Mutu, leader de la Fiorentina

Adrian Mutu est ravi d'assumer le rôle de leader de la Fiorentina en Coupe UEFA comme en Serie A, avant d'affronter le PSV Eindhoven.

Adrian Mutu vit la grande vie à Florence
Adrian Mutu vit la grande vie à Florence ©Getty Images

Les supporteurs de l'ACF Fiorentina sont habitués à encourager un buteur emblématique : après Gabriel Batistuta, la légende du club, et Luca Toni, qui terrorisait les défenses italiennes, leur nouveau symbole offensif s'appelle Adrian Mutu. Un statut que l'attaquant roumain est plus que ravi d'endosser.

"Responsabilité"
Mutu, qui s'exprimait avant le match aller des quarts de finale de la Coupe UEFA de ce soir contre le PSV Eindhoven, a déclaré que la confiance que lui accordaient ses coéquipiers le forçait à donner le meilleure de lui-même. "Quand vous êtes important pour votre équipe, vous ressentez un mélange de plusieurs sentiments : la fierté, la peur et le désir de bien faire", déclarait-il. "Pour un joueur comme moi, ça signifie essayer encore plus dur dans tout ce que je fais. Ca me donne un sens de responsabilité, et je ferai tout ce que je peux pour contribuer à la victoire, face à une équipe de haut niveau qui a disputé [l'UEFA] Champions League en début de saison."

Meilleur buteur
Mutu est le meilleur buteur ex aequo de la Fiorentina dans la compétition avec trois réalisations, malgré son absence pendant l'ensemble du 8e de finale contre l'Everton FC à cause d'une blessure. Après avoir retrouvé son meilleur niveau avec la Viola, suite à une suspension pour usage de stupéfiants lors de son passage au Chelsea FC et son transfert à la Juventus, il vise désormais une place dans le quatuor de tête en Serie A, et le sacre en Coupe UEFA.

Ambition
"Nous voulons tous que la Fiorentina obtienne un statut européen", martelait l'attaquant, auteur de 31 buts en 57 matches de championnat pour la Viola. "Nous avons de l'ambition. Nous entrerons sur le terrain avec la volonté de bien jouer, et c'est le type de désir qui permet d'obtenir plus facilement de bons résultats. Vous pouvez me croire." Comparé à Batistuta et Toni, Mutu sourit et déclare qu'il voit son avenir à Florence, avant de revenir aux affaires urgentes : la Coupe UEFA. "Il reste quatre matches jusqu'à la finale. Nous voulons réaliser ce rêve pour nous, et pour les supporteurs", ajoutait-il.

L'intérêt pour Farfán
Avant de recruter Mutu à l'été 2006, la Fiorentina s'était renseignée sur Jefferson Farfán, l'attaquant du PSV. L'international péruvien, auteur du but décisif chez le Tottenham Hotspur FC au dernier tour, se souvient de l'intérêt du club. "Ils voulaient me faire venir, mais nous n'avons pas réussi à trouver un accord. Pour le moment, je suis très content au PSV, et c'est tout ce à quoi je pense." Le jeune buteur (23 ans), s'attend à une soirée compliquée au Stadio Artemio Franchi. "D'après ce que j'ai vu, ce sera un match difficile pour nous", analysait-il. "C'est une bonne équipe, avec des buteurs comme Mutu, et ils aiment beaucoup attaquer."