UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Rossiyanka se prépare pour les quarts

Elvira Todua et Anna Kozhnikova du FC Rossiyanka ont répondu aux questions d'UEFA.com avant leur rendez-vous face au VfL Wolfsburg.

Elvira Todua (Rossiyanka) au micro d'UEFA.com
Elvira Todua (Rossiyanka) au micro d'UEFA.com ©UEFA.com

Le FC Rossiyanka s'apprête à disputer son troisième quart de finale européen et se retrouve une fois de plus opposé à une formation allemande.

En 2007/08, les Russes s'inclinaient à ce même stade de la compétition face au 1. FFC Frankfurt, futur vainqueur du tournoi. La saison dernière, après deux éliminations consécutives en 8es de finale de l'UEFA Women's Champions League, c'est le club d'outre-Rhin du 1. FFC Turbine qui les privait de dernier carré.

Alors que Rossiyanka se prépare à un test difficile fin mars face aux débutantes dans la compétition du VfL Wolfsburg, la gardienne du club, Elvira Todua, et Anna Kozhnikova, défenseuse, ont répondu aux questions d'UEFA.com.

UEFA.com : Quelle a été l'épreuve la plus difficile sur le chemin des quarts de finale ?

Anna Kozhnikova : Toutes les rencontres sont difficiles, mais bizarrement cette saison nous avons plus de facilité à l'extérieur. Le Sparta Prague en 8es était une très bonne équipe, très physique. Mais pour moi, d'un point de vue personnel, le plus dur c'était d'être suspendue pour le match retour face aux Tchèques, je trouve ça beaucoup plus difficile de regarder que de jouer.

UEFA.com : Sur quels points pouvez-vous encore progresser avant d'affronter Wolfsburg ?

Elvira Todua : Nous n'en avons pas trop discuté encore, même si nous avons visionné leurs rencontres de 16es et 8es de finale. C'est une très bonne équipe, comprenant 12 joueuses internationales. En Allemagne, Wolfsburg a pris la relève de Potsdam et Francfort. C'est peut-être une nouvelle équipe en Champions Leauge, mais c'est probablement également l'une des meilleures.

Kozhnikova : Physiquement, nous nous devons d'être au top, c'est plus facile de corriger ses erreurs lorsqu'on est affûtée. Et tactiquement aussi : nous devons apprendre à jouer rapidement en équipe quand une nouvelle recrue arrive de l'étranger.

UEFA.com : Le fait d'évoluer sous les ordres d'un entraîneur allemand va-t-il être un bonus avant d'affronter une formation allemande ?

Kozhnikova : C'est très probable, qui d'autre pourrait mieux connaitre la mentalité et le style de jeu d'une formation allemande? Pour moi, c'est oui.

Todua : Vous savez, nous avons connu beaucoup d'entraîneurs venant de nombreux endroits différents ici. Tout ce que je peux dire, c'est que l'organisation et la discipline, c'est ce qui mène une équipe sur la voie du succès, et notre coach est très strict, notamment avec les jeunes joueuses.

UEFA.com : En 2009, le WFC Zvezda 2005 Perm a atteint la finale. Pouvez-vous réitérer cet exploit cette saison ?

Todua : Je l'espère. Nous avons atteint les quarts de finale à plusieurs reprises ces dernières années, et nos yeux sont rivés sur la finale. Mais d'abord, il faudra nous qualifier pour les demis. Cela aussi serait une nouvelle expérience pour nous.

Kozhnikova : Je pense que nous sommes assez fortes pour cela. Le football russe se porte bien en ce moment, et Zvezda a une équipe qui se connait très bien, qui joue ensemble depuis des années, sous les ordres du même entraîneur. C'est un club très stable. Je crois que nous pouvons atteindre la finale, mais nous ne sommes pas le seul club russe capable de le faire.