Internet, l'arme secrète de Differdange

"Nous avons regardé des vidéos de nos adversaires sur YouTube", dévoilait Emilio Lobo après la victoire du FC Differdange 03 sur le FC Utrecht.

Differdange célèbre sa victoire 2-1 sur Utrecht
Differdange célèbre sa victoire 2-1 sur Utrecht ©Philippe Lebresne

Après avoir signé un incroyable contre le FC Utrecht jeudi soir, le FC Differdange 03 tentera de se hisser au troisième tour de l'UEFA Europa League pour y affronter le Tromsø IL ou le FC İnter Bakı. 

Le match aller débutait pourtant mal pour les Luxembourgeois qui voyaient Jacob Mulenga ouvrir la marque au bout de deux minutes de jeu avant qu'Omar Er Rafik ne riposte par deux fois pour offrir la victoire aux siens. Peu après ce succès, l'entraîneur adjoint Emilio Lobo révélait la préparation plutôt insolite des habitants du Grand-duché. "Nous avons regardé des vidéos de nos adversaires sur YouTube", expliquait-il. "Notre manager s'est également renseigné sur nos adversaires auprès d'autres clubs." 

Mais l'entraîneur Michel Leflochmoan refuse de minimiser la prestation de ses joueurs. Conscient de la supériorité des Néerlandais, il s'est toutefois dit impressionné de la façon dont ses troupes ont géré le fait d'être menés. "Ils sont plus forts que nous", affirmait le technicien de 61 ans, à la tête de Differdange depuis un an. "Quand les joueurs sont entrés sur le terrain, ils savaient qu’ils risquaient d'être menés. Psychologiquement, on avait bien préparé ça.

"J’ai dit même si on est mené, on ne change rien. On avait mis en place une organisation, il fallait tenir. Le grand mérite en revient aux joueurs, ils ont fait preuve de maturité et d’abnégation et surtout d’esprit d’entreprise. Vous avez vu comme moi, on ne s’est pas contenté de récupérer le ballon. On les a mis en difficulté, tant qu’on avait le ballon dans les pieds c’est eux qui couraient après nous."

Le club a terminé quatrième du championnat luxembourgeois la saison passée pour accrocher une place européenne. Tombeurs des Albanais du KF Laçi 3-1 score cumulé au premier tour, les joueurs sont prêts à finir le travail face aux Néerlandais la semaine prochaine, même si Leflochmoan sait que ça sera compliqué. "Sur les deux matches, on verra la différence. Ils sont plus forts que nous. Jouer devant 15 000 personnes, ce sera difficile. Le match de la semaine prochaine va être dur", prévenait-il.