UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Turin n'oublie pas ses jeunes

La finale de l'UEFA Europa League se joue entre grands à Turin mais l'UEFA n'oublie pas que les jeunes aussi ont droit à la fête.

Le tournoi du football de base avait pris place pour l'occasion sur la Piazza San Carlo
Le tournoi du football de base avait pris place pour l'occasion sur la Piazza San Carlo ©Sportsfile

Les stars d'aujourd'hui seront sur la pelouse du Juventus Stadium ce soir, mais ce sont celles de demain qui ont pris le soleil cet après-midi sur la Piazza San Carlo de Turin, transformée le temps d'un tournoi de jeunes en terrain de football.

Des garçons et filles âgés de huit à seize ans orginaires de la région se sont affrontés dans deux compétitions à élimination directe sur deux terrains temporaires installés sur la place du 17e siècle, l'un des plus grands centres touristiques de Turin. Le tout sous la supervision de la statue équestre du comte Emanuele Filiberto de Savoie, vite rejoint par parents et partisans du Sevilla FC et du SL Benfica.

Alors que le présentateur télé italien Mino Taveri assurait le show, Luca Pancalli, responsable des jeunes et de la médiation scolaire à la Fédération italienne de football (FIGC) déclarait à UEFA.com combien il était important d'entretenir le football de base et de protéger le bien-être du football à tous les niveaux. "Tout événement majeur de football soutenu par des initiatives jeunesse - en particulier en faveur des enfants - peut laisser un héritage durable car il nous permet de montrer que le football n'est pas seulement joué sur les plus grandes scènes", a-t-il expliqué.

L'homme aux 14 médailles paralympiques a également souligné l'importance de la croissance de football féminin en parallèle du football masculin. "Nous travaillons en collaboration avec l'UEFA sur ce sujet" a-t-il poursuivi. "Nous essayons de profiter de toutes les ressources à notre disposition, comme les mini-terrains que l'UEFA nous a donnés (dans le cadre du programme d'assistance HatTrick), de diffuser le football partout, surtout dans les zones les plus difficiles des grandes villes italiennes et vers la population féminine. Nous avons eu quelques difficultés en Italie à cet égard, mais nous commençons à les surmonter".

Inclusion est le mot d'ordre. Ce matin, le centre de détention pour mineurs Ferrante Aporti de Turin a organisé un mini-tournoi lié aux activités du football de base. La FIGC cherche à impliquer les jeunes détenus en utilisant le football comme un outil éducatif. Les jeunes ont joué sous la bannière "Nessuno escluso!" ("Aucun exclu !"), ce qui pourrait facilement s'appliquer à l'approche de la FIGC dans son ensemble.