Reprise du jeu : l'UEFA se prépare pour le retour en toute sécurité de ses compétitions d'élite.
En savoir plus >

L'avenir s'ouvre pour Laporte

Le défenseur central français Aymeric Laporte revient sur ses débuts à Bilbao et son entraîneur Ernesto Valverde évoque son futur.

Aymeric Laporte dans un duel avec Lionel Messi
Aymeric Laporte dans un duel avec Lionel Messi ©Getty Images

Son arrivée à Bilbao… 
J'ai rejoint le club lorsque j'avais 15 ans, avec quatre autres joueurs français. Je connaissais déjà l'un d'entre eux, nous étions ensemble en équipe d'Aquitaine. Nous étions unis et tout se passait bien au début. Le joueur que je connaissais parlait un bon espagnol. Il m'a bien aidé au début. Nous étudiions au lycée français à Bilbao, ce qui nous a également aidés. Petit à petit, après trois ou quatre mois, j'ai commencé à parler la langue espagnole assez bien.

Ses blessures…
J'ai souffert de deux blessures, l'une au ménisque latéral droit et l'une au ménisque médial gauche. C'est arrivé lors de ma deuxième année sur mon genou droit. Il y a deux ans, ça a recommencé. J'ai bossé dur encore pour revenir, comme beaucoup d'autres joueurs ont pu le faire. Ça été difficile. Je pense que chaque blessure vous rend plus fort.

Faire des sacrifices…
Si quelqu'un m'avait dit, quand j'avais 13 ou 14 ans, que je serais l'un des arrières centraux de l'une des meilleures équipes en Europe, cela m'aurait vraiment surpris. J'ai travaillé énormément pour cela. J'ai quitté la maison très tôt, lorsque j'étais très jeune. Je suis parti à 12 ans, et pourtant, j'étais très attaché à ma famille.

©AFP/Getty Images

Lorsque j'ai eu 15 ans, je suis venu ici sans ma famille, même si elle a continué à m'aider énormément, en particulier par téléphone. J'ai fait des sacrifices, mais cela valait le coup. Tout cela me donne encore plus de motivation pour travailler et pour réussir.

Ernesto Valverde …
C'est un entraîneur du plus haut niveau. Il m'a beaucoup aidé en toutes choses, sur un plan personnel, sur le plan du jeu, de la tactique, de la technique. Il a fait preuve à mon égard d'une confiance particulière la saison dernière et cette saison. Je suis très heureux de travail sous ses ordres.

Ses débuts à l'Athletic…
C'était en 2012 en Israël (une victoire deux buts à zéro sur le terrain de l'Hapoel Kiryat Shmona). C'était la première fois que j'étais dans le groupe, la première titularisation aussi. J'ai fait d'une pierre deux coups. Après cela, j'ai joué 15 matchs consécutifs dans le championnat.

Sur la finale disputée par l'Athletic en UEFA Europa League 2012…
Nous avons atteint deux finales en 2012, celle de l'UEFA Europa League et celle de la Coupe d'Espagne. Ce furent des sentiments fantastiques. Nous pensions au moins remporter l'une d'entre elles, mais cela ne s'est pas passé. Mais c'est ce genre d'expérience qui vous fait croire encore plus. C'était fantastique et on espère que cette saison ce sera pareil.

Ernesto Valverde sur Laporte …
C'est un joueur très important pour nous, qui a un grand avenir. C'est l'un des piliers de l'équipe. Il est encore jeune et qu'il peut encore progresser sur certaines choses, mais c'est déjà un joueur très abouti. Il est déjà arrivé à maturité malgré son jeune âge et cela se voit sur la pelouse. Son poste implique beaucoup de responsabilités. Il sait relancer et a de bons déplacements. Sur le plan physique, il est très fort.

L'expérience c'est toujours important pour un défenseur central et il y a des défenseurs expérimentés qui commencent à peine à savoir se placer. Alors lorsque vous avez déjà cela à 21 ans, imaginez tout le chemin que vous pouvez parcourir.

Haut