UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

L'Atlético en passe quatre

Atlético Madrid 4-0 Astana
Diego Simeone et ses hommes ont écrasé les Kazakhs, ils sont en tête du Groupe C.

Saúl Ñíguez a ouvert le score pour l'Atlético
Saúl Ñíguez a ouvert le score pour l'Atlético ©AFP/Getty Images

L'Atlético Madrid n'a laissé aucune chance aux Kazakhs mercredi soir dans leur enceinte de Vicente Calderón. Victoire facile pour les co-leaders du Groupe C.

Diego Godín était le premier dangereux côté espagnol, Astana était déjà sur le reculoir. Sur le septième corner du match, Yannick Ferreira-Carrasco centrait pour Saúl Ñíguez qui ouvrait le score (23e), le gardien kazakh Nenad Erić ne pouvait rien.

Les hommes de Diego Simeone prenaient le large six minutes plus tard grâce à Jackson Martínez, le Colombien arrivé cet été du FC Porto et qui était tout proche de mettre le troisième avant la mi-temps. Óliver Torres, entré en jeu à la pause, y allait aussi de son but (63e) avant le quatrième en toute fin de match, un but contre son camp de Denys Dedechko.

Yannick Ferreira-Carrasco, l'ancien de l'AS Monaco, a été excellent, Fernando Torres n'a pas marqué son 100e but avec l'Atlético quand il a remplacé Martínez qui lui a retrouvé le chemin des filets. Une belle soirée pour les Madrilènes qui peuvent quasiment assurer leur qualification dans deux semaines à Astana.

Réactions :
Diego Simeone, entraîneur de l'Atlético
La joie des joueurs (après le but de Jackson Martínez) montre l'envie du groupe et leur affection envers Jackson. Je suis sûr que ça va le mettre en confiance. Yannick Carrasco a disputé son premier match d'UEFA Champions League en tant que titulaire et il a bien joué. Il progresse. On a maîtrisé le match et on a exploité nos occasions à fond.

Stanimir Stoilov, entraîneur d'Astana
L'Atlético a dominé en première période et nous avons commis de grosses erreurs. Nous avons mieux joué en deuxième période, mais les troisième et quatrième buts sont pour nous. Nous avons laissé quelques joueurs à Astana, mais même avec eux, ça aurait été difficile.

©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images