Des Géorgiens rêvent de phase de groupes

Le FC Zestafoni et le FC Dinamo Tbilisi ont une chance d'écrire un nouveau chapitre de l'histoire du football géorgien jeudi en UEFA Europa League.

Zestafoni célèbre un but face au Club Brugge à l'aller
Zestafoni célèbre un but face au Club Brugge à l'aller ©Badri Ketiladze

Après avoir déjà accompli des performances remarquables en compétition européenne cette saison, le FC Zestafoni et le FC Dinamo Tbilisi ont une chance de faire sensation jeudi en UEFA Europa League.

Mené 2-0 puis 3-2 face au Club Brugge KV en barrage aller, Zestafoni a fini par arracher un match nul 3-3 à domicile tandis que le Dinamo s'est incliné 1-0 en fin de rencontre sur le terrain de l'AEK Athens FC.

"Nous avons connu un match difficile à Athènes", a déclaré le directeur du club Zurab Pololikashvili. "L'AEK a bien joué et plusieurs de nos joueurs étaient blessés. Nous n'avons pas eu assez de temps pour récupérer. Zestafoni a une chance de se qualifier pour la phase de groupes mais ils sont dans la même situation. Nous sommes très reconnaissants envers le FC Torpedo Kutaisi qui nous a soutenus en acceptant de remettre notre rencontre de championnat [dimanche]. J'espère que nous serons à la hauteur des attentes car un bon résultat lors de ce match pourrait influencer l'image de tout le football géorgien."

Zestafoni a pour sa part rebondi de manière impressionnante suite au départ soudain de l'entraîneur Gia Geguchadze avant la réception du Club Brugge. "Je m'étais fixé l'objectif de guider le club en phase de groupes de la Champions League". "Nous ne nous sommes pas qualifiés, j'ai donc décidé de quitter le club."

La phase de groupes de l'UEFA Europa League reste un objectif à portée de mains, même si l'entraîneur par intérim Giorgi Chiabrishvili ne se laisse pas emporter. "Je n'ai rien fait", a-t-il déclaré. "Si nous parvenons à réaliser quelque chose, tout le mérite en revient aux joueurs. J'aurais été satisfait uniquement si nous avions inscrit trois buts sans en encaisser aucun. Nous affrontons des adversaires très solides qui sont considérés comme favoris. Le match aller l'a confirmé, mais je pense néanmoins que nous pouvons franchir cet obstacle."