"Humilité" et "concentration"

Ruslan Rotan, Valeriy Fedorchuk (Dnipro) et Fernando Navarro et José Antonio Reyes (Séville) s'expriment avant le grand match.

José Antonio Reyes et Fernando Navarro en conférence de presse à Varsovie
José Antonio Reyes et Fernando Navarro en conférence de presse à Varsovie ©Getty Images

Ruslan Rotan, Dnipro, capitaine
Il y a bien sûr de l'émotion et de l'enthousiasme parce que c'est la première finale pour le Dnipro. C'est un match historique pour le Dnipro. Nous avons aidé les gens en Ukraine à venir ici. Nous leur avons acheté des billets, nous avons aidé certains supporters pour le transport. Nous allons maintenant essayer de leur transmettre des émotions positives pour les rendre heureux. Séville est le tenant du titre et cela suffit pour parler de cette équipe. Nous savons que c'est une formation très dangereuse lorsqu'on lui donne des espaces.

Valeriy Fedorchuk, Dnipro, milieu
Nous avons regardé beaucoup de matches de Séville en vidéo. Les équipes espagnoles jouent toutes de la même manière. Elles aiment la contre-attaque et elles ont de bons attaquants. Il va falloir être très attentif en défense on va devoir rester compact. Nous avons accompli un long chemin et nous continuons de rêver.

 

On espère avoir le soutien des spectateurs de Varsovie, parce que c'est plus proche de l'Ukraine que de Séville. Nous pensons que le stade nous sera acquis. Nous venons en voisins. Si nous gagnons, beaucoup de gens sont heureux.

Fernando Navarro, Séville, capitaine
En tant que capitaine, ce serait merveilleux de brandir ce trophée, mais il reste encore un long chemin à parcourir et beaucoup de choses à faire. Cette finale sera un match difficile, non seulement parce que c'est une finale, mais en plus en raison de l'adversaire. Nous sentons combien il est difficile à bousculer.

C'est une opportunité unique pour nous. Cette année, il y a également le bonus que représente la phase de groupes de l'UEFA Champions League. C'est une double motivation pour nous.

Nous avons passé beaucoup de temps à regarder les matchs du Dnipro en vidéo. C'est une très bonne équipe. Nous savons comment elle joue et comment elle fait mal à ses adversaires. Nous le tenons en haute estime, comme toutes les autres équipes. Nous jouons chaque match avec beaucoup d'humilité, en sachant que nous serons toujours vulnérables si nous ne nous donnons pas à 100 %. Pour l'instant, c'est du 50-50.

José Antonio Reyes, Séville, attaquant
L'entraîneur ne nous a pas encore communiqué le 11 de départ, nous rêvons tous de jouer et nous sommes tous enthousiastes, mais le plus important, bien sûr, c'est de gagner. Ce quatrième trophée, ce serait historique pour Séville. Ce serait un record. C'est un objectif merveilleux à atteindre. On espère avoir le coup de pouce de la réussite pour rendre nos supporters heureux.

José Antonio Reyes à l'entraînement, mardi
José Antonio Reyes à l'entraînement, mardi©Getty Images
Haut