Le site officiel du football européen

Pas le droit à l'erreur dans le Groupe B

Publié: Vendredi, 19 juillet 2013, 17.46HEC
Les sélectionneurs de la Serbie, Turquie, France et Géorgie ont livré leur verdict sur le Groupe B de l'EURO des moins de 19 ans de l'UEFA.
par Andrew Haslam
de Kaunas
Pas le droit à l'erreur dans le Groupe B
Le Turc Okan Buruk (à g.) avec le sélectionneur des Bleuets Francis Smerecki, le Géorgien Giorgi Tsetsadze et le Serbe Ljubinko Drulović ©Sportsfile
Publié: Vendredi, 19 juillet 2013, 17.46HEC

Pas le droit à l'erreur dans le Groupe B

Les sélectionneurs de la Serbie, Turquie, France et Géorgie ont livré leur verdict sur le Groupe B de l'EURO des moins de 19 ans de l'UEFA.

Les sélectionneurs de la Serbie, Turquie, France et Géorgie ont livré leur verdict sur le Groupe B de l'EURO des moins de 19 ans de l'UEFA, qui débute en Lituanie ce week-end.

Alors que la Serbie, la Turquie et la France n'en sont pas à leur première participation à ce niveau, la Géorgie s'apprête à effectuer ses premiers pas en phase finale de l'EURO des moins de 19 ans de l'UEFA. Malgré cela, tous les sélectionneurs s'accordent à dire que leur formation n'aura pas le droit à l'erreur dans un Groupe B qui s'annonce très disputé. "Toutes les équipes ont une chance d'atteindre les demi-finales", expliquait le sélectionneur turc Okan Buruk, champion d'Europe chez les M18 en 1992 et nommé successeur de Feyyaz Oçur en début de semaine. "Nos adversaires pratiquent un football de haut niveau, et j'espère que cela sera le cas pour nous aussi."

La Serbie a atteint le dernier carré à deux reprises lors des quatre dernières années, et son sélectionneur Ljubinko Drulović a confirmé que cela était une nouvelle fois l'objectif annoncé. "Je suis plein d'espoir avant le début de cette compétition et j'espère que nous aurons le talent requis pour atteindre les demis. La France est la favorite du groupe, mais les trois autres équipes peuvent toutes se qualifier."

Sacrée championne d'Europe en 2005 et 2010, la France possède certainement le potentiel pour s'extirper du groupe. Francis Smerecki était aux commandes lors du dernier sacre en Normandie et vise un second titre, même s'il est également conscient qu'une compétition comme celle-ci est de toute façon très importante pour le développement des jeunes joueurs. "Participer à cette phase finale prouve que ces joueurs sont l'avenir du football français. Le premier match est très important, surtout pour prendre confiance en début de compétition. Et une victoire en match d'ouverture ouvre tout de suite la voie vers les demies."

Ce premier match, ce sera contre la Géorgie, samedi à Alytus. Une rencontre de la même importance pour le sélectionneur géorgien, Giorgi Tsetsadze : "La première rencontre est cruciale. Trois points et vous êtes en bonne position pour vous qualifier. Nous sommes simplement très heureux d'être ici. Cela va beaucoup servir au développement de football géorgien, c'est très important pour le pays. Chaque rencontre sera très intéressante et nous sommes véritablement prêts".


Mis à jour le: 20/07/13 15.10HEC

En relation

Équipes

http://fr.uefa.com/under19/news/newsid=1973744.html#pas+droit+lerreur+dans+groupe+b