UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

UEFA Europa League, les points chauds des quarts retour

Trois des quatre quarts sont à égalité parfaite et le dernier reste indécis. Des équipes comme le FC Barcelone, les Rangers ou Lyon sont loin d'avoir leur billet en poche.

Les matches entre Barcelone et Francfort, Lyon et West Ham, et l'Atalanta et Leipzig sont toujours à égalité avant le retour, tandis que l'avance de Braga sur les Rangers est fragile.

Avec Rent-A-Car, nous faisons le point sur ces rencontres.

Programme des demi-finales

Leipzig ou Atalanta - Braga ou Rangers
West Ham ou Lyon - Francfort ou Barcelone

Pronostiquez la fin de la compétition et gagnez.

Barcelone accroché par Francfort

Transformé depuis l'arrivée de Xavi Hernández, le FC Barcelone n'a peut-être qu'une infime chance de priver le Real Madrid du titre de champion d'Espagne, mais un premier titre en UEFA Europa League/Coupe UEFA reste à sa portée. Les Catalans n'ont pas eu la partie facile à l'aller contre Francfort. Comme l'a dit le gardien allemand du Barça, Marc-André ter Stegen, « pour le match retour, nous savons exactement ce qu'il nous reste faire. »

En deux minutes, Francfort 1-1 Barcelone
En deux minutes, Francfort 1-1 Barcelone

L'équipe d'Oliver Glasner n'est pas un adversaire facile, invaincue à l'extérieur en Europe cette saison (3 victoires, 1 nul), marquant au moins une fois dans chacun de ces matches. Elle a réussi à tenir Barcelone malgré les 12 dernières minutes du match aller jouées à dix après l'expulsion de Tuta. « Tout le monde a pu constater que nous pouvons rivaliser avec eux », a toutefois rappelé Ansgar Knauff, buteur au match aller pour les Allemands.

Lyon pour éviter les regrets

Le match nul 1-1 à Londres semble être un bon résultat sur le papier, mais Lyon est rentré en France avec quelques regrets, n'ayant pas réussi à prendre l'avantage malgré un adversaire à dix pendant toute la seconde période. « On doit gagner ce match », a d'ailleurs rappelé le coach Peter Bosz, alors Lyon doit tout donner pour éviter les regrets au retour.

En deux minutes, West Ham 1-1 Lyon
En deux minutes, West Ham 1-1 Lyon

L'exclusion du latéral gauche Aaron Cresswell prive les Hammers d'un homme clé pour ce match décisif. Le coach des Anglais David Moyes n'a pas aimé son équipe lorsqu'elle était à 11. Le buteur Jarrod Bowen s'attend à une performance de meilleure qualité dans la capitale des Gaules : « Nous n'étions pas à notre meilleur niveau, mais nous avons eu des occasions. Nous allons élever notre niveau de jeu et nous serons dangereux. »

• Sur quels écrans voir l'Europa League

Les Rangers menés par Braga

« Un but, ce n'est rien », a lancé Giovanni van Bronckhorst après la courte défaite de son équipe au Portugal. « Au match retour, à domicile, nous devons gagner par une marge de deux buts pour aller en demi-finale ; nous savons quelle est la tâche qui nous attend. » Cela semble simple sur le papier, mais avec l'absence de l'attaquant Alfredo Morelos jusqu'à la fin de la saison, les Light Blues ne sont pas au mieux.

En deux minutes, Braga 1-0 Rangers
En deux minutes, Braga 1-0 Rangers

La jeune équipe de Braga de Carlos Carvalhal a été à deux doigts de se déplacer en Écosse avec une avance de deux buts, Ricardo Horta ayant touché le poteau. Les tombeurs de Monaco au tour précédent peuvent le faire. La dernière fois que les Arsenalistas sont venus à Ibrox, ils ont mené 2-0 pour s'incliner 3-2.

Atalanta et Leipzig attendent plus de buts

À l'aller, les deux équipes ont touché deux fois du bois, Leipzig a obtenu un penalty et, si le match s'est terminé sur un score de 1-1, il aurait pu facilement afficher 3-3, 4-4 ou 5-5. « Nous avons eu plus d'occasions et nous sommes déçus parce que nous avions le sentiment que nous pouvions gagner », assure toutefois le coach de l'Atalanta, Gian Piero Gasperini.

En deux minutes, Leipzig 1-1 Atalanta
En deux minutes, Leipzig 1-1 Atalanta

L'Atalanta a réussi à couper les approvisionnements de Leipzig pendant une grande partie de la rencontre et cherchera à prendre son adversaire à la gorge au match retour, même si ses hôtes pourraient avoir des idées similaires. « Nous ne pouvons pas nous contenter de jouer en contre-attaque », a déclaré l'entraîneur d'origine italienne Domenico Tedesco. L'attaquant Emil Forsberg a ajouté : « Tout est à jouer à Bergame et nous pensons avoir les qualités nécessaires pour obtenir le résultat dont nous avons besoin. »

La suite...

28 avril et 5 mai, demi-finales
18 mai, finale (Estadio Ramón Sánchez-Pizjuán, Séville)