Reprise du jeu : l'UEFA se prépare pour le retour en toute sécurité de ses compétitions d'élite.
En savoir plus >

Rząsa et le succès de Feyenoord à domicile

Il y a dix ans, Feyenoord a brandi la Coupe UEFA devant le Borussia Dortmund dans son stade De Kuip. Tomasz Rząsa confie ses souvenirs à UEFA.com.

Rząsa et le succès de Feyenoord à domicile
Rząsa et le succès de Feyenoord à domicile ©UEFA.com

Demain, cela fera dix ans que le Feyenoord a remporté la Coupe UEFA pour la seconde fois, en battant le Borussia Dortmund 3-2 dans une finale mémorable où Pierre van Hooijdonk inscrivait un doublé et Jürgen Kohler était exclu.

Comme le FC Bayern München lors de la prochaine finale de l'UEFA Champions League, le Feyenoord avait la chance d'évoluer dans son propre stade. Pour l'ancien latéral du club, Tomasz Rząsa, jouer devant ses propres supporters dans un match aussi important a été une grande expérience. "On jouait toutes les semaines au De Kuip", a-t-il confié à UEFA.com. "Plein, le stade pouvait accueillir 45 000 supporters maximum, et pas plus pour des raisons de sécurité uniquement.

"On jouait toujours à guichets fermés. Donc on était impatients. Durant ce match, la moitié du stade, ou au moins le tiers, était occupé par des supporters de Feyenoord. Il est bien connu, évidemment, que l’on joue différemment devant ses supporters."

L'équipe de Bert van Marwijk abordait la finale après avoir terminé à une décevante troisième place en Eredivisie tandis que Dortmund était empli de confiance après avoir devancé le Bayer 04 Leverkusen d'un point en tête de la Bundesliga.

"On savait aussi que trois jours avant, le Borussia Dortmund avait remporté le championnat d’Allemagne", a ajouté l'ancien international polonais. "Pour nous, c’était un bon signe, parce qu’on sait ce que ça fait de jouer après un tel succès."

"Les Allemands ont affirmé qu’ils n’avaient pas débouché le champagne après la victoire en Bundesliga, et qu’ils attendaient la finale de Coupe UEFA. Mais on connaît l’histoire. Il faut dire que l’équipe de Dortmund s’est présenté avec un tel relâchement en finale qu’ils n’étaient pas vraiment concentrés. Et ça s’est vu dès le coup d’envoi..."

Pour découvrir la totalité de l'entretien avec Tomasz Rząsa, cliquez sur la vidéo ci-dessus.

Haut