Wolfsburg peut remercier ses buteuses

Les réactions dans les deux camps après la victoire 2-0 du VfL Wolfsburg chez l'Arsenal LFC, en demi-finales de l'UEFA Women's Champions League.

Les joueuses de Wolfsburg fêtent l'ouverture du score signée Conny Pohlers
Les joueuses de Wolfsburg fêtent l'ouverture du score signée Conny Pohlers ©Getty Images

Les réactions dans les deux camps après la victoire 2-0 du VfL Wolfsburg chez l'Arsenal LFC, en demi-finales de l'UEFA Women's Champions League.

Shelley Kerr, entraineure d'Arsenal
Il y a du positif, nous nous sommes procurées beaucoup d'occasions, au moins quatre ou cinq situations dangereuses. Nous devrons être concentrées, disciplinées et au meilleur de notre forme au match retour, et je suis certaine que nous le serons.

Nous avons bien réagi (après l'ouverture du score rapide de Wolfsburg goal). C'était contre le cours jeu ; nous n'avons pas bien entamé la partie mais ensuite nous avons très bien joué pendant 20 minutes. Elles ont marqué, ce qui est très douloureux contre le cours du jeu comme cela, il nous a fallu un peu de temps pour retrouver nos esprits. Nous sommes capables de marquer là-bas, et si nous le faisons tôt, tout sera possible.

Wolfsburg est une équipe très disciplinée, organisée et forte physiquement – elles étaient plus affûtées que nous. Nous avons joué devant 1 400 spectateurs aujourd'hui ; c'était magnifique. C'est quelque chose de très positif pour les filles.

Gilly Flaherty, défenseuse Arsenal
Je suis déçue de ma performance personnelle. Collectivement, c'était pas trop mal. Quand nous avions le ballon, nous avons montré comment nous pouvons blesser nos adversaires. Mais nous ne l'avons pas eu assez souvent. Maintenant il faut essayer d'oublier cette rencontre, et essayer de remettre les pendules à l'heure la semaine prochaine en Allemagne.

C'est une bonne équipe, mais nous pouvons être meilleures qu'elles. Mais les mots ne veulent rien dire s'ils ne sont pas suivis par des actions. C'est dommage, nous avions vraiment bien joué mardi contre Birmingham, et aujourd'hui on livre une performance comme celle-ci. Nous savons ce qu'il nous reste à faire, maintenant nous devons toutes y croire.

Ralf Kellermann, entraîneur de Wolfsburg
Nous étions la meilleure équipe durant les 20 premières minutes. Conny Pohlers est incroyable : elle sort toujours de nulle part pour marquer. En début de seconde période, nous étions trop bas et Arsenal aurait pu égaliser. Mais nous avons doublé la mise, nous méritons de gagner, même si le score est peut-être un petit peu flatteur.'

Nous ne sommes qu'à la mi-temps de cette demi-finale. Arsenal est une équipe bourrée de talent. Nous devrons jouer comme nous l'avons fait durant les 20-25 premières minutes aujourd'hui. Je suis sûr que mes joueuses ne pensent pas encore à la finale.