L'OM n'a plus le choix

Marseille est en grand danger sur le terrain de la Lazio, qui peut se qualifier dans le Groupe H.

Adam Marušić fête le troisième but de la Lazio au match aller
Adam Marušić fête le troisième but de la Lazio au match aller ©Getty Images

Finaliste l'an dernier, Marseille a un grand besoin de points, à Rome contre la Lazio, qui s'est imposée 3-1 en France lors de la 3e journée. Les Italiens, deuxièmes du Groupe H avec six points, pourraient valider leur qualification en cas de succès.

• Marseille a mené lors de ses deux premiers matches, mais n'a pris qu'un point après une défaite 2-1 contre Francfort et un nul 2-2 chez l'Apollon Limassol, avant de s'incliner devant la Lazio.

• La Lazio a battu l'Apollon 2-1 à domicile et a concédé une défaite 4-1 à Francfort avant de l'emporter sur la pelouse des Phocéens.

Antécédents
• La Lazio, et particulièrement Simone Inzaghi, garde un bon souvenir de Marseille, adversaire en deuxième phase de groupes de l'UEFA Champions League 1999/2000 (victoire 2-0 à Marseille et 5-1 à Rome). L'actuel entraîneur de la Lazio avait marqué quatre buts dans ce dernier match, il devenait alors le deuxième joueur seulement auteur d'un tel exploit UEFA Champions League, après Marco van Basten in 1992/93, saison lors de laquelle Marseille battait le Milan du Néerlandais lors de la première finale de l'ère Champions League.

• La Lazio a remporté cinq de ses neuf matches à domicile contre une équipe française (2 n. 2 d.), dont deux matches de groupes en UEFA Europa League contre Saint-Étienne en 2015/16 (3-2) et Nice en 2016/17 (1-0).

• Marseille avait battu la Lazio en demi-finale de la Coupe UEFA Intertoto 2005 (1-1 ext., 3-0 dom.) mais ne s'est imposé qu'une fois en Italie (4 n. 4 d.), 1-0 sur le terrain de l'Internazionale en quarts de finale de la Coupe UEFA 2003/04. L'OM a également perdu la finale de la Coupe d'Europe 1991 à Bari contre le Crvena zvezda aux tirs au but (0-0).

Série européenne
Lazio

• Cinquième de Serie A l'an passé, dépassée sur le fil par l'Inter, la Lazio dispute sa septième UEFA Europa League. La meilleure performance des Laziale remonte à 2012/13 et 2017/18 (quarts de finale).

• Le club romain est l'équipe italienne qui a disputé le plus de matches dans la compétition (60e rencontre, 40e en phase de groupes). Ses cinq dernières phases de groupes se sont soldées par des qualifications - après des échecs au cours des deux premières. Le club a terminé premier à trois reprises.

• Finaliste contre l'Inter en 1997/98, en Coupe UEFA, la Lazio est restée invaincue à domicile durant toute la saison européenne 2017/18 (4 v. 2 n.) et a remporté dix de ses 13 derniers matches européens à domicile (2 n. 1 d.). Elle n'a plus perdu au Stadio Olimpico depuis 16 matches d'UEFA Europa League (12 v. 4 n.) et reste sur six victoires en sept matches.

Marseille
• Marseille a terminé quatrième de Ligue 1 en 2017/18 pour se qualifier pour la phase de groupes de l'UEFA Europa League.

• Marseille participe à la phase de groupes de l'UEFA Europa League pour la 4e fois. Éliminé pour sa première saison, en 2012/13, le club phocéen a franchi cette étape en 2015/16 et 2017/18, atteignant même la finale, perdue 3-0 contre l'Atlético à Lyon. Marseille a perdu deux autres finales de Coupe UEFA, en 1998/99 (face à Parme) et 2003/04.

• Pour atteindre la finale, la saison dernière, Marseille a joué neuf matches à l'extérieur, mais ne s'est imposé qu'une fois, contre l'Athletic Club en 8es de finale. La dernière victoire de l'OM à l'extérieur dans les groupes remonte à la sixième journée 2015/16, 4-2 chez le Sigma Olomouc.

On se connaît ?
• Kevin Strootman, milieu de Marseille, a joué pour la Roma, rival de la Lazio, de 2013 à 2018. Rudi Garcia, entraîneur de Marseille, était son entraîneur entre juin 2013 et janvier 2016.

• D'autres joueurs de Marseille ont joué en Serie A : Lucas Ocampos (Genoa, Milan), Rolando (Napoli, Inter) et Adil Rami (Milan), tandis que le défenseur de la Lazio Wallace a joué deux saisons à Monaco.

• Valon Berisha (Lazio) et Duje Ćaleta-Car (Marseille) ont été coéquipiers – et triples champions d'Autriche – à Salzbourg entre 2015 et 2018. Le Croate Ćaleta-Car et son compatriote Milan Badelj évoluent ensemble en sélection, comme Luiz Gustavo et Lucas Leiva (Brésil) et Nemanja Radonjić et Milinković-Savić (Serbie).

• La Lazio doit marquer encore deux fois pour devenir le quatrième club à atteindre la barre des 100 buts en UEFA Europa League, de la phase de groupes à la finale.

Entraîneurs
• Entraîneur de la Lazio depuis avril 2016, remplaçant Stefano Pioli, Simone Inzaghi était attaquant au club entre 1999 et 2010, faisant le doublé Coppa Italia-Scudetto lors de sa première saison et remportant deux autres Coppa Italia par la suite. Plus jeune des frères Inzaghi (son aîné étant l'ex-international italien Filippo Inzaghi, avec qui il a joué à Plaisance), il a commencé à entraîner les jeunes de la Lazio dès la fin de sa carrière. En 2017, il a remporté la Super Coupe d'Italie, son premier trophée.

• Nommé entraîneur de Marseille en octobre 2016, Rudi Garcia a évolué au milieu de terrain à Lille pendant sa carrière de joueur avant de mener le club vers un doublé Coupe/Championnat en 2010/11. Il passe ensuite trois saisons sur le banc de la Roma qu'il aide à terminer dauphin de la Juventus deux ans de suite. En 2017/18, il a permis à l'OM de franchir les tours de qualification de l'UEFA Europa League et mènera même le club phocéen jusqu'à la finale disputée à Lyon.

Haut