UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Chelsea se souvient du "miracle de Saint-Gall"

Alors que le Chelsea FC voudra se refaire après sa défaite à domicile contre le FC Basel 1893 à l'aller, il risque de se heurter à nouveau au mur suisse.

Le gardien Jörg Stiel fête la qualification de Saint-Gall
Le gardien Jörg Stiel fête la qualification de Saint-Gall ©Getty Images

Lors de la première journée, le FC Basel 1893 s'est offert le scalp du Chelsea FC après avoit battu récemment les Manchester United FC et Tottenham Hotspur FC, autres pensionnaires de Premier League. Par ailleurs, le match retour au Parc Saint-Jacques risque d'éveiller de mauvais souvenirs chez les plus anciens des Blues, surpris une dizaine d'années plus tôt en Suisse.

Le FC St Gallen n'en menait pas large au premier tour de la Coupe UEFA 2000/01 contre les Anglais. Menés par les vedettes Ruud Gullit et Gianluca Vialli, les Londoniens avaient remporté la Coupe des vainqueurs de coupe 1998 et participé aux quarts de finale de l'UEFA Champions League en 2000, avant d'être éliminés par l'excellent FC Barcelona. Donc Saint-Gall ne faisait pas forcément peur.

Si les locaux confirmaient leur statut à Stamford Bridge en s'imposant 1-0, le match retour allait les faire redescendre de leur piédestal. Les Suisses se rebellaient dans les 45 premières minutes du retour, laissant Chelsea bouche bée.

"C'était incroyable", se souvient Marcel Koller, l'entraîneur de Saint-Gall de l'époque, aujourd'hui sélectionneur de l'équipe nationale d'Autriche. "Je me souviens avoir dit à mes garçons avant le match qu'on n'avait pas besoin de marquer deux buts dans les dix premières minutes. On avait tout le match pour renverser la vapeur." Ses joueurs ne l'écoutaient pas vraiment et Sascha Müller puis Charles Amoah marquaient dans les 35 premières minutes.

"On a dû essuyer leurs attaques après ça, mais on a écrit un chapitre de l'histoire du football suisse ce jour-là. C'était formidable", ajoute Koller, qui avait offert à Saint-Gall le deuxième titre de champion de Suisse de son histoire la saison précédente. "Comme vous le savez, le football n'est pas uniquement régi par l'argent. Le cœur et la détermination font souvent la différence." Pour le journal The Times, c'était bien plus que ça : "Le miracle de Saint-Gall" était le titre de sa section Sports le lendemain matin.

Le gardien de l'époque, Jörg Stiel, futur capitaine du VfL Borussia Mönchengladbach, remonte aussi dans le temps. "On a prouvé contre Chelsea que nous étions une équipe mûre", dit-il. "Le retour était notre quatrième match européen seulement. On a vite appris."

C'est le Club Brugge KV, au deuxième tour, qui allait mettre un terme à l'aventure de Saint-Gall en Coupe UEFA avec un but dans le temps additionnel. Les Suisses allaient atteindre le même stade de la compétition 12 mois plus tard avant de ne plus jamais remonter sur la scène européenne. Cependant, Chelsea n'a pas oublié. L'actuel champion de Suisse peut-il répéter l'exploit ? Stiel y croit : "Bâle est capable d'aller en finale."