevoir ma médaille, j’ai dit (au Président de l’UEFA) Platini que je portais ce maillot en hommage à Arconada. Platini m’a répondu qu’il avait invité Arconada à cette finale, et qu’un tel geste lui ferait certainement très plaisir.

J’ai véritablement le sentiment que depuis cette finale, Arconada jouit d’une meilleure image. Les gens sont désormais conscients du travail qu’il a effectué pour inspirer une génération entière, et ont tendance à oublier cette fameuse erreur.

José Angél Risco