Le site officiel du football européen

La Grèce remonte le temps

Publié: Samedi, 16 juin 2012, 18.34HEC
Grèce 1-0 Russie
Le but de Karagounis envoie son équipe en quart de finale et la Grèce rêve de revivre l'épopée de 2004. La Russie passe à la trappe.
par David Valverde
La Grèce remonte le temps
Giorgos Karagounis buteur contre la Russie ©AFP/Getty Images

Statistiques des matches

GrèceRussie

Buts marqués1
 
0
Possession (%)38
 
62
Nombre de tirs 5
 
25
Tirs cadrés2
 
10
Tirs non cadrés3
 
15
Tirs arrêtés1
 
5
Tirs sur les poteaux1
 
0
Corners5
 
12
Hors-jeu1
 
0
Cartons jaunes2
 
4
Cartons rouges0
 
0
Fautes commises8
 
14
Fautes subies13
 
7

Classements

Légende :

J: Joués   
pts: Points   
Mis à jour le: 21/11/2017 14:46 HEC
Publié: Samedi, 16 juin 2012, 18.34HEC

La Grèce remonte le temps

Grèce 1-0 Russie
Le but de Karagounis envoie son équipe en quart de finale et la Grèce rêve de revivre l'épopée de 2004. La Russie passe à la trappe.

En 2004, la Grèce s'était faite un malin plaisir de déjouer les pronostics match après match, pour arriver finalement sur le toit de l'Europe. Elle s'est rappelée à cette habitude en battant la Russie grâce à un réalisme froid et une défense héroïque. Les Grecs réussissent le premier exploit de cet UEFA EURO 2012 en accédant contre toute attente aux quarts de finale et en participant à l'élimination de la Russie qui restait sur 16 rencontres sans défaites. Le sort du deuxième ticket qualificatif s'est joué à la confrontation directe entre les deux adversaires du soir.

Comme elle a déjà su le faire dans son histoire glorieuse à l'EURO, la Grèce allait réussir le hold-up parfait au terme d'une mi-temps dominée à tous les points de vue par les Russes (60% de possession, 13 tirs à 2). Et la lumière au milieu d'une période difficile ne pouvait venir que de Giorgos Karagounis. Le milieu de terrain allait plus vite que tout le monde sur son côté droit, pénétrait dans la surface et décochait une frappe sèche juste avant d'être rattrapé (1-0, 47e). Il ne pouvait rêver meilleur scenario pour son équipe, mais aussi d'un point de vue personnel lui qui fêtait contre la Russie sa 120e sélection (un record à égalité avec Theodoros Zagorakis).

Avant cela, la Russie avait donc largement dominé la partie mais les nombreuses tentatives des joueurs de Dick Advocaat avaient finalement trop peu obligé Michalis Sifakis à montrer ses talents (2 arrêts sur 13 tirs). Au retour des vestiaires, les Rouge continuaient sur les mêmes bases, les statistiques leur étant absolument favorables mais la défense grecque était solide. Par deux fois Fernando Santos était parcouru d'un frisson qui lui laissait croire à la délivrance mais Vassilis Torossidis faisait le mauvais choix en contre attaque (59e) et le coup franc de Giorgos Tzavellas trouvait la transversale (71e). 

Une minute plus tard, dans l'autre rencontre du Groupe A, la République tchèque ouvrait la marque et renvoyait virtuellement les Russes à la maison. Ils n'avaient plus d'autre choix que de marquer, et Dzagoev était tout près de son 4e but dans la compétition sur une tête décroisée après un centre d'Arshavin (84e). Le banc Bleu et Blanc s'animait à mesure que l'on s'approchait du coup de sifflet final. Celui-ci intervenait après de longues minutes de souffrance et permettait à la Grèce de retrouver un quart de finale de l'EURO pour la première fois depuis 2004, année de son sacre au Portugal.

Mis à jour le: 18/06/12 0.05HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2012/matches/round=15172/match=2003335/postmatch/report/index.html#la+grece+remonte+temps

Composition

Grèce

Grèce

Russie

Russie

13
SifakisMichalis Sifakis (GA)
16
MalafeevVyacheslav Malafeev (GA)
2
ManiatisGiannis Maniatis
2
AnyukovAleksandr Anyukov
Yellow Card61
Substitution81
3
TzavellasGiorgos Tzavellas
4
IgnashevichSergei Ignashevich
5
PapadopoulosKyriakos Papadopoulos
5
ZhirkovYuri Zhirkov
Yellow Card69
7
SamarasGiorgios Samaras
6
ShirokovRoman Shirokov
10
KaragounisGiorgos Karagounis (C)
Goal45+2
Yellow Card61
Substitution67
7
DenisovIgor Denisov
14
SalpingidisDimitris Salpingidis
Substitution83
10
ArshavinAndrey Arshavin (C)
15
TorosidisVasilis Torosidis
11
A. KerzhakovAleksandr Kerzhakov
Substitution46
17
GekasFanis Gekas
Substitution64
12
A. BerezutskiAleksei Berezutski
19
PapastathopoulosSokratis Papastathopoulos
17
DzagoevAlan Dzagoev
Yellow Card70
21
KatsouranisKostas Katsouranis
22
GlushakovDenis Glushakov
Substitution72

Remplaçants

1
ChalkiasKostas Chalkias (GA)
1
AkinfeevIgor Akinfeev (GA)
12
TzorvasAlexandros Tzorvas (GA)
13
ShuninAnton Shunin (GA)
4
MalezasStelios Malezas
3
SharonovRoman Sharonov
6
MakosGrigoris Makos
Substitution67
9
IzmailovMarat Izmailov
Substitution81
9
LiberopoulosNikos Liberopoulos
14
PavlyuchenkoRoman Pavlyuchenko
Substitution46
11
MitroglouKostas Mitroglou
15
D. KombarovDmitri Kombarov
16
FotakisGiorgos Fotakis
19
GranatVladimir Granat
18
NinisSotiris Ninis
Substitution83
20
PogrebnyakPavel Pogrebnyak
Substitution72
Yellow Card90+3
20
HolebasJosé Holebas
Substitution64
Yellow Card90+4
21
NababkinKirill Nababkin
22
FortounisKostas Fortounis
23
SemshovIgor Semshov
23
FetfatzidisGiannis Fetfatzidis

Entraîneur

Fernando Santos (POR) Dick Advocaat (NED)

Arbitre

Jonas Eriksson (SWE)

Arbitres assistants

Stefan Wittberg (SWE), Mathias Klasenius (SWE)

Quatrième arbitre

Hüseyin Göçek (TUR)

Arbitres assistants supplémentaires

Markus Strömbergsson (SWE), Stefan Johannesson (SWE)

Légende :

  • ButsButs
  • But contre son campBut contre son camp
  • PenaltiesPenalties
  • Penalties manquésPenalties manqués
  • reds_cardCartons rouges
  • yellow_cardsCartons jaunes
  • yellow_red_cardsDouble avertissement
  • RemplacementRemplacement