UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Lyon et le Betis prêts pour le retour

L'Olympique Lyonnais visera à prendre la première place du Groupe I de l'UEFA Europa League au Real Betis Balompié pour son 201e match de l'UEFA.

Nosa a touché le poteau pour le Betis lors de la première rencontre entre les deux équipes
Nosa a touché le poteau pour le Betis lors de la première rencontre entre les deux équipes ©Getty Images

L'Olympique Lyonnais visera à prendre la première place du Groupe I de l'UEFA Europa League au Real Betis Balompié, mais l'équipe espagnole sait qu'une victoire en France la qualifierait en tant que vainqueur du groupe.

• La première place du groupe est un enjeu majeur car les équipes têtes de série disputeront leur 16e de finale retour à domicile.

Antécédents européens
• Nosa a touché le montant pour le Betis, mais aucun but n'a été marqué lorsque les deux équipes se sont croisées pour la première fois à la première journée.

• Les 25 matches de compétition UEFA de Lyon face à un adversaire espagnol se sont soldés par 7 victoires, 7 nuls et 11 défaites (5 v., 3 n. et 4 d. à domicile, 2 v., 4 n. et 7 d. en Espagne). Les Lyonnais n'ont pas marqué le moindre but en trois rencontres face à des clubs espagnols cette saison, après s'être inclinés 4-0 sur l'ensemble des deux matches face à la Real Sociedad de Fútbol en barrages de l'UEFA Champions League).

• En sept matches face à des clubs français, le bilan du Betis est de 3 victoires, 2 nuls et 2 défaites (3 v., 1 n. à Séville, 0 v., 1 n. et 2 d. en France). Les Andalous ont encaissé deux buts lors de chacun de leurs trois précédents matches à l'extérieur face à un adversaire de Ligue 1.

Repères
• Habitué de l'UEFA Champions League, l'OL a fait ses débuts en phase de groupes de l'UEFA Europa League la saison dernière. Les Lyonnais n'avaient pas joué cette compétition depuis 2002/03. Ils atteignaient les 16es de finale avec le plus grand nombre de points (16) avant de s'incliner face au Tottenham Hotspur FC 3-2 score cumulé.

• Lyon n'a pas encore perdu un seul match de phase de groupes de l'UEFA Europa League à domicile (4V et 1N).

• Le Betis est pour la première fois en phase de groupes, mais a déjà disputé les 16es de finale en 2005/06 après avoir terminé à la 3e place de son groupe en UEFA Champions League. Il était éliminé par le FC Steaua Bucureşti en 8es de finale.

• Le Betis est invaincu depuis quatre rencontres européennes à l'extérieur (2V et 2N), une série initiée lors de la campagne 2005/06.

Sur les équipes
• Le défenseur de Lyon Mouhamadou Dabo fête ses 27 ans le jour de la cinquième journée. Il a rejoint l'OL après avoir joué 24 matches de Liga avec le rival du Betis, le Sevilla FC, en 2010/11.

• Séville est la seule ville avec deux clubs la représentant cette saison en UEFA Europa League.

• Le nul 1-1 des Gones sur le terrain du HNK Rijeka lors de la quatrième journée correspondait à leur 200e match de l'UEFA. Leur bilan : 102V 41D 57D.

• L'arrière droit lyonnais Miguel Lopes a joué 21 matches de Liga pour le Betis en 2010/11, il était prêté par le FC Porto.

• Le milieu de terrain lyonnais Steed Malbranque et le défenseur du Betis Paulão étaient coéquipiers à l'AS Saint-Étienne en 2011/12.

• L'attaquant lyonnais Bafétimbi Gomis et le joueur polonais né en France Damien Perquis ont joué ensemble à Saint-Étienne de 2005 à 2007. Perquis est également passé par l'ES Troyes AC et le FC Sochaux-Montbéliard avant de s'exiler en Espagne en 2012.

• Le gardien danois du Betis Stephan Andersen a aussi joué en Ligue 1, à l'Évian Thonon Gaillard FC qu'il a quitté cet été. Ses trois matches face à Lyon se sont soldés par deux défaites et un nul 0-0.

Les entraîneurs
• Rémi Garde a passé une grande partie de sa carrière à Lyon, reprenant l'équipe première en juin 2011. Milieu défensif, il est capitaine des Gones et honore six sélections avec la France. Il termine sa carrière par des passages au RC Strasbourg et à l'Arsenal FC, avec qui il remporte le doublé coupe-championnat en 1997/98. Après un passage comme consultant TV, il rejoint le staff de Lyon. Il est l'adjoint de Paul Le Guen et Gérard Houllier avant de prendre les rênes du centre de formation de l'OL puis de l'équipe première.