UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Les M19 avertis des risques des matches truqués

L'UEFA poursuit sa lutte contre les matches truqués auprès des jeunes joueurs participant au Championnat d'Europe M19 de l'UEFA en Estonie.

Les M19 serbes sensibilisés à la question des matches truqués
Les M19 serbes sensibilisés à la question des matches truqués ©Sportsfile

L'UEFA poursuit ses efforts dans la lutte contre les matches truqués auprès des jeunes joueurs participant au Championnat d'Europe des moins de 19 ans de l'UEFA en Estonie, lesquels sont actuellement informés des dangers liés à cette activité criminelle.

Coordinateur au service disciplinaire de l'UEFA, Graham Peaker présente aux huit équipes et aux arbitres présents sur place ces différents dangers. "Le marché des paris est très complexe mais certains parviennent à le manipuler", a expliqué Peaker à la sélection serbe lors d'une session à Tallinn.

"Tous les matches devraient se disputer dans un climat de fair-play et de respect, le résultat reflétant uniquement le mérite des deux équipes. Malheureusement, certains matches de championnat en Europe sont manipulés par des parieurs. Il faut éradiquer cette tendance et l'UEFA y travaille d'arrache-pied. Chaque saison, l'UEFA organise environ 1 800 matches, tous placés sous surveillance, en plus des 30 000 rencontres domestiques qui ont lieu au sein de nos 53 associations nationales. On voit sur les marchés des paris quand il se passe quelque chose d'anormal et on sait quand un match a été truqué."

Peaker a averti les joueurs des moyens et des personnes qui pourraient un jour les approcher pour arranger un match. "Ce sont des gens qui ne s'intéressent pas au football", a-t-il indiqué. "Ils ne s'intéressent qu'à l'argent facile. Ce sont des personnes dangereuses, liées au crime organisé, et si vous les laissez entrer dans votre vie, elles ne vous lâcheront plus."

En cette période de crise économique, les clubs et les joueurs paraissent plus vulnérables que jamais. C'est pourquoi Peaker a également demandé aux jeunes acteurs de ne pas divulguer sur les réseaux sociaux d'informations susceptibles d'être reprises par des personnes aux intentions malhonnêtes.

"Ces individus peuvent récolter de précieux éléments sur vos pages Facebook. Ils peuvent surveiller vos photos, suivre vos déplacements, découvrir qui sont vos amis ou votre famille. Alors faites très attention à ce que vous publiez car les criminels pourraient faire pression sur vos amis ou vos proches ; c'est déjà arrivé."

En plus de ces avertissements, Peaker a demandé aux joueurs de faire corps dans la lutte contre la corruption et a insisté sur le fait que l'union avec les entraîneurs, les officiels et toute la famille formée par l'UEFA continuerait à combattre ce fléau.

"Vous êtes des M19 au début d'une carrière prometteuse", a-t-il déclaré. "Nous voulons vous protéger, vous et le football, de ces gens dangereux. L'UEFA a besoin de jeunes joueurs et arbitres talentueux. On ne pourra pas poursuivre ce combat sans votre aide. Et si vous décelez le moindre élément de trucage de match à l'avenir, vous avez trois choses à faire : reconnaître, résister et signaler. Ne vous engagez pas dans le crime organisé, on ne veut pas que les terrains de football deviennent des scènes de crime."