UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Respect mutuel entre Bruges et Dnipro

Auteurs d'exploits en 8es, les entraîneurs de Bruges et du Dnipro montrent le respect qu'ils ont l'un pour l'autre avant les quarts.

Le Brugeois Tom De après son but contre Beşiktaş en huitièmes
Le Brugeois Tom De après son but contre Beşiktaş en huitièmes ©AFP/Getty Images

La façon dont le Club Brugge KV a éliminé le Beşiktaş JK en 8es de finale inquiète l’entraîneur du FC Dnipro Dnipropetrovsk Myron Markevych après que le tirage au sort a désigné les deux équipes comme adversaires en quarts de finale de l’UEFA Europa League.

Les stats
• Les deux équipes se sont déjà affrontées une fois. Mené 2-1, le club ukrainien finissait par l’emporter 3-2 à Dnipropetrovsk en phase de groupes de la Coupe UEFA 2004. Le Dnipro terminait en tête du groupe, Bruges était éliminé.
• Bruges n’a jamais perdu un quart de finale de la Coupe UEFA/UEFA Europa League. Les Belges dominaient l’AC Milan en 1975/76 et le Panathinaikos FC en 1987/88, s’imposant à chaque fois 3-2 sur l’ensemble des deux matches.
• Bruges est la seule équipe invaincue encore en lice dans la compétition ; au contraire, le Dnipro a perdu quatre rencontres, pour autant de victoires.
• Le Dnipro devait initialement disputer son match aller à domicile mais la confrontation a été inversée conformément à la procédure du tirage au sort car il coïncidait avec le match à domicile du Dynamo Kyiv face à l’ACF Fiorentina.
• Bilans cette saison du Dnipro : V4 N2 D4 BP10 BC9 ; et de Bruges : V7 N3 D0 BP21 BC5

Réactions
Myron Markevych, entraîneur du Dnipro
C'est ridicule de dire que Bruges est un bon tirage pour nous. C'est une équipe très forte et élégante, qui pratique un football très offensif et s'est débarrassée de Beşiktaş aisément. Cela prouve leur qualité. Nous devons désormais étudier nos prochains adversaires. Le Dnipro doit être le plus prêt possible car il n'y a plus d'adversaire faible à ce niveau. Nous sommes heureux d'être en quarts, mais nous voulons aller encore plus loin.

Michel Preud'homme, entraîneur de Bruges
Elle a beau ne pas être un nom célèbre et cela a beau ne pas être un déplacement attrayant, une équipe qui élimine l’Ajax mérite notre respect. Nous perdons l’avantage du terrain mais c’est positif pour nous en vue du match de championnat face à Anderlecht (le 19 avril). Nous entrons dans une période chargée, mais nous pouvons puiser de la confiance dans nos performances en Europe. Cela pourrait nous donner des ailes.

Mathew Ryan, gardien de but de Bruges
C’est une bonne équipe. Quand on est en quart de finale de l’Europa League, on doit être bon. Claudemir a joué pour le FC København face au Dnipro (au troisième tour de qualification de l’UEFA Champions League cette saison) et nous a dit que (Yevhen) Konoplyanka est un grand danger sur l’aile gauche.

José Izquierdo, attaquant de Bruges
C’est bien de jouer à domicile en premier afin de ne pas avoir un long déplacement avant le match contre Anderlecht. Tout est possible. Nous avons prouvé face à Beşiktaş que nous pouvons battre n’importe quelle équipe, donc nous devons simplement faire de notre mieux et savourer le fait d’être arrivés aussi loin.