Le site officiel du football européen

50 faits et statistiques de l'Europa League

Publié: Vendredi, 3 mai 2013, 15.15HEC
Les statisticiens d'UEFA.com vous présentent les 50 tendances et statistiques clés de l'UEFA Europa League 2012/13, de la phase de groupes à la finale.
par Mike Hammond

rate galleryrate photo
1/0
counter
  • loading...
 
Publié: Vendredi, 3 mai 2013, 15.15HEC

50 faits et statistiques de l'Europa League

Les statisticiens d'UEFA.com vous présentent les 50 tendances et statistiques clés de l'UEFA Europa League 2012/13, de la phase de groupes à la finale.

Les statisticiens d'UEFA.com vous présentent les 50 tendances et statistiques clés de l'UEFA Europa League 2012/13, de la phase de groupes à la finale opposant le Chelsea FC au SL Benfica à Amsterdam le 15 mai.

Phase de groupes
1. Pour la première fois dans l'histoire de l'UEFA Europa League, aucune de 48 équipes engagées n'est parvenue à remporter ses six rencontres de la phase de groupes, comme l'avaient précédemment fait les FC Salzburg (2009/10), FC Zenit St Petersburg (2010/11) et RSC Anderlecht (2011/12).

2. L'Olympique Lyonnais, vainqueur du Groupe I, a obtenu le plus de points (16). Les Gones faisaient partie des six équipes invaincues au terme de la phase de groupes, en compagnie des KRC Genk, FC Rubin Kazan, S.S. Lazio, Tottenham Hotspur FC et Hannover 96.

3. Le FC Dnipro Dnipropetrovsk, vainqueur du Groupe F, était l'équipe la plus prolifique à ce stade de la compétition avec 16 buts. Lyon et les BSC Young Boys complétaient le podium, avec 14 buts chacun.

4. Avec 10 points, les Young Boys, éliminés du Groupe A par les Liverpool FC et FC Anji Makhachkala, totalisaient plus de points que cinq des qualifiés pour les 16es. Le VfB Stuttgart, deuxième du Group E, n'en comptait que huit.

5. Huit équipes ont remporté leurs trois rencontres disputées à domicile : Anji, FC Viktoria Plzeň, Club Atlético de Madrid, FC Girondins de Bordeaux, Dnipro, Rubin, Lyon et FC Metalist Kharkiv. Une seule formation a réussi l'exploit de s'imposer lors de ces trois déplacements : le Fenerbahçe SK, vainqueur du Groupe C.

6. N'encaissant que deux buts en six rencontres, La Lazio et le Bayer 04 Leverkusen comptaient les défenses les plus hermétiques de la phase de groupes.

7. Aucune des 48 équipes engagées n'a perdu ses six rencontres. L'Hapoel Kiryat Shmona FC, dans le Groupe I, est la formation comptant le plus faible total de point (2).

8. 379 buts ont été inscrits lors des 144 matches de la phase de groupes (soit une moyenne de 2,63 par match). 41 d'entre eux provenaient du Group F (Dnipro, SSC Napoli, PSV Eindhoven et AIK) – à quatre unités du record de la compétition.

9. Avec 75 buts, la deuxième journée était la journéee la plus prolifique de cette édition. 12 d'entre eux étaient inscrits dans le Groupe C (Olympique Marseille 5-1 AEL Limassol FC et VfL Borussia Mönchengladbach 2-4 Fenerbahçe).

10. Edinson Cavani inscrivait les quatre buts de la victoire napolitaine 4-2 contre Dnipro – imitant ainsi Falcao, auteur d'un quadruplé pour le FC Porto face au Villarreal CF lors des demi-finales 2010/11.

11. Quatre triplés étaient inscrits lors de la phase de groupes, par Tim Matavž (PSV), Raul Bobadilla (Young Boys), Eduardo Vargas (Napoli) et Jermain Defoe (Tottenham).

12. Edinson Cavani a inscrit le 2000e but de l'histoire de l'UEFA Europa League contre l'AIK à l'occasion de la cinquième journée.

13. L'Atlético a amélioré son record de victoires successives lors de la phase de groupes lors de cette édition, s'imposant pour une 15e fois de rang avant une défaite 2-0 chez l'A. Académica de Coimbra.

14. Le Sporting Clube de Portugal, malgré son élimination, compte désormais 19 rencontres consécutives à domicile sans la moindre défaite en UEFA Europa League, un record.

15. Pavel Horváth, du Viktoria Plzeň, est devenu le plus vieux buteur en UEFA Europa League : 37 ans et 214 jours. Sander Boschker, le gardien du FC Twente, est quant à lui le joueur le plus âgé à avoir participé à l'UEFA Europa League, à 42 ans et 33 jours.

Seizièmes de finale
16. Les quatre formations allemandes présentes en phase de groupes – Mönchengladbach, Stuttgart, Bayer 04 Leverkusen et Hanovre – se qualifiaient pour ce tour. L'Angleterre et l'Italie comptaient également 100 % de leurs formations présentes en 16es (trois chacune).

17. Après l'arrivée des équipes reversées d'UEFA Champions League, 16 nations étaient représentées lors de ce tour : Angleterre et Allemagne (quatre clubs) ; Italie, Russie et Ukraine (trois) ; République tchèque, France, Roumanie et Espagne (deux) ; Belarus, Belgique, Grèce, Pays-Bas, Portugal, Suisse et Turquie (un).

18. Suite à l'arrivée du FC BATE Borisov (Belarus), en provenance de l'UEFA Champions League, pour la phase à élimination directe, 26 nations prenaient part à cette édition de l'UEFA Europa League de la phase de groupes à la finale, un record.

19. Douze clubs prenaient part au tour à élimination directe de l'UEFA Europa League pour la première fois : Chelsea, CFR 1907 Cluj, Newcastle United FC, Anji, FC Internazionale Milano, Levante UD, Mönchengladbach, Genk, Bordeaux, Dnipro, Lyon et Tottenham.

20. Chelsea, tenant de l'UEFA Champions League, était la seule des 32 équipes toujours en course à n'avoir jamais participé à l'UEFA Europa League. Cinq autres anciens vainqueurs de la Coupe des clubs champions européens étaient également présents à ce tours – Inter, Liverpool, Benfica, AFC Ajax et FC Steaua Bucureşti.

21. Les tenants du titre de l'Atlético faisaient partie des huit autres équipes ayant remporté un trophée européen majeur, en compagnie des Zenit, FC Dynamo Kyiv, Leverkusen, Mönchengladbach, Lazio, Tottenham et Naples.

22. Six champions nationaux étaient toujours en course : BATE (Belarus), CFR Cluj (Roumanie), Olympiacos FC (Grèce), Zenit (Russie), Ajax (Pays-Bas) et FC Basel 1893 (Suisse).

23. Lors de la victoire 1-0 de l'Atlético chez le Rubin au retour, Falcao inscrivait son 30e but en UEFA Europa League goals (en 31 apparitions), un record.

24. La première séance de tirs au but de l'histoire de l'UEFA Europa League (après 108 doubles confrontations) avait lieu entre le Steaua et l'Ajax. Les Roumains en sortaient vainqueurs.

25. Les trois représentants russes présents à ce stade de la compétition – Anji, Zenit et Rubin – se qualifiaient pour le tour suivant. À l'inverse, les trois clubs ukrainiens (Dnipro, FC Metalist Kharkiv et Dynamo Kyiv) étaient éliminés.

Huitièmes de finale
26.  11 associations membres de l'UEFA étaient présentes en 8es. Huit d'elles comptaient un club, l'Italie deux, la Russie et l'Angleterre trois. Seules trois des huit équipes reversées d'UEFA Champions League étaient présents à ce tour – Benfica, Chelsea et le Zenit.

27. Pour la première fois en quatre éditions d'UEFA Europa League, les équipes recevant lors du huitième de finale retour étaient à la fête (5/8 qualifiées).

28. En s'inclinant 2-3 à domicile contre Benfica, Bordeaux ne remportait pas un match disputé sur sa pelouse pour la première fois de sa campagne européenne. Tottenham connaissait sa première défaite dans la compétition cette saison en perdant 4-1 chez l'Inter. La Lazio était la seule équipe présente depuis la phase de groupes invaincue après ce tour.

29. Après avoir passé ce tour, Benfica devenait le seul quart de finaliste à avoir déjà atteint ce stade de la compétition auparavant. Sa troisième qualification pour les quarts – en trois participations à l'UEFA Europa League – représentait un nouveau record, dépassant les deux quarts de l'Atlético et du Valencia CF.

30. Cinq nations disaient au revoir à la compétition au terme des huitièmes : la République tchèque, la France, l'Allemagne, la Roumanie et l'Espagne. Suit à ce tour, le Portugal devenait le seul pays à avoir été représenté en quarts lors de chacune des quatre éditions de l'UEFA Europa League. L'Italie, la Suisse et la Turquie franchissaient cette haie pour la toute première fois.

Quarts de finale
31. Pour la première fois, six associations membres de l'UEFA étaient représentées en quarts, contre cinq lors des trois éditions précédentes. Avec Tottenham, Chelsea et Newcastle, seule l'Angleterre comptait plus d'un représentant à ce stade de la compétition.

32. Après dix rencontres sans défaites, la dernière équipe présente depuis la phase de groupes invaincue lors de cette édition, la Lazio, s'inclinait 2-0 face au Fenerbahçe à Istanbul. La Lazio devenait également la première formation (sur 32) à ne pas trouver la faille lors de son quart de finale aller d'UEFA Europa League.

33. Suite à ce tour, les quatre équipes présentes dans le dernier carré provenaient de quatre associations différentes pour la première fois de l'histoire de l'UEFA Europa League.

34. Chelsea est devenu le troisième club anglais à franchir le cap des quarts, alors que la Suisse et la Turquie franchissaient ce tour pour la toute première fois.

35. Aucune des quatre formations victorieuses en quarts n'a remporté la Coupe UEFA ou UEFA Europa League dans le passé ; Bâle et Fenerbahçe se qualifiaient pour une finale européenne pour la première fois de leur histoire.

Demi-finales
36. Benfica disputait sa 21e rencontre d'UEFA Europa League lors du match aller, un record.

37. Chelsea devenait la première formation dans l'histoire de l'UEFA Europa League à remporter une rencontre des demi-finales hors de ses bases.

38. Pour la première fois en quatre éditions, les deux équipes évoluant à domicile lors de match retour se qualifiaient pour la finale.

39. Les joueurs du Benfica Eduardo Salvio et Óscar Cardozo établissaient chacun un nouveau record lors de la demi-finale retour : Salvio compte le plus d'apparitions en UEFA Europa League avec 33 (20 pour l'Atlético et 13 pour Benfica), alors que Cardozo, auteur de 19 buts, est désormais le joueur à avoir inscrit le plus de buts dans cette compétition sous les couleurs d'un même club.

40. Suite à son succès 3-1 contre Fenerbahçe, Benfica reste sur 14 matches à domicile sans défaite (13 victoires, un nul), un record.

Finale
41. Les deux finalistes, Benfica et Chelsea, ont tous deux débuté leur campagne européenne en UEFA Champions League cette saison.

42. Benfica est la troisième formation portugaise à atteindre la finale, après Porto et le SC Braga, qui s'affrontaient en finale de l'édition 2011. Chelsea est le deuxième club anglais présent en finale, après ses voisins du Fulham FC en 2010.

43. Le seul buteur européen au cours des trois finales précédentes est le Gallois Simon Davies pour Fulham en 2009/10 – le seul but inscrit par une formation battue en finale. Les six autres buts inscrits en finale l'étaient par des joueurs sud-américains.

44. Aucun joueur n'a jamais été exclu en finale de l'UEFA Europa League final, même si 17 cartons jaunes ont été distribués lors des trois finales précédentes.

45. Le plus jeune joueur à soulever l'UEFA Europa League est David de Gea (19 ans et 186 jours avec l'Atlético en 2010) ; le plus âgé est un autre gardien de but, Helton, capitaine du Porto vainqueur de Braga en 2011 le jour de son 34e anniversaire. Trois joueurs de Chelsea pourraient établie de nouveaux records : Nathan Aké (plus jeune), Paulo Ferreira ou Frank Lampard (plus âgé).

46. Salvio, l'attaquant du Benfica, peut devenir le premier joueur à remporter la compétition à trois reprises.

47. Benfica a remporté six des ses huit rencontres (pour un nul et une défaite) de la phase à éliminations directe cette saison, alors que Chelsea compte cinq victoires, un nul et deux défaites.

48. Avec 10 points au compteur, Chelsea présentait un meilleur bilan que Benfica (8) en phase de groupes de l'UEFA Champions League.

49. Le meilleur buteur de la compétition est actuellement Libor Kozák (Lazio), avec huit buts. Seuls Cardozo (six) et Fernando Torres (cinq) peuvent l'inquiéter.

50. Pour la première fois en quatre éditions de l'UEFA Europa League, il n'y aura eu aucune rencontre entre équipes membres de la même association.

Mis à jour le: 04/12/13 5.30HEC

En relation

Équipes

http://fr.uefa.com/uefaeuropaleague/news/newsid=1947888.html#faits+statistiques+leuropa+league