Marseille aux portes de la finale

Pour la deuxième fois de suite, Salzbourg doit remonter un déficit de deux buts au moment d'accueillir Marseille en demi-finale retour.

Les Marseillais fêtent la victoire de l'aller devant leur public
Les Marseillais fêtent la victoire de l'aller devant leur public ©AFP/Getty Images

Salzbourg doit répéter son exploit des quarts de finale pour priver l'Olympique de Marseille d'une place en finale de l'UEFA Europa League 2018 à Lyon. Les Phocéens se rendent dans la cité de Mozart, où le club autrichien est redoutable, avec une victoire 2-0 au Stade Vélodrome dans l'escarcelle.

• Salzbourg, proche d'un cinquième titre de champion d'Autriche, est invaincu en 38 matches devant son public depuis novembre 2016 (30 victoires, dont neuf sur dix en 2018).

• Les deux clubs ont connu des retours fracassants en quarts de finale, Marseille comblant un retard 1-0 subi à l'aller à Leipzig en signant un spectaculaire succès 5-2 en Provence tandis que Salzbourg a écrasé la Lazio 4-1 au retour, marquant quatre buts en seconde période après avoir perdu le match aller 4-2 à Rome (sa première défaite européenne depuis 20 matches) et avoir été mené à domicile.

• Comme Marseille, Salzbourg dispute sa première demi-finale de l'UEFA Europa League (depuis que la compétition porte ce nom). Les Autrichiens ont terminé en tête de leur groupe pour la quatrième fois, un record, avant d'éliminer la Real Sociedad et le Borussia Dortmund par un but lors des deux premiers tours à élimination directe.

• Deuxième derrière Salzbourg dans le Groupe I, Marseille a battu Braga 3-1 sur les deux matches en 16es avant deux succès à domicile (3-1) et à l'extérieur (2-1) face à un habitué de l'UEFA Europa League, l'Athletic Club, en 8es, Lucas Ocampos signant trois buts et le capitaine Dimitri Payet les deux autres.

Temps forts : Marseille 2-0 Salzbourg
Temps forts : Marseille 2-0 Salzbourg
Florian Thauvin ouvre le score pour l'OM à l'aller
Florian Thauvin ouvre le score pour l'OM à l'aller©AFP/Getty Images

Antécédents
• Des buts avant et après le repos signés Florian Thauvin et Clinton Njie, entré en jeu auparavant, sur deux offrandes de Dimitri Payet ont offert à Marseille sa huitième victoire européenne à domicile de la saison au match aller. Fredrik Gulbrandsen a heurté le poteau olympien en fin de rencontre.
• Les deux équipes étaient opposées pour la première fois en compétition UEFA lors de la deuxième journée, les hôtes de Salzbourg l'emportant 1-0 grâce au but de l'attaquant israélien Munas Dabbur à la 73e minute. Le match nul et vierge lors de la sixième journée permettait à Marseille de rejoindre Salzbourg en 16es de finale et au club autrichien de signer un cinquième match consécutif sans encaisser le moindre but en UEFA Europa League, égalant le record.

• Avant le match aller, Salzbourg n'avait jamais affronté d'adversaire de France en confrontation à élimination directe ; ne se frottant à des clubs hexagonaux que lors de six matches de phase de groupes de l'UEFA Europa League.

• Bilan de Salzbourg en sept rencontres face à des clubs français : 3 v., 1 n., 3 d. (2 v., 1 n. à domicile).

• Il s'agit seulement de la seconde confrontation aller-retour de Marseille avec un club autrichien, après le succès 1-0 sur l'ensemble des deux matches face à l'Austria Vienne au troisième tour de qualification de l'UEFA Champions League 2003/04.

• Bilan de Marseille en six rencontres face à des clubs autrichiens : 3 v., 2 n., 2 d. (1 v. et 2 d. en déplacement).

Le buteur Munas Dabbur fête le succès de Salzbourg sur l'OM en phase de groupes
Le buteur Munas Dabbur fête le succès de Salzbourg sur l'OM en phase de groupes©Getty Images

Forme européenne
• Salzbourg restait sur 19 matches européens sans défaite (11 v., 8 n.) avant son revers sur le terrain de la Lazio en quart de finale aller. Les Autrichiens restent sur dix matches européens sans défaite à la maison (7 v., 3 n., 20 buts marqués contre trois buts encaissés).

• Après avoir terminé la phase de groupes de l'UEFA Europa League invaincu pour la quatrième fois, un record, il s'agit de la première participation de Salzbourg aux demi-finales, sa précédente meilleure performance remontant à 2013/14 et un 8e de finale.

• En encaissant un seul but en phase de groupes cette saison, Salzbourg a égalé un autre record en UEFA Europa League, établi par le Standard Liège en 2011/12, même si les sept buts inscrits par les Autrichiens représentaient le total le plus faible parmi les 12 vainqueurs de groupe. Ils ont depuis marqué à 12 reprises en sept rencontres de la phase à élimination directe.

• Auteur du doublé championnat - coupe ces quatre dernières saisons en Autriche, et finaliste de la Coupe UEFA 1994, Salzbourg ne s'est pas extirpé de la phase de groupes de l'UEFA Europa League l'an dernier après y être parvenu lors de ses trois précédentes tentatives.

• La seule précédente demi-finale européenne de Salzbourg s'était soldée par une qualification aux buts à l'extérieur face à Karlsruhe en Coupe UEFA 1993/94 (0-0 dom., 1-1 ext.).

• Marseille n'a remporté qu'une de ses neuf dernières rencontres européennes à l'extérieur, un succès 2-1 à Bilbao contre l'Athletic Club en 8es de finale cette saison. Les Olympiens n'ont inscrit que cinq buts lors de ces neuf rencontres, et on perdu quatre de leurs six derniers déplacements sur le score de 1-0, un résultat qui leur permettrait de valider leur biller pour la finale à Salzbourg.

• Finaliste de la Coupe UEFA en 1998/99 et 2003/04, quart de finaliste en 2008/09, Marseille dispute une demi-finale d'UEFA Europa League pour la première fois à sa quatrième tentative. Ses précédentes campagnes s'arrêtaient en 8es de finale (2009/10), en phase de groupes (2012/13) et en 16es de finale (2015/16).

• Marseille a participé à cinq précédentes demi-finales européennes, perdant les deux premières, face à l'Ajax en Coupe des vainqueurs de coupe européenne 1987/88 (0-3 dom., 2-1 ext.) et Benfica en Coupe des clubs champions européens 1989/90 (2-1 dom., 0-1 ext.), mais gagnant les trois suivantes, face au Spartak Moscou (3-1 ext., 2-1 dom.) en Coupe des clubs champions européens 1990/91, Bologne (0-0 dom., 1-1 ext.) en Coupe UEFA 1998/99 et Newcastle United (0-0 ext., 2-0 dom.) en Coupe UEFA 2003/04. Il n'y avait pas de demi-finales en 1992/93, lorsque les Marseillais remportaient la toute première édition de l'UEFA Champions League.

• Bilan de l'OM en déplacement en demi-finale européenne : 2 v., 2 n., 1 d., 6 BP, 4 BC.

• Marseille a terminé 5e de Ligue 1 la saison dernière, le club phocéen a commencé son parcours en UEFA Europa League au 3e tour de qualification, contre Ostende (tot. 4-2), avant de dominer les Slovènes de Domžale en barrages (tot. 4-1). Ils n'ont marqué que quatre buts lors de la phase de groupes, terminée à la deuxième place derrière Salzbourg, mais on trouvé la faille à 15 reprises en sept rencontres de phase à élimination directe depuis. Dix-neuf buts en 13 matches, c'est aussi le total de leur adversaire du soir cette saison.

• Salzbourg a remporté six des 15 doubles confrontations en compétitions UEFA lors desquelles elle s'inclinait à l'extérieur à l'aller, le plus récemment face à la Lazio en quarts de finale.

• Les Autrichiens se sont qualifiés une fois sur trois après avoir été battus 2-0 en déplacement à l'aller, s'imposant 3-0 contre le Sporting CP au 3e tour de la Coupe UEFA 1993/94 – compétition de laquelle ils s'inclinaient en finale. La dernière fois que cela est arrivé – contre le Dinamo Minsk en barrages d'UEFA Europa League 2015/16 – Salzbourg prenait la porte aux tirs au but.

• Marseille s'est qualifié 14 fois sur 20 après avoir remporté le match aller à domicile en compétitions UEFA, dont trois fois cette saison : contre Oostende au 3e tour de qualification, Braga en 16es et l'Athletic Club en 8es.

• Les Olympiens ont gagné 2-0 à domicile à l'aller à deux reprises : une élimination au 2e tour de la Coupe UEFA 1973/74 face à Cologne (défaite 6-0 en Allemagne) et une qualification face à l'AEK Athènes au 2e tour de la Coupe des Champions 1989/90 (1-1 à l'extérieur).

Temps forts : Salzbourg 1-0 Marseille
Temps forts : Salzbourg 1-0 Marseille

Bon à savoir
• Environ 800 km séparent Salzbourg de Marseille.

• Marseille et Salzbourg ont disputé des finales de la Coupe UEFA mais ne l'ont jamais remportée, l'OM s'inclinant 3-0 face à Parme en 1999 et 2-0 contre Valence en 2004, tandis que Salzbourg perdait 2-0 sur les deux matches (0-1 dom., 0-1 ext.) face à l'Internazionale Milano en 1994.

• Aucun club français ni autrichien n'a déjà remporté la Coupe UEFA ou l'UEFA Europa League. Salzbourg est le seul précédent finaliste autrichien, tandis que Bastia (1977/78) et Bordeaux (1995/96) sont les autres clubs français à part Marseille à avoir participé à une finale.

• Salzbourg est le seul champion national en titre encore en lice dans la compétition. Il s'agit également du seul demi-finaliste à n'avoir jamais brandi le moindre trophée UEFA majeur, même si les Autrichiens ont remporté l'UEFA Youth League la saison dernière en battant Benfica en finale sous les ordres de Marco Rose, actuel entraîneur principal de l'équipe première.

• Il s'agit du 20e match européen du club autrichien en 2017/18, soit plus que n'importe quel autre demi-finaliste. Le défenseur Andreas Ulmer a disputé toutes les minutes d'une campagne qui a débuté au deuxième tour de qualification de l'UEFA Champions League ; Dabbur a été titulaire lors des 19 rencontres.

• L'Autriche est la 11e nation représentée en demi-finales de l'UEFA Europa League.

• Il s'agit du 60e match d'UEFA Europa League de Salzbourg, de la phase de groupes à la finale ; seuls les clubs espagnols de Villarreal (62) et de l'Athletic Club (61) en ont disputé plus. Son total de 30 victoires n'est devancé que par Villarreal (33), seuls Villarreal et l'Athletic ayant dépassé son total de 94 buts.

• Le défenseur prêté à Salzbourg Jérôme Onguéné a débuté sa carrière en France avec Sochaux ; il évoluait avec l'équipe réserve tandis que le gardien de but de l'OM Yoann Pelé (2014-15) occupait les cages de l'équipe première.

• Payet compte six passes décisives en UEFA Europa League cette saison. Il est meilleur passeur de l'édition en cours à égalité avec le joueur de la Real Sociedad Sergio Canales. Stefan Lainer (Salzbourg) a cinq offrandes à son actif cette saison.

• Adil Rami, titulaire lors de 15 des 17 matches européens de l'OM cette saison, a remporté l'UEFA Europa League 2015/16 avec Séville, débutant sept matches dont la finale face à Liverpool.

• Luiz Gustavo est le seul joueur de Marseille à avoir débuté les 13 matches de l'équipe en phase de groupes et en phase à élimination directe de l'UEFA Europa League cette saison.

• Marseille est le seul club à avoir remporté l'UEFA Champions League engagé en demi-finales.

• Il s'agit de la 18e rencontre du club français en UEFA Europa League cette saison, battant la plus longue campagne européenne de l'Histoire de l'OM : son odyssée de la phase de qualification de l'UEFA Champions League à la finale de la Coupe UEFA en 2003/04.

Temps forts : Salzbourg 4-1 Lazio (tot. 6-5)
Temps forts : Salzbourg 4-1 Lazio (tot. 6-5)

• Hiroki Sakai (Marseille) et Takumi Minamino (Salzbourg) sont coéquipiers au sein de la sélection japonaise.

• Diadié Samassékou est de retour de suspension pour Salzbourg.

Aux tirs au but
• Bilan de Salzbourg en compétitions UEFA : 1 v., 1 d.
5-4 contre l'Eintracht Frankfurt, quarts de finale de Coupe UEFA 1993/94
2-3 contre le Dinamo Minsk, barrages d'UEFA Europa League 2015/16

• Bilan de Marseille en compétitions UEFA : 2 v., 1 d.
3-5 contre le Crvena zvezda, finale de Coupe des Champions 1990/91
4-1 contre le Germinal Beerschot, 1er tour de Coupe UEFA 2005/06
7-6 contre le FC Twente, 16es de finale de Coupe UEFA 2008/09

Temps forts : Marseille 5-2 Leipzig (tot. 5-3)
Temps forts : Marseille 5-2 Leipzig (tot. 5-3)

Les entraîneurs
• Auparavant entraîneur des juniors, Marco Rose a pris les rênes de l'équipe première de Salzbourg après le départ de son prédécesseur Óscar García en juin. Défenseur au club de sa ville natale de Leipzig, à Hanovre et à Mayence, il fait partie du staff de Salzbourg depuis 2013.

• À la tête de Marseille depuis 2016, Rudi Garcia a joué en tant que milieu de terrain au LOSC. De retour au club en tant qu'entraîneur de 2008 à 2013, il a réalisé le doublé coupe/championnat en 2010/11. Il a ensuite passé trois saisons à l'AS Roma.