Reprise du jeu : l'UEFA se prépare pour le retour en toute sécurité de ses compétitions d'élite.
En savoir plus >

"Tout le monde rêve de jouer à Anfield !"

Le tirage au sort de la phase de groupes de l'UEFA Europa League a formé des groupes passionnants comportant des grands clubs européens. Voici quelques réactions rassemblées par UEFA.com.

Le tirage au sort de l'UEFA Europa League a livré son verdict
Le tirage au sort de l'UEFA Europa League a livré son verdict ©Sportsfile

Groupe A : Juventus, Manchester City FC, FC Salzburg, KKS Lech Poznań

Huub Stevens, entraîneur de Salzburg
Quel groupe magnifique. C'est aussi grandiose que [l'UEFA] Champions League. Ce sont des clubs de classe mondiale, et nous sommes impatients de disputer des matches magnifiques dans des stades à guichets fermés.

Groupe B : Club Atlético de Madrid, Bayer 04 Leverkusen, Rosenborg BK, Aris Thessaloniki FC

Rudi Völler, directeur sportif de Leverkusen
Il y a beaucoup de grandes équipes en Europa League cette saison, et l'Atlético représente un défi particulièrement relevé, même si Rosenborg et l'Aris sont aussi difficiles à jouer. Nous sommes néanmoins optimistes sur nos chances de qualification.

Groupe C : Sporting Clube de Portugal, LOSC Lille Métropole, PFC Levski Sofia, KAA Gent

Rudi Garcia, entraîneur de Lille
Le groupe est moins simple qu'on ne le pense, mais ce serait mentir de dire que ce n'est pas jouable. Il est ouvert et jouable. Gand a éliminé Feyenoord, le Sporting a dominé les Danois de Brondby. Si on veut toucher les plus grands, à nous de finir dans les deux premiers.

Groupe D : Villarreal CF, Club Brugge KV, NK Dinamo Zagreb, PAOK FC

Vahid Halilhodžić, entraîneur du Dinamo Zagreb
Ça aurait pu être pire. L'Europa League est une compétition très relevée, et il y a des équipes de grand standing dans notre groupe, mais tout peut arriver. Nous sommes optimistes.

Groupe E : AZ Alkmaar, FC Dynamo Kyiv, FC BATE Borisov, FC Sheriff

Gertjan Verbeek, entraîneur de l'AZ
Le nom de nos adversaires ne feront peut-être pas rêver nos supporteurs, mais nos chances de qualification ont augmenté après ce tirage au sort. Nous avons vu le Dynamo Kiev dans le match de barrages contre [l'AFC] Ajax, alors nous passerons bien sûr un coup de fil à Martin Jol pour qu'ils nous donne quelques informations.

Groupe F : PFC CSKA Moskva, US Città di Palermo, AC Sparta Praha, FC Lausanne-Sport

Martin Rueda, entraîneur de Lausanne
Nous vivons un rêve. Nous sommes une nouvelles fois clairement l'outsider, mais personne ne pensait qu'on atteindrait la phase de groupes. Nous voulons continuer à créer la surprise, à défendre nos chances contre ces grands adversaires et à rapporter quelques points. De toute façon, nous n'avons rien à perdre.

Groupe G : FC Zenit St. Petersburg, RSC Anderlecht, AEK Athens FC, HNK Hajduk Split

Roger Vanden Stock, président d'Anderlecht
Nous pourrons nous appuyer sur notre expérience, mais n'oubliez pas que le Zenit a remporté le titre, il n'y a pas si longtemps que ça. L'AEK dispute sans arrêt les compétitions européennes, et le Hadjuk possède également une grande tradition. Ce sera difficile, mais ça aurait pu être pire : les groupes avec Manchester City et Liverpool sont vraiment, vraiment difficiles.

Groupe H : VfB Stuttgart, Getafe CF, Odense BK, BSC Young Boys

Christian Gross, entraîneur de Stuttgart
C'est un groupe très équilibré. Les deux matches face aux Young Boys seront spéciaux, car les deux frères Degen seront face à face.

Groupe I : PSV Eindhoven, UC Sampdoria, FC Metalist Kharkiv, Debreceni VSC

Balázs Dzsudzsák, attaquant du PSV
Mon téléphone n'arrête pas de sonner. Mon ancien club, Debrecen, est un grand de Hongrie qui reste sur trois titres consécutifs et qui a disputé la Champions League la saison passée. Nous voulons passer au tour suivant, c'est notre objectif. Malgré tout, je suis content de retrouver mon ancien club. Je suis sûr que toute ma famille sera au stade.

Groupe J : Sevilla FC, Paris Saint-Germain FC, BV Borussia Dortmund, FC Karpaty Lviv

Antoine Kombouaré, entraîneur du PSG
C’est un groupe solide ! Contre Séville nous retrouverons quelques vieilles connaissances du championnat de France : Julien Escudé, Mouhamadou Dabo, Didier Zokora, Frédéric Kanouté, Romaric… J’ai vu leurs deux matches contre Braga… peut-être un pressentiment à ce moment-là ! Ce club devait jouer la Ligue des Champions, c’est donc du costaud. Concernant le Borussia Dortmund, c’est un club qui peut compter sur une grosse ferveur populaire avec des joueurs de qualité. Et enfin, Carpates Lviv, ce sera une découverte pour moi. À nous maintenant de défendre crânement notre chance. Ces matches européens vont être bénéfiques pour le club et les joueurs. Nous tenterons de tirer notre épingle du jeu !

Jürgen Klopp, entraîneur de Dortmund
Tirer le PSG, c'est un rêve. Les Noir-et-Jaune dans la ville de l'amour : que demander de plus ?

Groupe K : Liverpool FC, FC Steaua Bucureşti, SSC Napoli, FC Utrecht

Steven Gerrard, capitaine de Liverpool
C'est un groupe relevé, et je suis impatient d'y être. Je suis confiant, mais ce sera difficile. Nous n'avons plus gagné de trophée depuis quatre ans, donc c'est important de disputer toutes les compétitions à fond et d'offrir une finale à nos supporteurs.

Ilie Dumitrescu, entraîneur du Steaua
C'est un groupe très relevé, c'est certain, mais tout le monde rêve de jouer à Anfield ! C'est un immense défi.

Groupe L : FC Porto, Beşiktaş JK, PFC CSKA Sofia, SK Rapid Wien

Emil Kostadinov, directeur sportif du CSKA Sofia
Les équipes de ce groupe sont très fortes. Face à Porto, ce sera très difficile. Je connais bien mon ancien club : ils ne lâchent jamais rien. Le Rapid Vienne et le Beşiktaş sont aussi de très grandes équipes.

Haut