UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

UEFA Europa Conference League, les points chauds des barrages aller

Trois anciens champions d'Europe, Marseille, le Celtic et le PSV Eindhoven, accueillent de jolis outsiders à l'occasion des barrages aller.

L'Olympique de Marseille accueille Qarabağ avant son périlleux déplacement en Azerbaïdjan en barrages retour, tandis que le Celtic affronte une équipe de Bodø/Glimt qui a prouvé son niveau après avoir étrillé la Roma de José Mourinho en phase de groupes.

Enterprise Rent-A-Car présente le guide UEFA.com des barrages de l'UEFA Europa Conference League.

L'OM en terre inconnue

OM, la victoire de la qualif' pour les barrages
OM, la victoire de la qualif' pour les barrages

Les Olympiens défient une équipe du Qarabağ qui a terminé deuxième de son groupe d'Europa Conference League derrière les Suisses de Bâle mais largement devant les Chypriotes de l'Omonoia et les Kazakhs du Kairat. Les hommes de Jorge Sampaoli devront tenter de prendre le large à l'aller au Vélodrome face à une équipe qui ne dispute plus de rencontres jusqu'à début février en raison de la trêve hivernale avant un périlleux déplacement à l'autre bout de l'Europe au retour.

Celtic, attention aux Norvégiens

En deux minutes, Bodø/Glimt 6-1 Roma
En deux minutes, Bodø/Glimt 6-1 Roma

Question : quelle équipe a infligé à José Mourinho la plus lourde défaite de sa carrière d'entraîneur ? Un poids-lourd du football anglais, italien ou espagnol ? Ou peut-être l'un des géants du football portugais au début de sa carrière ? Non plus, il s'agit de Bodø/Glimt, qui a écrasé son équipe de la Roma 6-1 en phase de groupes.

Le club norvégien situé au-delà du cercle arctique connaît une ascension météorique, ayant remporté les deux derniers titres d'Eliteserien alors qu'il n'en avait pas gagné un seul au cours de ses 103 précédentes années d'existence, même s'il devra composer sans son milieu de terrain Patrick Berg, parti à Lens lors du mercato hivernal.

Leicester face à un adversaire jamais vaincu

Les Danois de Randers sont revenus deux fois au score pour arracher le nul face à l'AZ et à Jablonec en phase de groupes, une ténacité incarnée par Simon Piesinger. Le défenseur Autrichien a disputé toutes les minutes, a effectué 41 dégagements, record de la compétition, et a marqué deux buts.

Prime à la fraîcheur ou à la compétitivité ?

Les barragistes au crible
Les barragistes au crible

Les entraîneurs dans certains pays peuvent profiter d'une longue trêve hivernale, les barragistes d'Autriche, d'Azerbaïdjan, du Danemark, de Norvège, de République tchèque et de Serbie étant concernés (six des barrages impliquent une équipe à l'arrêt pendant l'hiver face à un club participant à des compétitions nationales). Comment préparer les joueurs pour des rencontres européennes décisives avec aucun ou peu de matches de compétition dans les jambes ?

Déjà en huitièmes

AZ Alkmaar (NED)
Bâle (SUI)
Copenhague (DEN)
Feyenoord (NED)
La Gantoise (BEL)
LASK (AUT)
Rennes (FRA)
Roma (ITA)

Téléchargez l'application Europa !

Dates clés

La National Arena de Tirana accueillera la finale
La National Arena de Tirana accueillera la finaleUEFA via Getty Images

Phase à élimination directe
17 et 24 février : barrages à élimination directe
25 février : tirage des huitièmes de finale
10 et 17 mars : huitièmes de finale
18 mars : tirage des quarts et demi-finales
7 et 14 avril : quarts de finale
28 avril et 5 mai : demi-finales
18 mai : finale (National Arena, Tirana)

Tout le football européen avec UEFA.tv