UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Mandanda divin dans les buts de l'OM

Refroidi par la boxe quand il a vu les adversaires de Mike Tyson, Steve Mandanda est passé au football, Marseille s'en réjouit depuis huit ans.

Steve Mandanda dispute sa neuvième saison avec l'OM et aucun supporter marseillais n'est pressé de le voir partir.
Steve Mandanda dispute sa neuvième saison avec l'OM et aucun supporter marseillais n'est pressé de le voir partir. ©AFP/Getty Images

Date de naissance : 28/03/1985

Palmarès
• Champion de France : 1 (2010)
Coupe de la Ligue : 3 (2010, 2011, 2012)

• Né à Kinshasa, au Zaïre aujourd'hui la République démocratique du Congo, Steve Mandanda débarque à Évreux avec ses parents quand il n'a que deux ans. Il commence le sport par la boxe mais abandonne vite pour le football. "J'ai vu Mike Tyson mettre tout le monde K.O., il m'a marqué mais il est aussi la raison pour laquelle j'ai laissé tomber, je ne voulais pas finir comme ses adversaires."

• Il devait intégrer le centre de formation de Caen mais le destin en a décidé autrement. "J'étais prêt à signer avec les U15 de Caen un lundi mais la veille, j'ai eu de violents maux d'estomac. J'ai fini à l'hôpital avec une crise d'appendicite. La signature a été reportée mais entre temps, M.Forsac, le recruteur du Havre est venu dans ma chambre pour rencontrer mes parents et j'ai fini par signer avec eux."

Comment Marseille s'est qualifié pour les 16es de finale de l'UEFA Europa League

• Après un essai infructueux à Aston Villa, il rejoint Marseille en prêt à l'été 2007. Au départ, il arrivait pour être le remplaçant de Cédric Carrasso mais celui-ci se blesse gravement au tendon d'Achille et doit rester hors des terrains pour six mois. Mandanda est donc propulsé au poste de gardien titulaire, il ne l'a plus jamais quitté. Marseille lèvera rapidement l'option d'achat et le fera signer début 2008.

• Il a toujours eu la tête froide, un œil et des réflexes incroyables. Et pas seulement en match. La saison dernière, après un large succès de l'OM à Toulouse (6-1), il est interviewé par un journaliste quand une bouteille d'eau arrive droit sur les deux hommes. Mandanda l'intercepte, il était le seul à l'avoir vu arriver, il propose ensuite cette eau à son interlocuteur.

• Sa première saison à Marseille incite Raymond Domenech, alors sélectionneur de l'équipe de France, à faire appel à lui pour un match amical contre l'Équateur, remporté 2-0, au printemps 2008. Il accroche ainsi le bon wagon pour l'UEFA EURO 2008 même s'il ne jouera pas. Gardien remplaçant ensuite pour la Coupe du Monde FIFA 2010 et l'UEFA EURO 2012, il est toujours derrière Hugo Lloris dans la hiérarchie. "Ce n'est pas ce qui me fait le plus plaisir, d'être n°2, mais Hugo est le numéro 1. Je connais mon rôle dans l'équipe mais j'ai aussi de l'ambition." Arrivera-t-il à changer cela d'ici l'UEFA EURO 2016 ?

Une blessure aux cervicales le prive de la dernière Coupe du Monde au Brésil
Une blessure aux cervicales le prive de la dernière Coupe du Monde au Brésil©AFP/Getty Images

• Depuis qu'il a manqué la Coupe du Monde FIFA 2014 au Brésil, il a retrouvé sa faim de grands tournois.. Car il sait que sa blessure survenue lors de la dernière journée de championnat en cette saison 2013/14 contre Guingamp aurait pu être beaucoup plus grave. "J'aurais pu finir dans un fauteuil", avait-il déclaré. "C'est terrible mais c'est ce que le neuro-chirurgien m'a dit. Cela m'a permis de relativiser beaucoup de choses."

• Âgé aujourd'hui de 30 ans (il en aura 31 le 28 mars prochain), Mandanda a trois frères plus jeunes que lui, mais tous gardiens de but comme lui. Parfait, 26 ans, joue à Chareroi dans le championnat belge et en sélection congolaise – il était opposé à son aîné lors d'un match amical de l'équipe de France A' en 2008. Riffi, 23 ans, évolue en Ligue 2 à l'AC Ajaccio et le petit dernier, Over, 17 ans seulement, fait partie des jeunes des Girondins de Bordeaux. "Ce n'est pas génétique mais j'ai peut-être influencé leurs choix inconsciemment."

• Capitaine de Marseille depuis le départ de Mamadou Niang en 2010, juste après le titre de champion, Steve Mandanda a franchi le cap des 400 matches avec l'OM en septembre dernier, aucun gardien ne l'avait fait avant "El Fenomeno" comme le surnomment les supporters phocéens. Et on comprend pourquoi quand on voit sa performance contre Lyon (1-1) dimanche dernier où il réussit de nombreux arrêts. Son coach, l'Espagnol Michel lui rendait même hommage après la rencontre. "Il a été ce qu'il est toujours ce soir, un grand gardien."

Steve Mandanda, ses reflexes ont fait de lui le phénomène du Vélodrome
Steve Mandanda, ses reflexes ont fait de lui le phénomène du Vélodrome©AFP/Getty Images