Avant St-Étienne - Dnipro

L'AS Saint-Étienne accueille le FC Dnipro Dnipropetrovsk en UEFA Europa League, et les Verts espèrent bien que l'histoire se répètera.

St-Étienne a bien démarré en Ligue 1
St-Étienne a bien démarré en Ligue 1 ©AFP/Getty Images

La dernière fois que l’AS Saint-Étienne a rencontré des Ukrainiens, les Verts se qualifiaient pour leur seule grande finale européenne. De bon augure avant la réception du FC Dnipro Dnipropetrovsk dans le Groupe F de l’UEFA Europa League ?

Les stats
St-Étienne a rencontré une seule fois des adversaires ukrainiens, en quart de finale de la Coupe des clubs champions 1975/76. Les Verts battaient le FC Dynamo Kyiv après prolongation avant de se qualifier pour leur seule finale européenne, un revers 1-0 contre le FC Bayern München à Glasgow.

• Le Dnipro n’a encore jamais battu d’adversaire français, mais a obtenu six nuls en huit rencontres face à des équipes françaises, notamment lors des trois derniers matches.

St-Étienne n’a perdu qu’une fois lors de ses 13 derniers matches européens à domicile (1-0 contre l’Esbjerg fB en barrages de l’UEFA Europa League la saison dernière). Bilan lors des 12 autres matches : 6V 6N.

• Le Dnipro n’a plus gagné en quatre matches de l’UEFA à l’extérieur (1N 3D).

Autour du match
• Ruslan Rotan, Roman Zozulya et Yevhen Konoplyanka, du Dnipro, étaient sur le terrain quand la France a battu l’Ukraine en barrages de la Coupe du Monde de la FIFA en novembre 2013. L’Ukraine avait gagné 2-0 à domicile avant de s’écrouler 3-0 au Stade de France.

Les entraîneurs
• Ancien défenseur de l’Olympique de Marseille, du LOSC Lille et du Toulouse FC entre autres, l’entraîneur de St-Étienne Christophe Galtier a pris les manettes du club en 2009 et a aidé les Verts à gagner la Coupe de France 2012/13. Il avait auparavant été l’adjoint d’Alain Perrin et de Richard Tardy, et a travaillé en Angleterre et en Grèce, ainsi qu’en France.

• Entraîneur du Dnipro depuis 2014, Myron Markevich a été milieu de terrain au FC Karpaty Lviv. Si sa carrière de joueur n’a pas connu un grand succès, il a entraîné Lviv à quatre reprises avant de rester longtemps au FC Metalist Kharkiv où il s’est forgé une réputation d’entraîneur offensif. Il a aussi été à la tête de l’Ukraine en 2010.