Twente, l'ambitieux européen

Vainqueur de la première Ligue BeNe néerlando-belge la saison passée, le FC Twente espère aller loin en Europe au moment d'aborder la compétition.

Twente, l'ambitieux européen
Twente, l'ambitieux européen ©FC Twente Media

Vainqueur de la toute première Ligue BeNe néerlando-belge la saison passée, le FC Twente espère aller loin en Europe au moment d'aborder la compétition, jeudi.

L'équipe batave a fait ses débuts en 16es de l'UEFA Women's Champions League en 2011/12 – s'inclinant 3-0 en score cumulé contre le FC Rossiyanka – mais elle doit cette fois négocier un mini-tournoi à quatre avec le Glasgow City LFC, le Birkirkara FC et le WFC Osijek.

Pour son troisième match face à Glasgow, mardi prochain, Twente se prépare à un gros choc. Les troupes d'Arjan Veurink, dont la plupart de l'effectif a été formé au club, ont repris l'entraînement il y a trois semaines et l'entraîneur est persuadé que ses filles vont atteindre la phase de groupes.

"Avec quatre recrues, on a changé très peu de choses dans l'équipe", explique Veurink, 26 ans seulement. "Produire nos propres joueuses porte ses fruits depuis quelques saisons, Vera Berends et Jill Roord sont les derniers exemples en date. On a pour objectif d'atteindre le tour suivant, les 16es, et les rencontres qui arrivent vont nous permettre de nous jauger."

Ces rendez-vous sont une récompense pour le succès en Ligue BeNe (une compétition regroupant les clubs belges et néerlandais), décrcoché suite à une victoire 3-1 sur le Standard Femina de Liège lors de l'ultime journée.

"Les filles ont du mérite", précise le président Joop Munsterman, dont la fille Marthe fait partie de l'effectif de Twente. "Le plus beau, c'est que ces filles sortent presque toutes de notre académie et qu'on les a formées nous-mêmes."

Déjà en 2009, alors que la section féminine de Twente n'avait que quelques années d'existence, Munsterman avait fait part de sa vision du football féminin. "Le FC Twente a une fonction communautaire importante", clamait-il alors. "On ressent de la solidarité envers les filles et les femmes. Les joueuses que nous choisissons proviennent de la région."

"Le FC Twente veut offrir une éducation aux jeunes, filles ou garçons, sans aucune distinction. Les joueuses utilisent les mêmes installations et sont entraînées par des entraîneurs qualifiés. Voyez-nous comme des missionnaires qui veulent donner une vraie chance au football féminin."

Hôte du Groupe 8 de qualification, Twente a déjà une chance d'accomplir la volonté de Veurink, à savoir accéder aux 16es.