Džeko, le parcours d'une étoile

Edin Džeko a fait un bon bout de chemin depuis ses premiers ballons tapés sur la pelouse du Stadion Grbavica de Sarajevo. L'homme qui valait autrefois 50 000 € pèse désormais 32 M€.

Džeko, le parcours d'une étoile
Džeko, le parcours d'une étoile ©Getty Images

Edin Džeko, la nouvelle recrue du Manchester City FC signée pour 32 M€ a parcouru un long chemin depuis ses premiers matches dans l'enceinte du FK Željezničar de Sarajevo, le Stadion Grbavica, situé à deux stations de tram de sa maison familiale de Svrakino Selo.

Né le 17 mars 1986, Džeko a 12 ans lorsqu'il est repéré par son premier entraîneur, Jusuf Šehović. En 1998, le Grbavica, en première ligne du conflit des Balkans, n'est plus que ruines. Mais la motivation de Džeko, elle, reste intacte : "Les débuts n'ont pas été simples, les autres de mon âge se tournaient souvent vers d'autres sports", expliquait Džeko suite à ses premiers buts sous les couleurs de la Bosnie-Herzégovine face à la Turquie le 2 juin 2007. "Jeune, j'avais une résolution sans failles, et c'est resté un de mes principaux traits de caractère."

C'est sous la direction de Amar Osim que Džeko, alors âgé de 17 ans, débute en senior. Son hat-trick face au FK Modriča lors du parcours victorieux de son équipe en Coupe de Bosnie-Herzégovine ne suffit pas à lui faire prendre conscience de son potentiel. À seulement 19 ans, et après 5 buts en 40 matches, il rejoint le club tchèque du FK Teplice pour 50 000 €, en 2005.

Prêté six mois au FK Ústí nad Labem (seconde division tchèque), il finit par s'imposer comme meilleur buteur du championnat tchèque en 2006/07 avec 13 buts, sous les couleurs de Teplice. Élu joueur étranger de l'année, l'attaquant part alors pour le VfL Wolfsburg, pour 4 M€.

Aux côtés de son coéquipier de sélection Zvjezdan Misimović, Džeko devient une pièce maîtresse de Wolfsburg : sacré champion en 2008/09, il devient meilleur buteur de Bundesliga la saison suivante avec 22 buts, puis meilleur buteur du club en août 2010 avec 59 buts.

Des statistiques qui ne sont pas passées inaperçues du côté des Bleus de Manchester, qui viennent de s'attacher ses services pour un montant record dans l'histoire de la Bosnie-Herzégovine. Mais Džeko n'est pas qu'un chasseur de buts. En novembre 2008, il est devenu ambassadeur pour l'UNICEF, cause à laquelle il consacre énormément de temps.

Élu joueur bosniaque de l'année en 2009 et 2010, beaucoup le voyaient partir pour l'Espagne ou l'Italie, mais pour son entraîneur Safet Sušić, l'Angleterre reste un bon choix : "Edin Džeko doit poursuivre sa carrière en Angleterre car il peut facilement s'adapter à leur style de jeu. Ses facilités devant le but vont vite être remarquées, ce qui sera encourageant pour tous nos joueurs en vue de la qualification pour l'EURO 2012."