UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Le Real attend Galatasaray

Alors que José Mourinho et le Real Madrid CF ont fait part de leur motivation, Fatih Terim veut voir ses joueurs du Galatasaray AŞ "repousser leurs limites".

José Mourinho ne doute pas de la motivation de ses troupes
José Mourinho ne doute pas de la motivation de ses troupes ©Getty Images

Cette rencontre entre les Real Madrid CF et Galatasaray AŞ sera le théâtre de bien nombreuses retrouvailles ; non seulement José Mourinho et Fatih Terim sont amis de longue date, mais le technicien portugais connaît également sur le bout des doigts plusieurs joueurs du club turc. Alors que José Mourinho et le Real ont fait part de leur motivation, Fatih Terim veut voir ses joueurs du Galatasaray AŞ "repousser leurs limites" une fois encore.

Madrid
José Mourinho, entraîneur
Pour moi, ce qui est important, c'est de remporter ce match, pas de se demander qui va marquer. Quand vous avez de nombreux grands joueurs, vous vous attendez toujours à quelque chose de spécial de leur part. Contre United, (Gonzalo) Higuaín n'a pas marqué mais il a très bien joué, et c'est ça l'important pour moi, que les joueurs soient performants, le tout pour le bien de l'équipe.

Nous avons nos objectifs pour demain soir mais Galatasaray aussi. Je veux gagner et nos adversaires également. Wesley Sneijder et Didier Drogba ont été des joueurs importants pour moi dans le passé. Ils ont un grand entraîneur qui possède l'expérience des matches au plus haut niveau. Il n'a pas peur de venir jouer ici. Il peut compter sur des joueurs sereins au moment d'aborder les grands rendez-vous. Drogba, Sneijder et Burak Yılmaz ont leur place dans les plus grands clubs.

La seule chose plus importante que de se qualifier pour une demi-finale est de se qualifier pour une finale. Nous connaissons tous le passé de Madrid dans cette compétition. Nous savons aussi que récemment, ce n'était pas trop ça. Je ne pense pas que mon équipe soit meilleure (ou pire) que la saison dernière. Il n'y avait pas grand-chose à améliorer après l'élimination en demi-finale la saison passée. Nous n'avons aucun blessé, tous nos joueurs sont en forme.

Je n'aime pas parler des favoris à ce stade de la compétition. Avec Porto et l'Inter, nous n'étions pas favoris et pourtant nous sommes allés au bout. Avec Madrid, c'était l'inverse. C'est pour ça que je n'aime pas parler de ça.

Ce week-end
Samedi : Real Zaragoza 1-1 Real Madrid CF (Rodri 6e ; Ronaldo 38e)
Diego López ; Arbeloa (Özil 60e), Pepe, Sergio Ramos, Marcelo ; Essien, Modrić, Callejón (Di María 60e), Kaká (Khedira 60e), Ronaldo ; Higuaín.

• Madrid reste à la deuxième place de la Liga – 13 points derrière le FC Barcelona – après sa première sortie non victorieuse en sept rencontres.

Blessés et suspendus
Raphaël Varane (dos) et Fábio Coentrão (problèmes musculaires) étaient absents ce week-end. Iker Casillas (pouce) est de nouveau disponible mais n'a pas rejoué depuis son retour de blessure.

Galatasaray
Fatih Terim, entraîneur
Au tirage, nous sommes tombés sur une équipe qui vise à remporter la compétition. Madrid compte certains des meilleurs joueurs au monde, et peut-être le meilleur entraîneur aussi. Le Real est très efficace à domicile. (Cristiano) Ronaldo est l'un des joueurs les plus dangereux sur la planète

C'est le tirage le plus difficile sur lequel nous pouvions tomber. Mais je ne m'en servirai pas comme excuse. Si j'étais entraîneur de l'une des sept autres équipes, j'aurais voulu tirer Galatasaray. Nous devons analyser ce que notre équipe a fait de bien dans cette compétition jusqu'à présent.

J'ai confiance en mes troupes. Nous sommes sortis d'un groupe contenant Manchester United puis nous avons éliminé Schalke, nous allons continuer à nous battre. Nous voulons nous montrer sous notre meilleur visage. Nous allons essayer de repousser toutes les limites, je n'ai jamais dit à mes joueurs qu'un but serait suffisant. Je leur demande toujours de repousser leurs limites, de ne jamais cesser de grandir.

Nous allons voir ce que nous pouvons faire contre Madrid. Nous allons essayer de courir beaucoup, et de déployer un jeu offensif. Nous allons peut-être repartir avec un bon résultat, ou l'inverse – tout peut arriver. Madrid évoluera de la même manière à domicile comme à l'extérieur, à son meilleur niveau, et les deux rencontres seront très difficiles.

Nous n'avons jamais perdu un match avant de le disputer, ce qui nous a permis de franchir plusieurs paliers très importants. Bien sûr, nous voulons ramener un bon résultat à Istanbul. Tout le monde s'attend à ce que l'on perde, mais nous pouvons créer une véritable surprise.

Ce week-end
Samedi : Galatasaray 2-0 İstanbul BB SK (Burak 23e, 35e)
Muslera ; Eboué, Nounkeu, Semih Kaya, Balta (Amrabat 84e) ; Hamit Altıntop, Felipe Melo (Sabri Sarıoğlu 78e), Selçuk İnan ; Sneijder (Riera 60e) ; Burak, Drogba.

• Deux réalisations signées Burak Yılmaz – ses 12e et 13e en 11 rencontres disputées en club et sélection nationale – ont offert la victoire à Galatasaray, qui enregistrait le retour de Terim sur le banc après une suspension des trois matches en compétitions nationales.

Blessés et suspendus
Engin Baytar et Aydın Yılmaz ne se sont pas rendus en Espagne mais l'attaquant international suédois Johan Elmander (pied) est dans le groupe.

Bon à savoir
24 est le chiffre du jour. Le Real Madrid court après une 24e apparition record en demi-finale de la compétition reine d'Europe, alors que Galatasaray n'a pas atteint le dernier carré de la C1 depuis 24 ans.

Autres contenus