UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Real, les raisons d'une élimination

Comme ce fut le cas quatre fois ces cinq dernières saisons, le Real Madrid a coincé en demi-finales, sorti par la Juve. Pourquoi ?

Le Real Madrid peut déjà penser à la reconquête
Le Real Madrid peut déjà penser à la reconquête ©Getty Images

Vainqueur de sa Décima la saison dernière, le Real Mardid CF ne sera pas à Berlin le 6 juin pour défendre son titre. Au-delà de la malédiction du champion qui fait qu'aucune équipe n'a pu conserver l'UEFA Champions League depuis qu'elle existe dans son nouveau format, qu'est-ce qui a fait que le Real quitte l'UEFA Champions League ?

La situation
Avant sa défaite 2-1 à l'aller à Turin, le Real pouvait encore remporter deux titres majeurs, mais un nul contre le FC Valence en Espagne et cette élimination ne vont lui laisser qu'une Coupe du Monde des Clubs de la FIFA cette saison. Pour un club qui se donne pour ambition de tout gagner chaque saison, c'est peu et cela risque de faire parle chez les supporters et les fans.

Une équipe qui ne tourne pas
Pour expliquer ce relatif échec, que Gareth Bale entendait corriger dès mercredi soir, il faut sans doute remonter au début de la saison. Le Real a alors compté jusqu'à 4 points d'avance en tête de son championnat. Carlo Ancelotti a décidé de ne pas changer une équipe qui gagne, surtout lorsqu'elle est constellée de stars. Cela a entraîné fatigue et blessures.

Des blessés importants
Par manque de chance aussi, des joueurs tels que Luka Modrić, James Rodríguez, Sergio Ramos et Pepe ont été longtemps blessés. Le Real était alors dépassé par Barcelone et s'inclinait en Coupe devant le Club Atlético de Madrid. L'absence de Modrić (cuisse) a été un gros souci pour cette équipe.

Ramos au milieu
Si bien qu'à la fin de la saison, c'est la force des chose qui a imposé le turn-over. On vit ainsi Ramos évoluer en milieu de terrain et l'équipe perdre de sa fraîcheur, comme l'a reconnu Ancelotti. Autant de pistes de réflexion pour revenir plus fort l'année prochaine.

©AFP/Getty Images

Autres contenus