UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Newcastle à l'assaut de la forteresse Anji

Le FC Anji Makhachkala aura à cœur de conserver son bilan parfait en compétitions européennes sur le sol russe jeudi contre le Newcastle United FC.

L'Anji a remporté ses sept rencontres européennes disputées sur le sol russe
L'Anji a remporté ses sept rencontres européennes disputées sur le sol russe ©Getty Images

Le Newcastle United FC est bien conscient qu'une mission quasi impossible l'attend au moment de se déplacer en Russie pour y affronter le FC Anji Makhachkala en 8es de finale aller d'UEFA Europe League

Le club du Daghestan a remporté ses sept rencontres européennes disputées sur le territoire russe*, n'encaissant qu'un seul petit but au passage – en 16es de finale contre le Hannover 96. Plus étonnant encore, l'Anji présente ce bilan parfait alors qu'il lui est interdit de disputer ses rencontres dans sa ville de Makhachkala ; à la place, le club de Samuel Eto'o a joué des rencontres UEFA "à domicile" dans trois stades différents – celui du Saturn à Ramenskoïe, du Lokomotiv à Moscou, ainsi qu'au Luzhniki, le stade national.

Le secret de la réussite du club russe est extrêmement simple : un effectif bourré de talent, et un entraîneur très expérimenté en la personne de Guus Hiddink. Cet hiver, l'Anji s'est encore renforcé avec les acquisitions de l'international brésilien Willian, arrivé en provenance du FC Shakhtar Donetsk pour un montant estimé à 30 M€, de l'international russe du FC Lokomotiv Moskva Andrei Eschenko et de l'arrière central bosnien Emir Spahić, prêté par le Sevilla FC pour pallier le départ de Christopher Samba.

Spahić n'en est pas à sa première pige sur la scène européenne, et pourtant le joueur de 32 ans n'en croyait que difficilement ses yeux lors de sa première séance d'entraînement avec le club. "En arrivant sur le terrain, j'ai vu tellement de stars", il expliquait. "Je n'arrivais pas à trouver les mots justes pour dire ce que je ressentais, c'était comme une montée d'adrénaline. Roberto Carlos, Samuel Eto'o, Lassana Diarra, Yuri Zhirkov, Mbark Boussoufa – mais il n'y avait pas d'arrogance dans l'air. Je me suis tout de suite senti à l'aise dans cette équipe."

"Cela fait deux ans que l'on parle beaucoup de l'Anji", ajoutait Spahić, alors que son nouveau club pointe à la deuxième place de la Première Ligue russe, qui reprend ce week-end après une longue trêve hivernale. "Ce qui se passe ici intéresse le monde entier."

Newcastle saura certainement tout ce qu'il y a à savoir à propos de la formation de Makhachkala, qui avait déjà pour habitude de passer énormément de temps dans les airs avant même de retrouver la scène européenne cette saison. Le club s'entraîne en effet à Moscou, ne se déplaçant dans le Daghestan seulement pour y disputer ses rencontres de championnat à domicile.

La Russie compte trois représentants au stade des 8es de finales de l'UEFA Europa League – seule l'Angleterre en compte autant – avec les FC Zenit St Petersburg et FC Rubin Kazan complétant le trio. L'Anji a déjà affronté, et battu, une équipe d'outre-Manche cette saison, le Liverpool FC 1-0 à Moscou en phase de groupes, et ne se veut pas intimidé par les Magpies.

"Je suis heureux de voir trois formations russes présentes à ce stade de la compétition", confiait Hiddink. "Cela prouve que le football russe se porte très bien en ce moment."

Alan Pardew, le coach de Newcastle, tient de son côté à défendre les chances de son équipe. "J'alignerai mon meilleur onze contre n'importe quel adversaire, et j'ai confiance en mes hommes", a-t-il déclaré.

*Avant cette saison, l'Anji avait disputé une rencontre à domicile en compétition UEFA – une défaite 1-0 face au Rangers FC en premier tour de Coupe UEFA 2001/02 – disputée à Varsovie.