Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Liverpool enfin vainqueur

Liverpool enfin vainqueur
Liverpool enfin vainqueur ©Getty Images

Le Liverpool FC a dû attendre 1973 pour ajouter un trophée européen à son palmarès, grâce à sa victoire en finale de la Coupe UEFA sur le VfL Borussia Mönchengladbach. Cela n'aura pourtant pas été simple : les Reds ont même eu besoin que le match soit rejoué pour exporter sa domination en Angleterre sur la scène européenne. Le parcours des hommes de Bill Shankly jusqu'en finale était passé par des succès face à l'Eintracht Frankfurt, à l'AEK Athens, au Dynamo Berlin, au FC Dynamo Dresden et au Tottenham Hotspur FC (au bénéfice des buts inscrits à l'extérieur, en demi-finale).

La domination de Mönchengladbach
Cette campagne européenne a permis aux Anglais de s'endurcir au contact des clubs allemands, dont Mönchengladbach, tout comme le FC Bayern München, étaient de fiers exemples. Le 1. FC Köln et le 1. FC Kaiserslautern pourraient confirmer, après avoir été éliminés l'un après l'autre par l'équipe de Hennes Weisweiler. Le FC Twente rejoignait ensuite la liste des victimes en demi-finale, en s'inclinant sur le score cumulé de 5-1. Mais pas Liverpool.

Doublé de Keegan
Après un premier match aller à Anfield abandonné la veille pour cause de pluie trop fortes, Shankly choisissait d'aligner John Toshack lors de cette finale aller rejouée. La taille du Gallois provoquait des dégâts dans la défense de Mönchengladbach, ce qui permettait à Kevin Keegan d'inscrire un doublé et à Larry Lloyd de porter le score à 3-0. Le VfL ne parvenait pas à s'en remettre, même si les Allemands s'imposaient 2-0 au match retour, grâce à Jupp Heynckes.

Haut