UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Rennes, victoire obligatoire contre l'Udinese

Actuellement dernier du Groupe I, le Stade Rennais doit s'imposer contre l'Udinese pour éviter l'élimination. Les Italiens peuvent se qualifier.

Les Rennais de Frédéric Antonetti doivent s'imposer
Les Rennais de Frédéric Antonetti doivent s'imposer ©Getty Images

La campagne européenne du Stade Rennais FC ne tient plus qu'à un fil, au moment d'accueillir l'Udinese Calcio pour la 5e journée du Groupe I de l'UEFA Europa League : les Bretons doivent impérativement s'imposer pour entretenir leurs espoirs de qualification.

Antécédents
• Rennes s'est incliné 2-1 en Italie lors de la première confrontation entre les deux équipes, à l'occasion de la 1re journée. Les Français avaient pourtant ouvert la marque à la 18e minute par Youssouf Hadji et dominé la rencontre pendant 75 minutes, mais les buts d'Antonio Di Natale (39e) et Pablo Armero (83e) les condamnaient à la défaite.

• Avant cette rencontre, Rennes avait affronté une équipe de Serie A à l'occasion d'une des trois finales de Coupe UEFA Intertoto en 1999 : la Juventus avait gagné en Italie avant de décrocher un nul 2-2 au retour.

• Le seul match préalable de l'Udinese contre un club français remontait aux 16es de la Coupe UEFA 2005/06. Les Italiens avaient battu le RC Lens 3-0 à Udine et s'étaient inclinés 1-0 en France.

Repères
• Rennes attend encore sa première victoire dans le Groupe I, mais peut espérer à la vue de ses résultats à domicile : le club n'a perdu aucun de ses neuf derniers matches européens au Stade de la Route de Lorient. Depuis un revers 2-1 face au PFC Lokomotiv Sofia le 4 octobre 2007, il reste sur une série de cinq victoires et quatre matches nuls.

• L'Udinese n'a remporté aucun de ses sept derniers déplacements européens, sa dernière victoire remontant au 6 novembre 2008 et un succès 2-1 chez le FC Spartak Moskva, en phase de groupes de la Coupe UEFA 2008/09. Depuis, les "Zebrette" ont enregistré deux nuls et cinq défaites à l'extérieur.

Sur les équipes
• Le milieu de terrain rennais Stéphane Dalmat devrait disputer son 50e match de compétitions de clubs de l'UEFA : sur la scène continentale, il a déjà représenté le RC Lens, l'Olympique de Marseille, le Paris Saint-Germain FC, le FC Internazionale Milano, le FC Girondins de Bordeaux et le FC Sochaux-Montbéliard. Dalmat a inscrit deux buts en 49 matches, sous le maillot de l'Inter et de Bordeaux.

• L'Udinese compte dans ses rangs un joueur né en France : le défenseur marocain Mehdi Benatia. Il a joué contre le Rennais Benoît Costil le 29 janvier 2010 ; Costil, alors au CS Sedan-Ardennes, avait battu 3-0 le Clermont Foot Auvergne de Benatia.

• L'entraîneur de l'Udinese, Francesco Guidolin, a passé une grande partie de sa carrière de joueur au Hellas-Verona FC. Il a ensuite entraîné brièvement l'AS Monaco FC en 2005/06, puis l'US Città di Palermo et le Parma FC, avant de revenir à Udine en 2010.

• Guidolin a dirigé cinq clubs en Europe outre l'Udinese : le Vicenza Calcio, le Bologna FC, Monaco et Palerme. Avec Monaco, il est sorti de la phase de groupes de la Coupe UEFA 2005/06, mais n'a pas réussi à faire de même avec Palerme la saison suivante. Il a rejoint Udine en 2010.

• Ancien joueur du SC Bastia, le Corse Frédéric Antonetti a entraîné Bastia, le Gamba Osaka, l'AS Saint-Étienne et l'OGC Nice avant d'atterrir à Rennes en 2009. Il n'avait plus goûté aux matches européens depuis son parcours en Coupe UEFA Intertoto jusqu'au deuxième tour de la Coupe UEFA 1997/98 avec Bastia.