UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

EURO 2016 : l'Italie met fin au règne de L'Espagne

Italie 2-0 Espagne
Le tenant du titre chute en 8es devant une grande équipe d'Italie qui a résisté à la furia au Stade de France.

Italie - Espagne : les temps forts
Italie - Espagne : les temps forts
  • Giorgio Chiellini a marqué le premier but à la 33e minute. Graziano Pellè a mis l'Espagne K.-O.
  • L'Italie remporte la revanche de la finale 2012 (4-0) et des quarts 2008 (tirs au but)
  • L'Espagne a tout donné en fin de match, en vain
  • La Squadra affrontera l'Allemagne en quarts de finale, samedi à 21 heures à Bordeaux.

Dans le style qui lui a permis de maîtriser la Belgique, la Nazionale a fait souffrir le champion d'Europe d'entrée. Auteur d'un superbe arrêt, déviant le ballon sur le poteau, après seulement quelques minutes, devant Emanuele Giaccherini, David De Gea ne pouvait que repousser le coup franc d'Éder, pour voir Giaccherini et Giorgio Chiellini et fondre sur le ballon. Le Bolognais trouvait le Turinois qui poussait le ballon au fond.

Ce but s'inscrivait dans un scénario parfait pour le champion 1968, qui pouvait se permettra ensuite d'attendre son adversaire afin de mieux le contrer tout le match. C'est ainsi que De Gea était encore le sauveur de l'Espagne claquant au-dessus une frappe vicieuse de Giaccherini (45e).

Tout savoir sur l'EURO 2016

Côté espagnol, Andrés Iniesta ne pouvait trouver ses attaquants face à une défense aussi féroce qu'organisée et la plus belle occasion était une reprise de Sergio Ramos totalement ratée dans les 5,50m.

Avec l'entrée d'Aritz Aduriz à la pause, l'Espagne reprenait des couleurs et campait dans le camp adverse. Mais la première grosse occasion était le contre d'Éder détourné du bas-ventre par De Gea.

Souvenirs de l'UEFA EURO 2016
Souvenirs de l'UEFA EURO 2016

Le reste était à sens unique en faveur de la Roja avec des occasions d'Iniesta, Silva et Gerard Piqué notamment. Cependant l'équipe qui a souvent vu la chance lui sourire pour conquérir deux EURO (2008, 2012) et la Coupe du Monde 2010 est cette fois restée muette à Saint-Denis.

Et au contraire, sur un dernier contre express, c'est Graziano Pellè, qui portait l'estocade, reprenant de volée une passe du remplaçant Matteo Darmian. L'Espagne laissera donc à l'Italie le redoutable privilège de jouer l'Allemagne, samedi, pour une place dans le dernier carré !

EURO 2016, l'équipe du tournoi


Compositions

Italie : Buffon (c); Chiellini, Bonucci, Barzagli; De Sciglio, Giaccherini, De Rossi (Motta 54e), Parolo, Florenzi (Darmian 84); Éder (Insigne 82e), Pellè
Remplaçants 
: Sirigu, Marchetti, Ogbonna, Candreva, Zaza, Immobile, Sturaro, Bernardeschi, El Shaarawy
Sélectionneur
: Antonio Conte

Espagne : De Gea; Jordi Alba, Ramos (c), Piqué, Juanfran; Iniesta, Busquets, Fàbregas; Nolito (Aduriz 46e, Pedro 81e), Morata (Lucas 70e), David Silva
Remplaçants 
: Casillas, Sergio Rico, Azpilicueta, Bartra, Koke, Bellerín, Thiago Alcântara, San José, Soriano
Sélectionneur
: Vicente del Bosque

Arbitre : Cüneyt Çakır (Turquie)

Homme du match : Leonardo Bonucci