UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Exclu. Cengiz Ünder : « Marseille, les meilleurs fans d'Europe »

Le prodige turc évoque en exclusivité son adaptation à Marseille et ce début de campagne en UEFA Europa League.

Cengiz Ünder en action face à Galatasaray
Cengiz Ünder en action face à Galatasaray Icon Sport via Getty Images

Arrivé en provenance de l'AS Roma cet été, le prodige turc Cengiz Ünder évoque en exclusivité son adaptation à Marseille, ce début de campagne en UEFA Europa League et le match de la troisième journée face à la Lazio, club contre lequel il a disputé plusieurs derbies.

En deux minutes : Marseille 0-0 Galatasaray
En deux minutes : Marseille 0-0 Galatasaray

UEFA.com : Bonjour Cengiz, tout d'abord j'aimerais vous demander comment se déroule votre vie à Marseille ?
Cengiz Ünder : Je m'y suis vite habitué. Tout se passe très bien pour moi, j'ai progressé assez rapidement. J'ai accompli beaucoup de choses en peu de temps et je suis vraiment heureux d'être ici.

Marseille est une équipe historique. C'est toujours le seul club en France à avoir remporté la Champions League. Comme se passe la relation entre le club et ses supporters ?
J'ai beaucoup entendu parler de nos supporters avant de venir ici, par mes amis qui jouaient ici et via mes recherches sur Internet. Tout le monde sait que ce club possède des supporters incroyables. Et maintenant, je comprends de quoi il s'agit. Vous pouvez voir l'excellente relation entre le club et les supporters sur et en dehors du terrain. C'est l'une des choses qui m'a le plus touché. J'ai toujours rêvé de jouer pour de si merveilleux supporters. Et maintenant, je joue devant les meilleurs fans d'Europe. Cela me rend fier.

Marseille 1993, le but de Basile Boli en finale
Marseille 1993, le but de Basile Boli en finale

Cela a-t-il influencé votre décision de rejoindre l'OM ?
Oui, après ma première conversation avec le président, j'ai commencé à regarder des vidéos des supporters marseillais sur Internet. Et ça m'a donné vraiment envie de jouer ici, devant eux. Les vidéos ont eu une grande influence sur moi. Comme je l'ai dit, je suis vraiment content d'être ici, de jouer devant ces supporters. Je suis à la fois excité et heureux.

On connaît tous l'ambiance au stade Vélodrome. Vous avez également joué pour d'autres grands clubs ; pouvez-vous dire s'il y a une grande différence en termes d'ambiance ?

©AFP/Getty Images

Les supporters de l'AS Roma étaient incroyables et différents. Par contre, je n'ai jamais joué devant un public à Leicester. Mais je peux dire que les meilleurs supporters sont ici, à Marseille. Ils ont une influence énorme. Dès que vous entrez sur le terrain, vous êtes happés par l'ambiance. On a l'impression qu'ils jouent à vos côtés.

J'aimerais parler un peu du manager, Jorge Sampaoli. Il est l'un de ces entraîneurs qui a un impact immédiat sur l'équipe. Comment ça marche avec lui ?
Je peux dire qu'il est l'une des raisons pour lesquelles j'ai choisi de venir ici. Le manager est toujours un facteur très important pour moi. Ce n'était pas comme ça depuis un an et demi.

Maintenant, je suis vraiment heureux de travailler avec Jorge Sampaoli car j'apprends beaucoup de lui. Sa façon de faire est vraiment différente. Nous faisons beaucoup de travail tactique. Et nous essayons constamment différentes variantes. Nous avons une équipe très jeune et, grâce à notre manager, nous évoluons dans la bonne direction, vraiment.

Parlons de ce groupe d'Europa League. C'est un groupe au niveau de Champions League. Ce sont tous de grands adversaires...
Comme vous le dites, c'est comme un groupe de Champions League. Nous avons tiré un groupe relevé. Mais nous pouvons bien sûr en sortir. Je pense que nous avons laissé filer les deux premiers matches. Nous avons bien joué, surtout lors du premier. Les adversaires étaient réduits à dix, et nous aurions pu largement nous imposer. Nous jouions très tranquille.

En deux minutes, Lokomotiv Moskva 1-1 Marseille
En deux minutes, Lokomotiv Moskva 1-1 Marseille

Au deuxième match, nous avons pratiqué un excellent football, surtout en seconde période. En première mi-temps, nous avons commencé à mettre la pression à ce bon adversaire qu'est Galatasaray, une équipe qui est toujours présente à ce niveau. Il ne manquait qu'un but. En étant plus créatifs devant le but, le résultat aurait été différent.

Votre objectif cette saison peut-il être de remporter l'Europa League ?
Bien sûr, c'est notre objectif car nous avons une très bonne équipe. Mais je pense qu'il est trop tôt pour en parler maintenant car il vaut mieux prendre les matches les uns après les autres. Nous voulons vraiment gagner les prochains matches d'Europa League.

Pour le moment, nous avons deux points. Notre prochain match sera difficile et aura lieu à l'extérieur. Mais je pense que nous allons nous qualifier pour la phase à élimination directe. Je pense aussi que tout va se passer beaucoup plus vite pour nous désormais. L'important, c'est de gagner les matches de notre groupe maintenant et de regarder vers l'avenir.

Ce prochain match, c'est contre la Lazio, un club que vous connaissez bien...
J'ai déjà joué de nombreux matches contre la Lazio. J'ai fait un très bon match lors de notre dernière rencontre face à eux. Ce ne sera pas un match facile pour nous. La Lazio est un adversaire coriace, mais nous sommes aussi une bonne équipe.

Nous voulons livrer un bon match. Bien sûr, chaque équipe rentre toujours sur le terrain pour gagner. Je pense sincèrement que ce sera difficile. Nous avons encore un peu de temps pour bien nous préparer.