UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Analyse technique, Inter 0-2 Liverpool

Les observateurs techniques de l'UEFA reviennent sur la victoire anglaise à l'extérieur.

Analyse des coups de pied arrêtés dangereux de Liverpool lors de sa victoire contre l'Inter.
In the Zone: Liverpool's set play threat

La capacité de Liverpool à ouvrir les défenses grâce à la vitesse de ses attaques fait partie intégrante de son succès sous la direction de Jürgen Klopp.

Mercredi soir, à San Siro, les Reds ont mis en évidence une autre arme dans leur arsenal. Dans cet article présenté par FedEx, le panel d'observateurs techniques de l'UEFA revient sur la science des coups de pied arrêtés du club anglais qui lui a valu une victoire difficile contre l'Inter lors du match aller des huitièmes de finale.

Stats et feuille de match, Inter 0-2 Liverpool


Les temps forts du match

En deux minutes, Inter 0-2 Liverpool
En deux minutes, Inter 0-2 Liverpool


Team formations

L'Inter et son  3-5-2 formation
L'Inter et son 3-5-2 formation

Inter

L'Inter s'alignait en 3-5-2 mais, comme le montre ce graphique, le système était loin d'être figé. De Vrij (6) était placé derrière ses deux défenseurs centraux, le puissant Milan Škriniar (37) et Bastoni (95). Marcelo Brozović (77) était la sentinelle.

Pendant ce temps, les ailiers Denzel Dumfries (2) et Ivan Perišić (14) pouvaient se projeter, souvent aussi haut que les attaquants. Ils étaient forts et disciplinés et leur travail acharné sur l'ensemble du terrain s'est traduit par 70 récupérations – plus que n'importe quelle autre équipe cette semaine et dix pour le seul Arturo Vidal (22).

Comme l'a dit l'arrière droit Dumfries après la rencontre : « Nous nous sommes battus, on a fermé les espaces et ils ont eu du mal à gérer la pression ».

Liverpool en 4-3-3
Liverpool en 4-3-3

Liverpool
Les hommes de Klopp se sont installés dans leur 4-3-3 habituel avec un milieu de terrain étroit et Fabinho (3) dans le rôle de pivot. Compte tenu de la pression exercée par l'Inter, un observateur technique de l'UEFA a souligné le travail de la solide paire de défenseurs centraux des visiteurs, formée par le susmentionné Van Dijk (4) et Ibrahima Konaté (5).

Recruté l'été dernier en provenance de Leipzig, Konaté a été intégré progressivement dans l'équipe des Reds. Il n'a pas joué en Premier League depuis le 2 janvier, mais après avoir attendu fin novembre pour faire ses débuts en Europe, il a maintenant fait trois sorties consécutives en Ligue des champions et il a brillé à Milan par sa force dans les duels, tant dans les airs qu'au sol, enregistrant quatre interceptions et deux tirs au but contrés.

Faits marquants

Penalties mis à part, Liverpool est l'équipe la plus prolifique de la Premier League cette saison sur coups de pied arrêtés, avec 14 buts. Première place également la première place au classement des coups de pied arrêtés en Ligue des champions avec cinq buts, soit cinq de plus que lors de la campagne de la saison dernière.

Contre l'Inter, les Reds ont donné l'impression d'avoir travaillé quelque chose pour chaque balle arrêtée. Ils ont été forts et agressifs en gagnant la plupart des deuxièmes et troisièmes ballons, ce qui a été à l'origine de leur deuxième but.

Leur premier corner à la neuvième minute a mis en évidence ce point fort. Après que Fabinho prenait le ballon de la tête, une tentative de ciseau de Sadio Mané a presque par chance mis le Brésilien, qui avait marqué sur un coup de pied arrêté contre Burnley trois jours plus tôt, en position de récidiver.

Liverpool était plus rapide sur les ballons perdus et finissait par récupérer le ballon au milieu du terrain, où Thiago Alcántara envoyait une volée au-dessus. Peu après, sur le premier coup franc de Robertson dans la surface, la tête de Mané passait juste au-dessus.

L'Inter avait en fait entamé la compétition avec le plus grand nombre de buts marqués sur corner de la phase de groupes (trois, avec Chelsea), mais la défense bien organisée de Liverpool a pris le dessus. Cela dit, les champions d'Italie se sont montrés dangereux à deux reprises sur leurs sept corners. À la 40e minute, un centre de Hakan Çalhanoğlu était repris par Škriniar dans l'axe à l'extérieur de la surface de réparation, mais sa tête passait à côté.

Puis, à la 72e minute, sur un autre centre de Çalhanoğlu, Dumfries envoyait un tir juste au-dessus du premier poteau. La meilleure tentative de l'équipe locale est venue lorsque Hakan Çalhanoğlu a touché le dessous de la barre transversale au cours d'une première mi-temps serrée. L'Inter a connu son meilleur moment au début de la seconde période, lorsqu'il a fait circuler le ballon à un rythme élevé. Mais les trois changements effectués par Liverpool à la 59e minute – les entrées de Luís Díaz, Jordan Henderson et Naby Keïta – ont contribué à changer la dynamique. Leurs coups de pied arrêtés ont fait le reste.