Reprise du jeu : l'UEFA se prépare pour le retour en toute sécurité de ses compétitions d'élite.
En savoir plus >

Simeone prêt pour une finale intense

Diego Simeone aime la victoire et a bien l'intention d'empêcher son ancien entraîneur, Marcelo Bielsa, de gagner la finale de l'Europa League mercredi.

Diego Simeone a pris les rênes de l'Atlético en décembre
Diego Simeone a pris les rênes de l'Atlético en décembre ©Getty Images

Il a pris les rênes du Club Atlético de Madrid au mois de décembre mais a déjà inculqué la ténacité qu'on lui connaît. En tout cas, Diego Simeone a bien l'intention d'empêcher son ancien entraîneur Marcelo Bielsa de gagner l'UEFA Europa League, mercredi.

"C'est très beau de gagner", déclare Simeone, qui a connu ses premières expériences d'entraîneur en Argentine avant un court passage au Calcio Catania et un retour au club espagnol où il était déjà passé deux fois en tant que milieu de terrain.

"Je pense être un peu plus équilibré (en tant qu'entraîneur)", explique-t-il. "Un joueur peut être plus spontané sur le terrain, plus instinctif, mais maintenant, je dois trouver un équilibre psychologique au sein de l'équipe. L'entraîneur pense beaucoup plus qu'un joueur et moi, je passe tout mon temps à penser à l'Atlético."

Déjà vainqueur de la compétition avec le FC Internazionale Milano en 1998, Simeone pourrait devenir la troisième personne seulement à gagner le trophée en tant que joueur et entraîneur. Aujourd'hui, il essaie de ne plus penser à la victoire 2-1 que Los Colchoneros ont obtenu face à l'Athletic Club en mars en Liga.

Il éprouve surtout un grand respect pour les Basques. "C'est une équipe très intense, très directe, rapide et courageuse", analyse-t-il. "C'est une équipe qui n'a pas peur de jouer son style même à l'extérieur. Ils l'ont fait toute la saison. Et connaissant l'équipe et l'entraîneur, je sais qu'ils ne changent jamais rien, que ce soit un match amical ou une finale."

Simeone connaît effectivement l'entraîneur de l'Athletic. Il a été dirigé par Bielsa pendant quatre ans en équipe nationale d'Argentine et a été sélectionné pour la 106e et dernière fois par Bielsa, en Coupe du Monde de la FIFA 2002. "J'ai une grande admiration pour lui et je garde le souvenir d'un excellent professionnel." À lui maintenant de prouver que le disciple a dépassé son maître.

Haut