Europa League : le bilan à mi-parcours

Avec une tendance pour les revirements de situation et les matches nuls 3-3, la deuxième édition de l'UEFA Europa League ne manque pas de sensationnel. Morceaux choisis par UEFA.com.

Le Letton Artjoms Rudnevs (Lech Poznan)
Le Letton Artjoms Rudnevs (Lech Poznan) ©Getty Images

Pas facile de suivre les 72 matches de l’UEFA Europa League, mais ne vous inquiétez pas, UEFA.com vous propose une séance de rattrapage, en vous offrant une sélection des meilleurs moments de la première partie de la phase de groupes 2010/11.

Chapeau, les artistes
Patrick Helmes, Aleksandr Kerzhakov et Emmanuel Adebayor ont chacun inscrit un triplé, mais même ces grands buteurs reconnaîtront sans peine que la palme de la prestation individuelle revient à Artjoms Rudņevs. Le jeune international letton (22 ans) a marqué deux buts pour permettre au KKS Lech Poznań de prendre l’avantage face à la Juventus, lors de la 1re journée. Les Turinois reprenaient ensuite la main sur le match, mais Rudņevs s’illustrait une nouvelle fois, d’une égalisation spectaculaire à la 92e minute, pour arracher le match nul 3-3.

Six à la douzaine
Un match de football n’est jamais terminé avant le coup de sifflet final... même s’il y a beaucoup de temps additionnel. Silvio l’a rappelé à l’AC Sparta Praha, qui menait 3-2 à domicile devant le FC Lausanne-Sport, pensionnaire de la deuxième division suisse, en arrachant le match nul à la 95e minute. Pourtant, ce résultat s’est dessiné relativement tôt, en comparaison avec le match qui s’est disputé sur le terrain du FC Steaua Bucureşti, lors de la 2e journée. Les hommes de Marius Lăcătuş démarraient sur les chapeaux de roue, au point de mener 3-0 dès la 16e minute. La suite de la rencontre n’était pourtant pas un long fleuve tranquille : après l’expulsion de l’un des joueurs du Steaua, le SSC Napoli a redressé la barre lentement, mais sûrement. Et à la 98e minute, Edinson Cavani égalisait à 3-3.

En rangs serrés
Il s’agissait de l’un des cinq matches nuls en six rencontres de ce Groupe K plus que compact : le Liverpool FC est l’unique club à s’y être imposé, avec une victoire 4-1 sur le Steaua. Les deux matches suivants des Reds se sont cependant achevés sans le moindre but inscrit, comme la semaine dernière, à Naples. Cette rencontre n’a pas brillé par son nombre de buts, mais par son nombre de spectateurs : 52 910 supporteurs ont garni les tribunes napolitaines, record de la phase de groupes. Les affluences en UEFA Europa League ont progressé de 2 000 fans par match en moyenne par rapport à la saison passée, pour atteindre 19 700.

Séries parfaites
Les représentants du Portugal et de la Russie réussissent une excellente entame. Une entame parfaite, même, car le Sporting Clube de Portugal, le FC Porto, le PFC CSKA Moskva et le FC Zenit St. Petersburg ont remporté leurs trois matches et possèdent les meilleures attaques de la compétition. Mention spéciale pour le CSKA Moscou, qui présente l’unique défense invaincue, ainsi que le meilleur buteur, Seydou Doumbia (4 réalisations). L’international sénégalais de 22 ans a réussi cette performance alors qu’il n’était pas du déplacement à Lausanne. Et il avait déjà inscrit trois buts contre l’Anorthosis Famagusta FC en barrages.

Dr. Jekyll et Mister Hyde
Le VfB Stuttgart semble se réserver pour l’UEFA Europa League. En effet, le club a enregistré sa pire entame de saison en Bundesliga, ce qui a précipité la chute de son entraîneur Christian Gross. Mais dès qu’ils entendent l’hymne de l’Europa League, ses joueurs se transforment. En attestent leurs 19 tirs par match en moyenne, et leurs trois victoires en trois rencontres dans le Groupe H. Cette schizophrénie apparente dispose cependant d’antécédents : lorsqu’ils se sont rencontrés en finale l’an dernier, le Club Atlético de Madrid et le Fulham FC occupaient la 9e et la 12e place de leur championnat respectif.

Les tenants tiennent le coup
L'Atlético a mal commencé la défense de son titre puisqu'il pointe à la troisième place du Groupe B. Les Espagnols se sont tout de même améliorés depuis leur première défaite contre l'Aris Thessaloniki FC, les Grecs qui demeurent invaincus à domicile en Europe. Le match nul de l'Aris face au Bayer 04 Leverkusen accroît cette série à 23 matches. Un déplacement à l'AZ Alkmaar peut faire peur, mais le FC Dynamo Kyiv est devenu la deuxième équipe sur 40 matches européens à s'imposer à l'extérieur lors de la 3e journée.

Ils y sont presque...
En cas de victoire jeudi, Stuttgart, Porto, le Sporting, le CSKA Moscou, le Zenit et l’équipe invaincue du Manchester City FC valideront à deux journées de la fin leur billet pour les 16es de finale, dont le tirage au sort aura lieu en décembre. Le PFC CSKA Sofia, toujours sans le moindre point ni même but inscrit, les envie certainement. Mais il reste encore trois rencontres...