Zenga : "Merveilleux d'affronter Valence"

Les réactions après le tirage au sort de la Coupe de l'UEFA, qui s'est déroulé ce vendredi à Nyon.

Walter Zenga, l’entraîneur du FC Steaua Bucuresti, s’est montré impatient de se mesurer à un homme pour qui il a énormément de respect, l’entraîneur de Valencia CF, Claudio Ranieri. Les deux hommes vont s’affronter lors des seizièmes de finale de la Coupe UEFA. Les réactions après le tirage au sort de la Coupe de l'UEFA, qui s'est déroulé ce vendredi à Nyon.

Valencia CF - FC Steaua Bucuresti 
Ranieri est venu nous donner un cours à Coversiano quand j'étais en train de passer mon certificat d'entraîneur et j'avais été réellement impressionné par ces propos. Je lui avais demandé son numéro de téléphone et nous avions gardé contact. Parfois, je l'appelais pour qu'il me donne des conseils. C'est merveilleux de pouvoir jouer contre une aussi grande équipe que Valence. Walter Zenga, coach du Steaua.

PFC CSKA Moskva - SL Benfica
Nous sommes tombés contre un adversaire extrêmement réputé, habitué aux grandes joutes européennes, avec un énorme palmarès. Nous savions qu'il n'y aurait pas d'équipe facile à ce niveau de la compétition. Mais, nous disposons également d'une très bonne équipe, comme nous l'avons prouvé contre Chelsea FC et le FC Porto et nous avons bien l'intention passer. Aleksandr Stelmakh, directeur technique du CSKA.

Nous avons vu le CSKA jouer en Champions League. C'est une équipe forte. Ce sera donc une rencontre serrée. Je ne pense pas que nous soyons capables de jouer à Moscou en février, et si nous le devions, cela rendra d'autant plus difficile la tâche que nous aurons à réaliser. Giovanni Trapattoni, le coach de Benfica

FK Partizan - FC Dnipro Dnipropetrovsk
Le Dnipro est une bonne équipe, bien que nous soyons satisfaits de ne pas tomber contre un club allemand ou néerlandais. Nous avons du temps pour définir notre tactique à adopter et pour créer une cohésion pour ces rencontres. Je suis optimiste quant à notre qualification au prochain tour. Nenad Bjekovic, directeur du Partizan

Si nous étions tombés contre Parme ou le Sporting, cela aurait été beaucoup plus difficile. C'est pourquoi nous pensons avoir de bonnes chances de nous qualifier. Nous pourrions éventuellement avoir affaire à un adversaire très difficile - le CSKA ou Benfica. Si nous jouons contre le CSKA, il y aura forcément une certaine rivalité politique. Andriy Stetsenko, directeur administratif du Dnipro

Grazer AK - Middlesbrough FC
Ce sont les champions d'Autriche et ils ont gagné 1-0 à Anfield, il ne faut donc pas les prendre à la légère. Ce sera difficile, mais nous espérons réussir notre match aller à l'extérieur pour essayerdisputer le match retour avec un pied en huitième de finale. Steve McClaren, manager de Middlesbrough

Parma FC - VfB Stuttgart
Stuttgart est un club prestigieux, doté d'un grand palmarès et qui réalise une très bonne saison en tant que candidat au titre de champion d'Allemagne. Kevin Kuranyi est leur joueur le plus connu, c'est lui qui marque la plupart des buts de son équipe, mais ils ont un bon collectif, et un certain nombre de jeunes joueurs talentueux. Lorenzo Minotti, directeur technique de Parma

Les rencontres face aux clubs italiens sont toujours très intéressantes. Parme a eu quelques problèmes la saison dernière, mais a quand même gardé d'excellents joueurs comme Alberto Gilardino. J'ai hâte de disputer ce match. Matthias Sammer, entraîneur de Stuttgart

FC Basel 1893 - LOSC Lille Métropole
Cela aurait pu être pire pour nous, surtout pour des raisons logistiques. Ce sera une confrontation intéressante entre deux pays limitrophes. Nous allons étudier l'équipe de Lille très bientôt, mais je sais déjà que c'est une formation très forte techniquement. Cependant, elle a perdu contre Aix-la-Chapelle et c'est l'une des raisons qui nous permettent de rester optimistes. Christian Gross, entraîneur de Bâle

FC Shakhtar Donetsk - FC Schalke 04 
Nous commençons à être habitués à nous déplacer dans les pays de l'Est. Rien de nouveau pour nous, excepté que jouer en Ukraine en plein mois de février signifie qu'il risque de faire froid et que le terrain sera sûrement gelé. Le Shakhtar est un très bon club, comme il l'a prouvé en Champions League. Joseph Schunsenberg, vice-president de Schalke

AFC Ajax - AJ Auxerre
Je suis content de ne pas rencontrer une équipe espagnole au prochain tour. Je pense que nous avons des chances de nous qualifier. D'un autre côté, Auxerre est parvenu à gagner 2-0 à Glasgow face aux Rangers [FC], alors je ne peux pas dire qui est le favori. Ronald Koeman, entraîneur de l'Ajax

FC Dynamo Kyiv - Villarreal CF
C'est un adversaire difficile, mais si nous nous qualifions, nous serons confrontés à une autre équipe difficile à jouer. Nous avons rencontré Valence en demi-finales l'année dernière, et ce sont nos voisins. Cela va être très difficile. Fernando Roig, directeur général de Villarreal

TSV Alemannia Aachen - AZ Alkmaar
Nous sommes entrés dans cette compétition dans la peau de David, et nous sommes toujours David. Nous avons réussi à jeter quelques pierres à Goliath, et c'est ce que nous voulons continuer à faire. Honnêtement, nous n'avions pas de préférence pour le tirage au sort, mais maintenant nous avons un beau match devant nous. Nous sommes les outsiders, mais nous pouvons nous qualifier pour le tour suivant. Wolfgang Hammer, vice-président d'Aix-la-Chapelle

En théorie, nous devrions nous imposer. Nous disputons le premier match à l'extérieur, mais je ne sais pas si c'est un avantage. Nous ne sommes pas une équipe qui calcule, nous jouons simplement notre jeu, que ce soit à domicile ou à l'extérieur. Co Adriaanse, entraîneur d'Alkmaar

SC Heerenveen - Newcastle United FC
Ce sont des adversaires redoutables qui possèdent des qualités à revendre. Cela va être très difficile de se qualifier contre une équipe comme cela, mais nous avons nos chances. En plus, ce sera une grande expérience, que ce soit pour le club ou les supporteurs, et c'est un énorme défi qui s'offre à nous. Gertjan Verbeek, entraîneur de Heerenveen