Le Partizan face au test roumain

Match difficile pour le Partizan à Belgrade pour la fin des 32 rencontres du deuxième tour qualificatif.

Soixante-quatre équipes européennes se rencontrent ce soir pour tenter de figurer dans le tirage au sort du premier tour de la Coupe UEFA, vendredi à Monaco.

"Il faut marquer"
Les matches retour de ce deuxième tour de qualification offrent deux duels entre des équipes de Roumanie et de Serbie-Monténégro. Le FC Otelul Galati se déplace à Belgrade pour affronter le Partizan, les deux équipes n'ayant pu se départager au match aller, il y a quinze jours. Le Partizan a été étonné de la qualité du jeu développé par son adversaire mais une victoire 5-0 en championnat contre le FK Hajduk Kula, le week-end dernier, a motivé les troupes. "Je pensais qu'Otelul serait plus facile à battre", a indiqué le coach du Partizan, Vladimir Vermezovic. "Mais à la fin du match, ils m'ont fait peur". Pour Stefan Nanu, défenseur expérimenté, la tâche d'Otelul est simple : "Il faut marquer".

Un défi énorme
Otelul arrivant à Belgrade, le grand rival du Partizan, le FK Železnik, fera le chemin inverse et se rendra au FC Steaua Bucuresti avec la difficile tâche de marquer 3 buts après le 4-2 du match aller. Mais Železnik et le Partizan pourraient se faire voler la vedette si l'équipe du FK Buducnost Banatski Dvor, deuxième division, arrive à remonter son déficit d'un but face au NK Maribor (Slovénie). Et l'humeur est à l'optimisme. "Maribor a gagné le match aller mais ils n'ont pas été meilleurs que nous", a déclaré le capitaine Željko Miloševic.

Qualification presque assurée
Le match entre le NK Rijeka et le Gençlerbirligi SK sera l'une des affiches les plus alléchantes. Les Turcs se sont imposés 1-0 au match aller mais devront tenir bon s'ils veulent réaliser un aussi bon parcours que la saison dernière. Leur entraîneur, Erdogan Arica, a révélé que son équipe allait essayer d'étouffer son adversaire. "Pour marquer à la maison, nous avons joué un football offensif. Les choses seront différentes ici". Mais le coach de Rijeka, Elvis Scoria, sait qu'un seul but serait suffisant. "Si nous marquons, nous serons presque au prochain tour. Treize de leurs matches se sont terminés sur un score de moins d'un but d'écart".

Historique
L'Hapoel Bnei Sakhnin FC (Israël), première équipe arabe à disputer une compétition européenne, est tout prêt de la qualification pour le prochain tour et se déplacera en Albanie avec une avance de 3-0 pour affronter le FK Partizani. Leur président, Ma'azen Ghnaim, est bien conscient de la dimension de leur performance. "Je suis très optimiste. Mon costume est dans mon sac et j'espère bien m'envoler pour Monaco après le match".

Nouveau format
Trente-deux équipes vont se qualifier ce soir pour le premier tour qui concernera 48 équipes (y compris les trois vainqueurs de l'UEFA Intertoto Cup et les 16 équipes éliminées de l'UEFA Champions League au troisième tour de qualification). Quarante clubs participeront à la phase de groupes, nouveauté de cette saison.

La finale à Lisbonne
Le vainqueur, le deuxième et le troisième de chaque groupe seront qualifiés pour les 16es de finale où ils seront rejoints par les équipes ayant terminé à la troisième place de leur groupe de Champions League. A partir de ce moment-là, tous les matches seront à élimination directe, et sur le format aller-retour à l'exception de la finale qui aura lieu le 18 mai 2005 à l'Estádio José Alvalade à Lisbonne.