UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Qarabağ veut se faire respecter contre l'Inter

Les joueurs du Qarabağ FK espèrent "mériter le respect" de l'Inter après leur confrontation jeudi. Un évènement pour les Azéris.

Qarabağ va se serrer les coudes contre l'Inter
Qarabağ va se serrer les coudes contre l'Inter ©Victoria Melnik

Il y a peu encore, l'idée de voir le Qarabağ FK rencontrer le FC Internazionale Milano, triple vainqueur de la compétition, en phase de groupes de l'UEFA Europa League aurait semblé saugrenue.

Pourtant, Qarabağ sera à San Siro jeudi pour la deuxième journée du Groupe F après un premier nul 0-0 contre l'AS Saint-Étienne. Les champions d'Azerbaïdjan auraient même pu prendre les trois points contre les Verts. Pour la deuxième journée, hors de leurs terres, ils continuent d'avancer dans l'inconnu.

"Personne ne sait comment on va jouer contre l'une des meilleures équipes d'Italie", a déclaré le gardien Ibrahim Šehić. "On va essayer de prendre du plaisir et surtout de montrer que notre équipe mérite le respect."

Pour éviter d'être de simples touristes en Italie, cependant, l'équipe de Gurban Gurbanov devra se remettre de plusieurs absences, celles de Danilo Dias et de Chumbinho, blessés de longue date, tandis que Reynaldo est incertain.

Le meneur de jeu Richard Almeida pense que les Azéris seront tout de même compétitifs, comme ils l'ont été dans leur victoire 3-1 de samedi face au Neftçi PFK en championnat. "On a pris les trois points malgré les absences de Sadygov, Chumbinho et Dias", dit le Brésilien. "Cela montre que tous les postes sont doublés. On ne va pas gagner 3-1 à Milan, mais on va essayer de faire bonne figure."

Le défenseur Ansi Agolli était tout aussi optimiste. "Le football n'est pas une science exacte, donc on ne sait jamais", explique l'international albanais. "Qui aurait cru que notre équipe nationale battrait le Portugal chez lui ? C'est ce qu'on a fait pourtant.

"Donc Qarabağ peut rêver de gagner sur le terrain de l'Inter, même si on ne peut pas oublier l'adversaire qu'il y a en face. C'est une équipe connue de par le monde entier, donc on ne peut pas s'attendre à un match facile." L'Inter non plus.