C3, réactions du tirage des 16es

Retrouvez ici les réactions des équipes concernées par les 16es de finale de l'UEFA Europa League après le tirage de lundi.

Demba Ba est content de retourner en Angleterre pour y affronter Liverpool
Demba Ba est content de retourner en Angleterre pour y affronter Liverpool ©Getty Images

UEFA Europa League - 16es de finale (19 et 26 février)

Horaires

BSC Young Boys (SUI) - Everton FC (ENG)

Fredy Bickel, directeur sportif des Young Boys
Nous sommes contents d'être tombés sur Everton. C'est un célèbre club, un adversaire attrayant. On espère compter sur nos supporters le 19 février à Berne, même si on attend pas mal de supporters anglais aussi.

Torino FC (ITA) - Athletic Club (ESP)

José María Amorrortu, directeur sportif de l'Athletic
Ce sera une confrontation très attractive. Les deux clubs possèdent une grande histoire et tradition, une histoire méritant d'être ravivée, et cela en fait une rencontre attractive pour tous les fans de football. Le Torino n'est pas au top en championnat cette saison mais il réalise un beau parcours en Europa League, face à des clubs compliqués. J'ai disputé les deux matches face à la Juventus en finale de la Coupe UEFA 1977. Ce sera génial de revenir là-dessus même si je n'ai pas de bons souvenirs du match dans notre stade (l'Athletic avait gagné 2-1 mais la Juventus avait remporté la confrontation et le trophée grâce au but à l'extérieur). Cela donnera une signification spéciale à la rencontre.

Sevilla FC (ESP) - VfL Borussia Mönchengladbach (GER)
André Hahn, milieu de Mönchengladbach

Bien sûr, ce n'est pas un tirage facile. Séville est le tenant du titre, mais on fera tout notre possible pour nous qualifier pour le prochain tour.

VfL Wolfsburg (GER) - Sporting Clube de Portugal (POR)
Klaus Allofs, directeur général de Wolfsburg
Il y avait quatre équipes de la Champions League dans le chapeau et nous en avons récupéré une. C'est un grand défi.

Dieter Hecking
Dieter Hecking©AFP/Getty Images

Dieter Hecking, entraîneur de Wolfsburg
Nous retrouvons l'adversaire que nous souhaitions. On peut se qualifier contre lui. On a vu ce club évoluer contre Schalke et ce sera un beau voyage pour nos supporters. Lisbonne est une superbe ville.

AFC Ajax (NED) - Legia Warszawa (POL)
Frank de Boer, entraîneur de l'Ajax

Ma première réaction, c'est que le tirage aurait pu être bien pire. Cela ne signifie pas que je sous-estime le Legia Varsovie, mais il suffit de regarder les autres équipes que nous aurions pu affronter, comme le Dinamo Moscou, le FC Zenit ou Naples.

Miroslav Radović, milieu du Legia
On affronte une équipe dangereuse, mais elle n'est pas meilleure que nous. Ce seront deux grands matches, j'en suis sûr. Il sera très important de revenir d'Amsterdam avec un bon résultat et d'essayer de finir le travail ici à Varsovie. On a de l'expérience face aux clubs néerlandais, après avoir rencontré le PSV en Europa League en 2011, et les deux matches avaient été très équilibrés. Certes, ils avaient gagné 3-0 à Varsovie mais c'était notamment dû à un carton rouge pour notre gardien de but. On est meilleurs désormais et plus expérimentés. L'Ajax possède un buteur polonais, Arkadiusz Milik. Cela rendra la rencontre très intéressante.

Aalborg BK (DEN) - Club Brugge KV (BEL)
Thomas Enevoldsen, milieu de l'AaB

C'est un bon tirage. Il y avait beaucoup de bonnes équipes dans ce chapeau, et même si on doit respecter Bruges, c'est vraiment une équipe contre laquelle on a nos chances. Ils réalisent une bonne saison, dans leur championnat national ainsi qu'en Europa League. Quand je jouais là-bas (en Belgique, au KV Mechelen), ils avaient une équipe en transition et étaient un peu irréguliers. Je n'ai jamais perdu contre eux, donc je ne vois aucune raison de les craindre.

RSC Anderlecht (BEL) - FC Dinamo Moskva (RUS)
Besnik Hasi, entraîneur d'Anderlecht

Avant le tirage, je n'avais qu'un souhait, et c'était d'éviter les Russes. Le Dinamo réalise une belle saison, et avec des joueurs comme Vainqueur, Denisov et Dzsudzsák, il possède une équipe très solide avec un budget quatre ou cinq fois supérieur au nôtre. Nous avons déjà prouvé que nous pouvions rivaliser avec les grandes équipes, mais le Dinamo est favori.

Stanislav Cherchesov, entraîneur du Dinamo Moskva
Anderlecht est vraiment une bonne équipe avec une histoire. Tous les ans, ils sont en course pour le titre en championnat donc il est approprié de dire qu'il y a une aura de champion autour du club. Être mené 3-0 face à Arsenal et ramener le nul signifie qu'Anderlecht a un solide esprit d'équipe. Son effectif est de qualité également, notamment (Aleksandar) Mitrović, (Steven) Defour et (Silvio) Proto. Comme le PSV, ils ont beaucoup de jeunes joueurs. Ce ne sera pas facile pour nous.

Myron Markevich
Myron Markevich©Getty Images

FC Dnipro Dnipropetrovsk (UKR) - Olympiacos FC (GRE)
Myron Markevych, Dnipro

Je pense que c'est la troisième fois que je rencontre cette équipe. Je l'ai affrontée à deux reprises avec le Metalist Kharkiv. C'était il y a assez longtemps, tout a changé depuis. L'Olympiacos aurait dû se qualifier pour les huitièmes de finale en UEFA Champions League. Il a manqué de réussite. Alors on a un adversaire compliqué, en particulier si on prend en considération que le premier match contre les Grecs sera aussi notre premier match de l'année 2015. L'Olympiacos va avoir beaucoup plus de rythme au niveau de la compétition.

Míchel, entraîneur de l'Olympiacos
Nous somme satisfaits de ce tirage, pas parce que nous pensons que nous sommes favoris, mais parce que nous avons une chance de nous qualifier. L'Olympiacos prouvé par le passé qu'il pouvait très bien s'accommoder de conditions atmosphériques difficiles telles que nous devrions les trouver en février en Ukraine.

Trabzonspor AŞ (TUR) - SSC Napoli (ITA)
Rafael Benítez, entraîneur de Naples
Face au Trabzonspor, nous aurons l'opportunité de montrer notre force et de prouver que nous voulons aller loin en UEFA Europa League. Le Trabzonspor est certainement un adversaire solide, mais il ne reste que des bonnes équipes à ce stade de l'Europa League donc cela ne fait pas de grande différence. En Turquie, les fans sont très passionnés. Je m'attends à un match très difficile et à une atmosphère bouillante, mais jouer le match retour à domicile est toujours un léger avantage.

Desplat : "Avec nos armes"
Desplat : "Avec nos armes"

EA Guingamp (FRA) - FC Dynamo Kyiv (UKR)
Bertrand Desplat, président de Guingamp

Nous allons essayer de nous inspirer de la grande histoire du football français. Si nous pouvons imiter le grand Saint-Étienne (qui a battu le Dynamo à la grande époque), alors ça me convient parfaitement. Les joueurs et le staff sont en pleine progression et on espère que ça continuera jusqu'en février.

Villarreal CF (ESP) - FC Salzburg (AUT)
Marcelino García, entraîneur de Villarreal

Je ne sais pas grand-chose de Salzbourg. Nous commencerons à les étudier quand nous nous rapprocherons de la rencontre. Au fil du tirage, de grosses équipes avaient été tirées et cela aurait pu être pire. En tout cas, l'adversaire n'est pas crucial ; c'est ce que l'on fait de la situation. Le fait qu'ils n'évoluent pas dans l'un des meilleurs championnats signifie qu'ils sont légèrement inférieurs, car ils ne disputent pas une compétition exigeant le meilleur de vous semaine après semaine, mais ils semblent marquer des buts très facilement. Nous verrons bien dans quel état de forme nous nous trouverons au moment de la confrontation. Le groupe est très uni et il y a beaucoup de concurrence. Nous sommes ravis des performances de l'équipe jusqu'ici cette saison. Nous avons joué à un très haut niveau et nous devons essayons de poursuivre cela.

Adi Hütter, entraîneur de Salzbourg
Villarreal est sixième du championnat d'Espagne qui, d'après moi et avec la Bundesliga allemande, est le meilleur championnat d'Europe. Ils ont battu l'Atlético de Madrid ce week-end, donc nous serons face à un grand défi, mais nous avons hâte de le relever. Ce sera très important de bien jouer en dehors de nos bases.

AS Roma (ITA) - Feyenoord (NED)
Fred Rutten, entraîneur de Feyenoord

C'est un tirage difficile. La Roma possède une bonne équipe et n'est pas deuxième de Serie A pour rien ; cela dit tout ce qu'on doit savoir sur les forces de notre adversaires. Selon moi, la Roma n'est pas une équipe italienne typique, car elle est portée vers l'attaque. Ce match est attractif, mais la seule chose qui compte pour moi, c'est de gagner. Nous jouons d'abord à l'extérieur donc ne devrons veiller à obtenir un résultat là-bas. Ce ne sera pas facile, mais d'un autre côté, personne ne s'attendait à ce que nous remportions notre groupe.

Liverpool FC (ENG) - Beşiktaş JK (TUR)
Demba Ba, attaquant de Beşiktaş

C'est un tirage qui est difficile. Liverpool connaît des moments compliqués actuellement. Cette équipe n'a pas obtenu des résultats qu'elle souhaitait. Mais nous nous préparons pour deux matches difficiles. C'est une équipe qui peut aller très vite devant le but. Elle a des capacités techniques élevées et un physique très bon également. Si nous pouvons réussir un bon résultat match aller, alors ce sera un avantage pour nous de jouer le retour à domicile.

Tottenham Hotspur FC (ENG) - ACF Fiorentina (ITA)
Vincenzo Montella, entraîneur de la Fiorentina
Ce sont des adversaires compliqués et en ce moment, leur classement en Premier League ne reflète pas la qualité de cette bonne équipe. Nous devons tenir compte également du fait qu'ils vont peut-être se renforcer au mois de janvier. Mais je connais mes joueurs et je sais qu'ils se donneront à 100 %. Je sais à quel point c'est difficile de jouer dans les stades anglais, l'ambiance y est très chaude, mais nos supporters vont nous aider à Artemio Franchi. Quand vous jouez en Europa League, il faut tôt ou tard affronter les meilleures équipes. Les équipes italiennes auraient pu avoir un peu plus de chance, mais c'est comme ça. Nous devons faire de notre mieux pour nous qualifier car cela renforce le coefficient de l'Italie.

Celtic FC (SCO) - FC Internazionale Milano (ITA)

Marco Fassone, directeur de l'Inter
C'est un grand classique. Tous les supporters de l'Inter se souviennent de la finale de la Coupe des champions avec la grande équipe des années 1960. C'est un tirage formidable, Celtic Park offre des émotions particulières. Ce sera génial. Les deux clubs ont une grande histoire, ce sont deux clubs connus dans leur pays et à l'international. Nous n'allons pas faire de pronostics car c'est toujours faux. (Jouer le match retour à domicile) est un petit avantage que l'UEFA donne aux premiers des groupes. On le mérite après une belle phase de groupes. Espérons qu'on puisse en profiter.