Le site officiel du football européen

Séville, triplé historique

Publié: Jeudi, 15 mai 2014, 5.00HEC
Séville a rejoint les Juventus, FC Internazionale Milano et Liverpool FC avec trois titres en C3, en battant le SL Benfica mercredi.
Séville, triplé historique
Giovanni Trapattoni est porté par ses joueurs après le succès de la Juventus en Coupe UEFA 1992/93 ©Getty Images
 
Publié: Jeudi, 15 mai 2014, 5.00HEC

Séville, triplé historique

Séville a rejoint les Juventus, FC Internazionale Milano et Liverpool FC avec trois titres en C3, en battant le SL Benfica mercredi.

La Juventus, dont le stade accueillait la finale de l'UEFA Europa League, était l'un des trois seuls clubs à avoir remporté la compétition à trois reprises. Le Sevilla FC l'a rejointe en battant aux tirs aux but le SL Benfica à Turin.

Vainqueur de la  Coupe UEFA en 2005/06 et 2006/07 sous les ordres de Juande Ramos, les Espagnols sont aussi les deuxième à remporter toutes les finales qu'ils ont disputées, avec le FC Porto, à être sacrée dans les deux formules de la compétition. Coup d'œil dans le rétro.

Juventus
1976/77, 1989/90, 1992/93
Après avoir passé une grande partie de sa carrière de joueur et d'entraîneur à l'AC Milan, Giovanni Trapattoni prend les rênes de la Juventus à l'été 1976, à l'âge de 37 ans. Dès sa première saison, il décroche le titre en Serie A et une victoire aux buts à l'extérieur face à l'Athletic Club en finale de Coupe UEFA. Un soulagement pour la Juve qui avait perdu deux fois la finale de la Coupe des villes de foires, la compétition non affiliée à l'UEFA qui a précédé la Coupe UEFA.

Le but de Roberto Bettega sur la pelouse de Bilbao s'avérait décisif pour cette première finale. La seconde - sous Dino Zoff, gardien titulaire en 1977 - était moins tendue. L'ACF Fiorentina ne parvenait pas à compenser son revers 3-1 subi à Turin et le retour se terminait sur un score vierge. Le match aller de la finale 1993 se terminait aussi sur le score de 3-1 pour la Juve, mais cette fois à l'extérieur, sur le terrain du Borussia Dortmund, qui cédait ensuite 3-0 en Italie. Mais Dino Baggio allait jouer un mauvais tour à ses anciens partenaires. Buteur aux deux matches en 1993, c'est encore lui qui inscrit le but de la victoire du Parma FC à Turin en finale 1995. Les Bianconeri concédaient ensuite le nul 1-1 à Parma après un nouveau but de Baggio.

©Getty Images

M. Coupe UEFA - Giuseppe Bergomi avec la coupe en 1991

FC Internazionale Milano
1990/91, 1993/94, 1997/98
Les équipes italiennes ont largement dominé la Coupe UEFA dans les années 1990. Entre 1990 et 1999, la Serie A a produit sept vainqueurs et six finalistes, avec l'Inter totalisant trois succès et une défaite en finale en sept ans. Sans surprise, le défenseur Giuseppe Bergomi (96) et le gardien Walter Zenga (69) sont les joueurs qui comptent le plus de matches dans la compétition.

Sous Trapattoni – seul entraîneur à avoir soulevé la coupe à trois reprises – l'Inter a pris le meilleur sur l'AS Roma en finale 1991 grâce à un penalty de Lothar Matthäus et un but de Nicola Berti à l'aller. Suffisant pour donner la victoire aux Nerazzurri malgré le but de Ruggiero Rizzitelli au retour. Les Intéristes ont ensuite battu le FC Salzburg 1-0 à l'extérieur comme domicile en 1994 sous Roy Hodgson – avant de s'incliner aux tirs au but contre le FC Schalke 04 en finale 1997. Douze mois plus tard, les Milanais reprennent leur bien avec un succès 3-0 sur la SS Lazio à Paris, lors de la première finale de Coupe UEFA en un seul match. Iván Zamorano trouvait le chemin des filets pour sa deuxième finale consécutive.

©Getty Images

Bill Shankly à Liverpool en 1973

Liverpool FC
1972/73, 1975/76, 2000/01
Seul club triple vainqueur de la compétition à n'avoir perdu aucune finale de Coupe UEFA, Liverpool a connu son premier succès sous les ordres de la légende britannique Bill Shankly. Le match aller contre le VfL Borussia Mönchengladbach était annulé après 27 minutes de jeu en raison des pluies torrentielles qui se sont abattues sur Anfield et a été rejoué le lendemain. Kevin Keegan inscrivait un doublé et manquait un penalty pour un succès 3-0.  Au retour, Jupp Heynckes pensait avoir fait le plus dur avec un doublé en première période, mais les Reds tenaient bon jusqu'à la fin du match.

Sous Bob Paisley, Liverpool était mené 2-0 à domicile face au Club Brugge KV après 15 minutes de jeu en finale 1976, mais s'imposait finalement 3-2 grâce à l'inévitable Keegan, sur penalty à la 65e minute. Il sévissait encore au retour pour arracher le nul 1-1 et offrir un nouveau titre aux Reds. Le club de la Mersey devra attendre 25 ans pour renouer avec le succès à Dortmund, l'équipe de Gérard Houlier étant opposée au Deportivo Alavés. Le score était de 4-4 après 115 minutes de jeu quand Delfí Geli trompait son propre gardien sur un centre de Gary McAllister. Un coup fatal avec la règle du but en or.

Mis à jour le: 15/05/14 11.38HEC

En relation

Équipes

http://fr.uefa.com/uefaeuropaleague/news/newsid=2101704.html#seville+triple+historique