UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Suède 3-2 Pologne, la Suède malgré un doublé de Lewandowski

La Suède remporte son groupe grâce à un doublé de Forsberg. Mais elle a souffert en fin de match.

Suède 3-2 Pologne
Suède 3-2 Pologne

Lewandowski a tenu la Pologne en vie grâce à un doublé dont un but magistral. Mais ça n'a pas été suffisant.

Le résumé du match

On a bien failli assister à une petite promenade suédoise. En tout cas, on l'a pensait un bon moment. Car sur la première attaque, Isak prenait un gros tampon à l'entrée de la surface de réparation. Mais Michael Oliver, l'arbitre anglais de la rencontre, laissait l'avantage. Forsberg récupérait alors le ballon sur la gauche, s'avançait et déclenchait une frappe croisée. Szczęsny avait beau se détendre, il était battu (1-0, 2e).

En plus, la réaction polonaise était timide. Seule éclair, deux têtes consécutives de Lewandowski qui terminaient sur la transversale d'Olsen. Tout bonnement ahurissant (17e) ! On se disait que les hommes de Pablo Sousa avaient laissé passer leur chance. D'ailleurs sur un contre ultra-rapide des Suédois, Kulusevski, qui venait juste d'entrée en jeu, déboulait sur le côté droit. Il centrait en retrait pour Forsberg qui plaçait sa reprise du plat du pied au fond des filets de Szczęsny et inscrivait un doublé (2-0, 59e). Cette fois, la messe était dite.

Mais c'était sans compter sur le talent de Robert Lewandowski. L'attaquant du Bayern, pourtant un peu isolé sur une attaque polonaise, conservait le ballon, repiquait pour se mettre sur son pied droit et expédiait une superbe frappe dans le filet opposé d'Olsen. (2-1, 61e). La douche suédoise était à la hauteur de la tranquillité qui avait animé l'équipe de Jan Andersson pendant une heure.

Lewandowski relançait totalement son équipe à quelques minutes de la fin. La défense suédoise passait totalement au travers sur un centre de la gauche de Frankowski. L'attaquant du Bayern avait le temps de contrôler sur la ligne des six mètres et de battre Olsen d'un plat du pied gauche (2-2, 82e). Les Polonais poussaient jusqu'au terme de la rencontre. Ils se découvraient et comme souvent en pareilles circonstances, ils encaissaient un but dans les arrêts de jeu (3-2, 94e). La Suède aurait pu passer une soirée tranquille. Mais Robert Lewandowski en avait décidé autrement. Face à la star du Bayern, une qualification en huitièmes de finale, ça se mérite.

La Star du match : Forsberg (Suède)

"Il a marqué deux buts et orchestré la victoire de la Suède”
Mixu Paatelainen, observateur technique de l'UEFA